arbalétrier et jambe de force pourrie !

( dans

» Gros Oeuvre » Toiture, Charpente

)
Chercher:    

arbalétrier et jambe de force pourrie !



23/01/2010 Vieux  
  70 ans, Bruxelles
 
Bonsoir,

l'entrait moisé d'une des fermes de ma grange est composée de 2 poutres qui reposent sur le mûr porteur. Ces poutres prennent "en sandwich" l'arbalétrier et la jambe de force, laquelle prend appui sur un pilier accolé au mûr porteur.

L'arbalétrier est pourri à sa base jusqu'au point d'assemblage boulonné avec les 2 poutres (90 cm environ). La jambe de force est elle même pourrie sur 1,20 m environ, mais le point d'assemblage boulonné est bon, seule la base est abîmée.

Voici mes questions :
1) Peut-on remplacer uniquement la partie abîmée de la jambe de force qui travaille en compression, par un madrier de même section assemblé au moyen d'un trait de Jupiter, ou faut-il remplacer la totalité de cette pièce ?
2) est-ce que je peux procéder de la même façon pour l'arbalétrier et dans quel ordre faire les choses ?

Enfin ces travaux sont-ils à la portée d'un bon bricoleur ou est-il préférable compte tenu de leur importance de faire appel à l'entreprise ?

Merci pour vos réponses
24/01/2010 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bonjour alheekhout,

Perso, je remplacerais la jambe de force.
Pour plus de facilités et de sécurité, je la doublerais dans le même esprit que le faux entrait. Cela vous permetra de retirer la jambe de force existante.
Je pense également que cette proposition devrait vous faciliter la tâche pour la réparation de l'arbalétrier.

BàVs
24/01/2010 Vieux  
  70 ans, Bruxelles
 
Bonjour Fradeco,
Bien reçu le message et merci. Si je comprends bien vous me suggérez de remplacer la jambe de force entièrement ? Mais dans ce cas comment la doubler dans la mesure ou celle-ci est prise en sandwich par les 2 poutres de l'entrait et que plus haut elle est solidaire de l'arbalétrier au moyen d'une encoche dans le madrier ! Et puis l'arbalétrier sans sa jambe de force ne risque t'il pas de s'affaisser ? C'est pour ces raisons que j'ai pensé plutôt à ne remplacer qu'une partie de la jambe de force sous les 2 madriers de l'entrait au moyen d'un madrier assemblé par un "trait de Jupiter" A toutes fins utiles j'ai joins une photo dans un précédent message posté il y a 5 jours dans la même rubrique et intitulé je crois "réparer la charpente d'une grange". Merci encore pour votre réponse et bien cordialement à vous
AlHeekhout
24/01/2010 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Voici un shéma de ce que je proposais sous #2. Cela devrait vous permettre d'enlever votre jambe de force après avoir mis en place les deux nouvelles.

arbalétrier et jambe de force pourrie !
BàVs
24/01/2010 Vieux  
  70 ans, Bruxelles
 
Je m'excuse mais je me suis peut-être mal expliqué : dans mon cas ce que vous appelez "le blochet" est constitué de 2 madriers qui traversent la grange sur sa largeur et reposent horizontalement sur les mûrs porteurs. Ces 2 madriers prennent en sandwich la jambe de force et l'arbalétrier. L'arbalétrier passe entre les blochet et prend appui le long du mur porteur (non pas sur la sablière) entre 2 bastaings d'1 mètre placés verticalement contre le mur porteur et reposant sur le sabot avec la jambe de force. Comment dans ce cas dédoubler la jambe de force puisque celle-ci passe entre les deux madriers (blochets) Je n'arrive pas à joindre une photo, dommage. peut-être est -il possible de correspondre directement auquel cas ce serait plus facile pour moi de vous envoyer des photos
Merci en tous cas pour vos explications

Dernière modification par Nono 31/01/2010 à 15h03. Motif: Edit; ai supprimé adresse mail.. (voir réglement)
01/03/2010 Vieux  
  61 ans, France
 
le fait que votre jambe de force soit moisée simplifie et guide le mode opératoire. il suffit de doubler la jambe de force par devant elle en glissant une jambe de force/étai dans la moise et solidarisée avec l'arbâlétrier au dessus de la première par moisage proivisoire également, de remplacer la jambe pourrie et d 'enlever ensuite celle qui a servi d'étai..
c'est simple, non ?
soissons, arch.
01/03/2010 Vieux  
  70 ans, Bruxelles
 
