PEB, où se situer ?

( dans

» Plomberie » VMC, PAC, Clim

)
Chercher:    

PEB, où se situer ?

- Page 3
Page 3 sur 5 Page precedente 12 3 45 Page suivante


26/11/2012 Vieux  
 
  39 ans, Namur
 
Citation:
Posté par benlan2000 Voir le message

Il faut prendre conscience qu'il s'agit d'une consommation standardisée et non adaptée à votre mode de vie spécifique.

Le calcul prend en compte le maintient constant d'une t° de 18°c en moyenne pour l'ensemble du logement.
Donc, si vous êtes absent la journée et que les pièces sont moins chauffées, la consommation sera moindre par rapport au certificat.
Il en va de même si vous partez souvent en week-end.

Le calcul est bien sur les conditions climatiques d'une année moyenne sur base des degrés jours unifiés. Dans la période de référence que vous prenez, il y a plus de mois d'été que de mois froid et vous ramenez le tout à une moyenne (2000l/18mois).
Un mois de juin, c'est environ 7 à 10 fois moins de besoin de chauffage par rapport à un mois de janvier.

Il faut ajouter que la consommation standardisée inclus des consommations autres que le "mazout"; consommation des auxiliaires (circulateurs, thermostats, ventilateur du système de ventilation...) En cas d'estimation d'un risque de surchauffe (très courant), la valeur inclus également une consommation fictive attribuée au refroidissement du bâtiment (présomption de nécessité d'utiliser une climatisation en été).
.
Avouons que 5000 kWh est quand même un écart plus que acceptable. La consommations des auxiliaires ne suffit pas à combler cette différence. Et la ventilation chez nous ..c'est encore un accessoire dont ses vertus ne sont pas encore au rendez-vous. Bref...

Il est vrai que la période de référence inclus 6 mois d'été; j'ai pris cette période puisque en mai de 2011 la cuve était complètement vide; c'est plus difficile à calculer la consommation de mazout avec un réservoir déjà en partie rempli.

Ok, je refais un nouveau calcul: du 30/11/2011 jusqu'à aujourd'hui (oui, je fait rentrer 1000 litres de mazout, je vous dis pas la facture...) on a consommé 1500 litres de mazout (il restait encore un peu au fond de la cuve, une centaine de litres d'après le calcul visuel qui je ne tient pas compte)

1500 litres de Mazout = 15970 kWh; 3000 kWh en moins que le calcul initial. Je rappel que je ne tiens pas compte du mazout qui restait encore avant du dernier remplissage.

Pour info, la consommation annuelle d'électricité d'un appartement en Belgique s'élève à 2.947kWh

(Source: www.uclouvain.be/cps/ucl/doc/ucl/documents/serecppfr.pdf)

La marge me semble toujours énorme...encore un calcul à la grosse-louche???

Voici la consigne du thermostat: de lundi à vendredi
De 6h30 à 8h00 : 21°C
De 12h00 à 14h00 : 21°C
De 18h00 à 22h30 : 21°C

Les weekends et jours fériés:
De 8h00 à 22h00 : 21°C

Et on parte toujours en vacances en été.
27/11/2012 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Et la ventilation chez nous ..c'est encore un accessoire dont ses vertus ne sont pas encore au rendez-vous.
Qu'avez vous installé comme ventilation (VMC DF??) et quel est le problème??
27/11/2012 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Citation:
Posté par sankukay Voir le message
Avouons que 5000 kWh est quand même un écart plus que acceptable. La consommations des auxiliaires ne suffit pas à combler cette différence. Et la ventilation chez nous ..c'est encore un accessoire dont ses vertus ne sont pas encore au rendez-vous. Bref...

Il est vrai que la période de référence inclus 6 mois d'été; j'ai pris cette période puisque en mai de 2011 la cuve était complètement vide; c'est plus difficile à calculer la consommation de mazout avec un réservoir déjà en partie rempli.

Ok, je refais un nouveau calcul: du 30/11/2011 jusqu'à aujourd'hui (oui, je fait rentrer 1000 litres de mazout, je vous dis pas la facture...) on a consommé 1500 litres de mazout (il restait encore un peu au fond de la cuve, une centaine de litres d'après le calcul visuel qui je ne tient pas compte)

1500 litres de Mazout = 15970 kWh; 3000 kWh en moins que le calcul initial. Je rappel que je ne tiens pas compte du mazout qui restait encore avant du dernier remplissage.

Pour info, la consommation annuelle d'électricité d'un appartement en Belgique s'élève à 2.947kWh

(Source: www.uclouvain.be/cps/ucl/doc/ucl/documents/serecppfr.pdf)

La marge me semble toujours énorme...encore un calcul à la grosse-louche???

Voici la consigne du thermostat: de lundi à vendredi
De 6h30 à 8h00 : 21°C
De 12h00 à 14h00 : 21°C
De 18h00 à 22h30 : 21°C

Les weekends et jours fériés:
De 8h00 à 22h00 : 21°C

Et on parte toujours en vacances en été.
En ce qui concerne la consigne:

Je suppose que la consigne de 21°c est limitée au séjour?
Le chambre, couloir, sdb, buaderie... sont à quel t° lorsque la consigne est à 21°c
En dehors des heures données, quel est la t° de consigne?

A priori, je dirais que vous êtes à une t° moyenne de 18°c lorsque la consigne du thermostat est à 21°c pour le séjour.

Et que vous êtes 1 à 2° en dessous en dehors des heures d'occupations.
C'est tout bénéfice pour vous, mais le calcul est établi sur base d'une consommation standardisée pour conserver une t° de 18°c en permanence dans l'ensemble du bâtiment.

Il faut aussi garder en mémoire que le calcul est établi par rapport à une année moyenne en matière de conditions climatiques.

En ce qui concerne la consommation fictive par rapport au risque de surchauffe estimé, ça peut allez de 0 à quelques millers de kWh...

Les auxiliaires n'engendre pas une consommation énorme dans l'ensemble, mais ça peut tout de même se chiffrer à quelques centains de kWh/an.

Parfois, le responsable PEB peut être amené à utiliser des valeurs par défauts et ce pour plusieurs raisons.
-absence d'informations (par exemple, le taux d'infiltration d'air involontaire ne peut être connu sans un test "blower door" qui n'est pas imposé).
-simplification (par exemple, lorsque l'on encode une parois de type ossature, l'on peut considérer une proportion par défaut entre bois et isolant ou, l'on peut considérer déterminé mathématiquement la proportion réelle).
-ou par simple paresse.

Le résultat peut également être influencé par les compétences du responsable PEB. Les erreurs d'encodages par manque de compétence sont loin d'être une exception.
Comme il y a déjà un gros ? en ce qui concerne la surface utile...
Il y a de quoi ce poser des questions sur le reste...

Au final, le but de ce document n'est pas de vous donner la consommation exacte que vous allez avoir en habitant dans un logement; le but est de vous permettre de comparer des logements entre eux.

En regard de tout ces éléments, une différence de 3000 kWh (+/-300 litres) entre votre consommation de mazout réelle approximative et la consommation globale en énergie primaire ne me semble pas être particulièrement significatif.
28/11/2012 Vieux  
  36 ans, Namur
 
Le PEB est arrivé juste après que j'ai débuté mes travaux...
donc je me demande toujours ce que c'est et comment le calculer ?
(pas pris le temps de fouiller)

Mon archi m'a dit qu'il ne savait pas le calculer... (?) qu'il faut une personne spécialisé en cela ?

Mon K a l'époque des plans était de 29... mais en cours de route de la construction.... je pense que j'ai encore améliorer cela.

Il m'a dit aussi que le calcul du K a évolué les dernières années... ça change... (?)