Merci Soissons pour votre réponse ?
J'avais bien pensé faire comme vous me l'indiquez, seulement les 2 madriers qui reposent sur le mûr porteur sont eux même pourris en bout. De plus la hauteur de la jambe de force est trop importante pour pouvoir étayer sans risque (5 mètres) J'ai donc remplacé la partie pourrie de la jambe de force et de l'arbalétrier en faisant la liaison au moyen d'un "trait de Jupiter". Voyez ce que ça donne sur les photos et dites moi ce que vous en pensez ! Merciarbalétrier et jambe de force pourrie ! arbalétrier et jambe de force pourrie ! arbalétrier et jambe de force pourrie ! arbalétrier et jambe de force pourrie !
01/03/2010 Vieux  
  61 ans, France
 
ben c'est pas mal, pour un non professionnel (?)
Le trait de Jupiter aurait pu être plus tendu ( plus allongé dans le sens des bois) m'ais vous avez, avec le moisage, largement la possibilité de doubler ce trait.
De même, la jonction aboutée en simple diagonale gagnerait à être doublée par un profil en acier car cette pièce travaille en traction et l'aboutage réalisé ne transmet aucun effort de traction.
cordialement
soissons, arch.
01/03/2010 Vieux  
  70 ans, Bruxelles
 
arbalétrier et jambe de force pourrie ! arbalétrier et jambe de force pourrie !Bonsoir Soissons,
Si si je ne suis qu'un simple bricoleur du dimanche !
Pour le trait de Jupiter, j'ai pris modèle sur un document trouvé sur internet en tenant compte de l'inclinaison de la jambe de force. mais maintenant que vous me le dites c'est vrai que j'aurais pu allonger davantage mon trait. A ce sujet je ne comprends pas ce que vous voulez dire par "doubler le trait" ? Je précise aussi que la jambe de force a été prise en sandwich entre 2 planches.
La jonction aboutée en simple diagonale (à 45 degrés) concerne les 2 madriers horizontaux. Cette jonction ne se trouve pas au même endroit suivant le madrier. Sur le madrier côté mûr j'ai remplacé l'équivalent d'1.50 m de bois et de l'autre (la vue de face) environ 1 m. J'ai pris soin d'insérer 2 bouts de bastaing entre les 2 madriers ayant fait l'objet de la réparation avant de sertir le tout au moyen de 2 tiges filetées de 16 mm de diamètre(2 x2) de chaque côté de la jonction. Idem pour la partie arbalétrier. De plus j'ai découpé ces bouts de bastaings suivant l'angle que forme l'inclinaison de la jambe de force et de l'arbatétrier avec les madriers. Ces 2 pièces sont donc prises en sandwich à l'intérieur. Elles ne peuvent ni avancer ni reculer entre les madriers. Croyez vous dans ces conditions qu'il faille quand même mettre en plus un profil en acier pour contrarier l'effort en traction ?
Je ne sais pas si je m'explique correctement, aussi je rajoute quelques photos à différents stades de la progression des travaux pour une meilleure comprehénsion. Sur ces photos on aperçoit bien le bastaing entre les madriers. Merci de me donner votre avis et cordialement.
01/03/2010 Vieux  
  61 ans, France
 
ouais, ben là ça va aller, j'avais pas vu la prise en sandwich de la jambe de force de part et d'autre du trait de Jupiter, et puis le renforcement de l'extrémité de l'entrait, ça va être bon aussi.
Faut pas non plus transformer ce pied de ferme en bunker, ce serait plus une charpente...
cordialement
soissons
02/03/2010 Vieux  
  70 ans, France
 
soissons...merci de m'aider.
je veux poser une sablière au pourtour de mon ancienne grange.
les vieux dans le temps posaient carrément les chevrons sur les pierres. celles ci sont colmatées avec un vulgaire sable de couleur jaunâtre verdatre.. comment poser une sablière dans ces conditions là ? merci de m'aider . Nelson.
02/03/2010 Vieux  
  61 ans, France
 
A Nelson Madella
Bonsoir,
ce que tu peux faire pour commencer, c'est donner de la qualité à ton pourtour de grange ( là où tu vas poser ta solive de rive) en remplaçant les mauvais joints par un beau joint (à l'ancienne avec adjonction de chaux par exemple, plutôt qu'un vulgaire mortier de ciment ) en dégageant le joint ancien sur une profondeur de mur de 15 à 20 cms et sur une hauteur équivalent, voire un peu plus.
Cela va donner une assise homogène et solide en pourtour de ce mur où tu pourras ensuite cheviller soigneusement la solive que tu vas placer, ne pas hésiter sur la longueur des tiges filetées ou des vis: ta solive va faire 6 ou 7 bons cm d'épaisseur, il faudra au moins placer des vis de 15 cm (avec rondelles pour ne pas poinçonner le bois tendre de la solive)
Pour le nombre de vis, il faut calculer les charges qui vont s'appliquer sur le plancher futur et diviser ces charges ( majorées de 2/3) sur le nombre de vis en prenant la capacité de résistance de chaque vis.
Une fois que tu as fait le calcul, tu majores encore une fois et tu dors tranquille.
c'est assez facile à faire comme cela.
cordialement
soissons arch.
A lire également sur BricoZone...
arbaletrier et capricornes Par ol5754 dans Toiture, Charpente, +1 24/11/2009


Forum Toiture, Charpente : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.


DECOCHALET

Vente et placement d'abris de jardin, carports, garages, pergolas, boxes pour chevaux, ...


Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment


La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.

Ajoutez votre société