Faut que je vérifie mais je pense qu'on pouvait avoir une prime par rapport au K (une fois travaux fini)... ça vous dit qq chose ? (maison neuve)

Je sais juste que le PEB est donc utilisé quand on achète une maison mais j'aurai été curieux de savoir ce qui influençait le PEB ? et où je me situais..
Sait on le calculer soi même ? (ou est ce payant/cher .... doit on faire un test d'étanchéité ?)
Quels sont les éléments qui favorise un meilleure PEB ?
28/11/2012 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Vous ne saviez pas qu'il fallait un accompagnateur/certificateur PEB pour votre construction???
On en a pourtant parlé partout., depuis pas mal de temps.
Et votre architecte aurait dû vous prévenir de cela. Vous risquez une amende et, je pense, lui aussi.
Il a un devoir de conseil auprès de son client.

Dernière modification par intègre 28/11/2012 à 17h57.
29/11/2012 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Je pense que ce que veux dire Noé, c'est que sont permis a été démandé avnt l'entrée en vigueur de la règlamentation PEB sur les nouvelles construction.
Soit une demande introduite avant le 1er mai 2010.

Donc, il n'a pas besoin de faire appel à un responsable PEB pour la construction. Par contre, il devra faire appel à un certificateur PEB s'il souhaite revendre ou louer la maison.
29/11/2012 Vieux  
  36 ans, Namur
 
Citation:
Posté par intègre Voir le message
Et votre architecte aurait dû vous prévenir de cela. Vous risquez une amende et, je pense, lui aussi.
Non pas quand j'ai reçu mon permis... ! c'était juste le mois après que cette loi fut obligatoire. Je n'ai pas construit ma maison en 1 an



Exact Benlan2000.


Mes questions restent ouvertes

Dernière modification par noe2010 29/11/2012 à 09h48.
29/11/2012 Vieux  
 
  70 ans, Namur
 
Citation:
Posté par intègre Voir le message
Vous ne saviez pas qu'il fallait un accompagnateur/certificateur PEB pour votre construction???
On en a pourtant parlé partout., depuis pas mal de temps.
Et votre architecte aurait dû vous prévenir de cela. Vous risquez une amende et, je pense, lui aussi.
Il a un devoir de conseil auprès de son client.
réaction un peu trop rapide
29/11/2012 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Le PEB est arrivé juste après que j'ai débuté mes travaux...
donc je me demande toujours ce que c'est et comment le calculer ?
(pas pris le temps de fouiller)

PEB pour performance énergétique des bâtiments, c'est un calcul assez complexe qui permet de comparer 2 bâtiments du point de vue de la consommation énergétique.
Dans les bâtiments résidentiels, on prend en compte une estimation suivant des critères standardisés des besoins en énergie pour le chauffage et la production d'eau chaude.
(Pour les immeubles de bureaux, on tient compte de la consommation plutôt que la production d'eau chaude sanitaire).

Mon archi m'a dit qu'il ne savait pas le calculer... (?) qu'il faut une personne spécialisé en cela ?

On sort un peu des compétences de base des architectes, mais s'il est capable de calculer correctement le niveau K (ce qui malheureusement est trop rarement le cas), il a déjà 80% du travail de calcul.

Mon K a l'époque des plans était de 29... mais en cours de route de la construction.... je pense que j'ai encore améliorer cela.

Ca, je ne peux pas répondre pour vous, c'est vous qui savez ce qui a été placé.

Il m'a dit aussi que le calcul du K a évolué les dernières années... ça change... (?)

Il y a effectivement eu des petites adaptations dans la méthode de calcul. Pas des changement fondamentaux, mais tout de même de quoi influencer la valeur du niveau K.
C'est surtout la prise en compte de détails qui étaient négligés par le passé au niveau des ponts thermiques.

Dans les couches de maçonnerie, on prend en compte la proportion de mortier par rapport aux briques ou aux blocs; dans les ossatures, on prend en compte la proportion de la structure (bois) par rapport à l'isolation (ça vaut également pour les toiture); on prend en compte les éleménts de fixations qui traverse l'isolation (par exemple les crochets dans les murs creux et l'on prend en compte l'ensemble de ponts thermique.

En gros, l'ensemble de ces éléments peut facilement faire monter le niveau K de plus de 5 points...
Un K 34 suivant la méthode de calcul actuelle peut donc correspondre à une maison mieux isolée qu'un K29 suivant la méthode en vigueur auparavent.

Faut que je vérifie mais je pense qu'on pouvait avoir une prime par rapport au K (une fois travaux fini)... ça vous dit qq chose ? (maison neuve)

Oui et c'est toujours d'application, les conditions d'obtention dépendent de la date de la demande de permis.
http://energie.wallonie.be/fr/constr...6385&IDD=64329

Je sais juste que le PEB est donc utilisé quand on achète une maison mais j'aurai été curieux de savoir ce qui influençait le PEB ? et où je me situais..
Sait on le calculer soi même ? (ou est ce payant/cher .... doit on faire un test d'étanchéité ?)
Quels sont les éléments qui favorise un meilleure PEB ?[/quote]

Beaucoup de choses peuvent influencer la valeur du PEB:
-Le niveau d'isolation (évidement).
-L'orientation (pour les apports solaires)
-Le type de chauffage dans son ensemble.
-central ou local
-type de combustible
-système de régulation (rien, vannes thermosatique, thermostat sur circulateur, thermostat sur commande du générateur de chaleur, régulateur climatique...)
-chauffage haute ou basse température
-la présence éventuelle de tuyaux de chauffage dans des espace non chauffé (cave, vide ventilé...)

-Le système de production d'eau chaude
-chauffe eau gaz direct, pompe à chaleur, boiler sur chaudière, boiler électrique...
-La distance entre le "chauffe eau" et les points de puisages (éviers de cuisine, baignoires et douches).

-Le système de ventilation (simple flux ou double flux avec récupérateur de chaleur).

-L'étanchéité à l'air du bâtiment. (ce n'est pas obligatoire)

-La nécessité de prévoir un système de refroidissement en été.

-La présence de système de production d'énergie renouvelable (panneaux solaire, éolienne...)

...

En ce qui vous concerne, vous êtes probablement situé entre Es 130 et Es 170. (sauf si vous avez un chaffage électrique), cela correspond à la classe énergétique B.

Il est pratiquement impossible de le calculer soi même.
Si vous voulez connaitre la valeur qui sera attribuée à votre maison, il faut faire appel à un certifcateur PEB.
Vous n'avez aucunes obligation de le faire maintenant mais le certificat devra être établi pour revendre ou mettre la maison en location.
Le document est valable 10 ans, il est donc inutile de la faire aujourd'hui pour revendre de 15 ans. Par contre, si vous envisager de déménager dans 7-8 ans, autant le faire de suite, vous serez fixé sur la valeur PEB.

Et si vous voulez vraiment connaître la valeur, rien n'empêche de le faire aujourd'hui en sachant que le prochain certificat PEB pourra se baser sur les données déjà renseignées.
29/11/2012 Vieux  
  36 ans, Namur
 
Bien le merci déjà pour votre longue réponse.
30/11/2012 Vieux  
 
  39 ans, Namur
 
Citation:
Posté par benlan2000 Voir le message
On sort un peu des compétences de base des architectes, mais s'il est capable de calculer correctement le niveau K (ce qui malheureusement est trop rarement le cas), il a déjà 80% du travail de calcul.

Il y a effectivement eu des petites adaptations dans la méthode de calcul. Pas des changement fondamentaux, mais tout de même de quoi influencer la valeur du niveau K. C'est surtout la prise en compte de détails qui étaient négligés par le passé au niveau des ponts thermiques.

.
Un K 34 suivant la méthode de calcul actuelle peut donc correspondre à une maison mieux isolée qu'un K29 suivant la méthode en vigueur auparavent.
Dans notre cas, voici le niveau K calculé dans la déclaration PEB initiale : 31
Pour faire court: Isolation des murs 6cm, isolations du sol : 6 cm

Dans la déclaration finale, K= 34 (Isolation des murs 8cm, isolations du sol : 8 cm)

Le niveau K a augmenté malgré l'amélioration de l'isolation des parois extérieurs (murs et sol) et toujours avec les mêmes matériaux

Cherchez l'erreur....
01/12/2012 Vieux  
 
  39 ans, Namur
 
Je suis écuré pour le manque de rigueur de certains professionnels. Après 17 mois de la date d'occupation de notre habitation, nous recevons la déclaration finale PEB; une copie-coller de la déclaration initiale avec des photocopies des fiches techniques (brochures) d'un partie matériaux utilisés comme annexe, et accompagné d'une facture très salée.


Comme déclarant PEB et étant le maître de l'ouvrage, j'ai transmis mes observations à l'architecte (responsable PEB également):
  1. Par exemple, concernant l’isolation des murs, pas de feuille de calcul ni de fiche technique du produit.
  2. Pas des fiches techniques des équipements employés pour la ventilation, le chauffage et l’ECS non plus. Selon le guide PEB des bâtiments résidentiels: Étant donné que, pour ces postes, il n’y a pas de valeurs par défaut, le recours à des équipements impliquera d’indiquer la marque et l’identifiant du produit. Il est conseillé de joindre à la déclaration PEB finale les fiches techniques reprenant les valeurs introduites dans le logiciel PEB.
  3. Pas de description sur les mesures prises pour éviter la surchauffe.
  4. Les options techniques du système de ventilation choisi dans la déclaration PEB initiale (débits, équipements et leur localisation), ne sont ni confirmées ni corrigées.
Afin de confirmer les valeurs annoncées dans la déclaration finale en toute transparence et pour éviter un éventuel refus de la part de l’administration, j'ai demandé à l'architecte de prendre les actions nécessaires pour compléter le dossier.

J'ai reçu sa réponse: Pas besoin des pièces justificatives pour l'isolation des murs, ni pour la surchauffe car ses valeurs correspondent tout à fait aux valeurs par défaut du fichier PEB. Du même pour l'étanchéité.

Voila la fonction d'un responsable PEB: remplir des cases dans un fichier, faire un « run » et vérifier si on tombe bon; dans le cas échéant, « chipoter » aux valeurs pour être ok.
Est-ce que le responsable PEB et l'architecte, étant la même personne, a deux casquettes différentes?
Bien que les montants étaient accordés lors de la convention, vu la qualité du rapport (un écolier ferait beaucoup mieux en 17 mois) j'envie de contester la facture.
04/12/2012 Vieux  
 
  46 ans, Bruxelles
 
Bonjour.

Je viens de recevoir le certificat PEB pour mon logement. Je suis très surpris par le résultat. Le certificateur a classé mon appartement dans la catégorie G avec
kWhEP/m²/an de 426 soit pour les 103 m² mesurés 43.854 de cosommation totale.
Or si je prends les chiffres réels de ma consommation j'arrive à 650 eur pour 2011-2012, 485 eur 2010-2011 pour ce qui concerne le mazout. Ce qui correspond à +/- 800 litres. Qui comprend chauffage et eau chaude. Au niveau gaz et électricité je n'ai pas le dernier décompte Electrabel sous la main mais je paie 50 eur par mois de provisions.
J'ai rentré les données dans un simulateur et le résultat n'est pas aussi cata que ce que le certificateur a estimé... Quid?
04/12/2012 Vieux  
 
  38 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par 2manynotes Voir le message
Bonjour.

Je viens de recevoir le certificat PEB pour mon logement. Je suis très surpris par le résultat. Le certificateur a classé mon appartement dans la catégorie G avec
kWhEP/m²/an de 426 soit pour les 103 m² mesurés 43.854 de cosommation totale.
Or si je prends les chiffres réels de ma consommation j'arrive à 650 eur pour 2011-2012, 485 eur 2010-2011 pour ce qui concerne le mazout. Ce qui correspond à +/- 800 litres. Qui comprend chauffage et eau chaude. Au niveau gaz et électricité je n'ai pas le dernier décompte Electrabel sous la main mais je paie 50 eur par mois de provisions.
J'ai rentré les données dans un simulateur et le résultat n'est pas aussi cata que ce que le certificateur a estimé... Quid?
Comme expliqué très clairement plus haut par notre ami Benlan2000, la procédure de certification PEB est basé sur une série d'hypothèses (comme par exemple la consigne de chauffage, la consommation en eau chaude ...) et permet de comparer 2 logements entre eux (en s'affranchissant des habitudes des habitants). Le certificat PEB n'est pas un outil de dimensionnement, ni de prévision de consommation.

En conclusion, oui cela est plus que probable que la consommation annoncée sur le certificat et votre consommation sont différentes.
04/12/2012 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Sans oublier, que le manque de professionnalisme de la personne peut évidement venir s'ajouter à l'ensemble.

Valeur par défaut sans aucuns efforts de recherche d'informations, erreur de mesurage, erreurs d'encodages, mauvaises interprétations des observations...
04/12/2012 Vieux  
 
  46 ans, Bruxelles
 
Le "problème" de mon appartement est qu'il surplombe le parking souterrain de l'immeuble. De ce fait le programme (car comme vous le dite il s'agit d'un programme qui calcule sur base de ce que le certificateur lui donne à manger) attribue un mauvais ratio car il estime que la surface de déperdition de chaleur est très importante (égale à la surface au sol en théorie).

Ceci dit j'ai eu une réponse du certificateur dont je vous copie la teneur.
"D'abord concernant cette ligne pivot, je suis étonné quecette ligne soit si "haute", compte tenu du fait que la plupart descertificats que je réalise (ainsi que ceux réalisés par les collègues que jeconnais) sont en dessous de cette moyenne."

Car c'est là que le bas blesse : d'après le document qui est délivré au vendeur il est indiqué une moyenne bruxelloise située entre D et E. Or pour arriver à une moyenne de cette ampleur il faudrait un nombre élevé de constructions répondant aux normes les plus élevées, A ou B. Ca ne va pas du tout dans le sens décrit ci-dessus...

Dernière modification par 2manynotes 04/12/2012 à 15h47.
04/12/2012 Vieux  
 
  35 ans, Hainaut
 
En Wallonie, 45% des maisons sont G et 15% sont F...
04/12/2012 Vieux  
 
  70 ans, Namur
 
Citation:
Posté par Loriot Voir le message
En Wallonie, 45% des maisons sont G et 15% sont F...
bien plus de la moitié donc.
combien y-a-t-il de maisons construites / renovées en Wallonie chaque année?
si on applique les nouvelles normes à chaque construction / rénovation, le rapport s'inversera assez vite...
04/12/2012 Vieux  
 
  65 ans, Namur
 
Citation:
Posté par 2manynotes Voir le message

Car c'est là que le bas blesse : (...)
Si c'est le bas qui blesse, essayez le bât.

--> OK, je sors
05/12/2012 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Lamy, tu n'es pas sérieux.
Avant il jouaitau foot et dans un match contre lesTEC, il a quand même marqué 3 bus

Oh j'ai honte !!
Page 3 sur 5 Page precedente 12 3 45 Page suivante



Forum VMC, PAC, Clim : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

SIBOMAT sa

Leader de la construction à ossature bois en Belgique depuis plus de 30 ans.


AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!


SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !


Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles

Ajoutez votre société