pompe a chaleur dans du fumier

( dans

» Plomberie » VMC, PAC, Clim

)
Chercher:    

pompe a chaleur dans du fumier

Page 1 sur 5 1 23 Page suivante Dernière page - Résultats 81 à 88 sur 88


24/10/2007 Vieux  
 
  40 ans, Namur
 
Belgafroid j'ai une question.

Voila l'idée c'est d'utiliser une sonde pour tirer la chaleur reliée en circuit au batiment pour y envoyer l'eau dans un circuit de chauffage eau...



1 citerne (recipient)

2un serpentin (sonde)
3 passer une faible pression d'eau en circuit fermer comme pour un chauffage central( je ne m'y connais pas en chauffage central mais il n'y a pas de pompe pour envoyer l'eau ou y en a t-il une?)

4 mettre du fumier en citerne avec un renifleur pour evacuer la methanisation, parce que lorsque un fumier est en fermentation au dela du mettre cube on atteint 120° de chaleur en son centre

5 relier le tout sur des radiateur

voila il manque un avis de pro pour un peu corriger

Dernière modification par manu1976 24/10/2007 à 01h34.
24/10/2007 Vieux  
 
 
Je ne sais pas d'où tu tires ces chiffres (120°C) mais celà est énorme.

Tout d'abord, il faut connaître la constitution du fumier, car tous les fumiers ne sont pas identiques et leur fermentation est différente.

Ensuite, même si dans un cas très favorable on obtient 120°c en son centre, celà ne nous donne pas l'énergie qu'il est capable de délivrer... Quelle quantité d'eau et à quelle t° peut on passer dans les tuyaux ?

On peut estimer en prenant de bonnes marges de sécurité et il existe certainement des tables qui donnent certaines valeur volume/energie, mais comme je le disais plus haut tous les fumiers ne sont pas identiques.

Autre problème : la fermentation n'est pas éternelle et pour qu'elle puisse avoir lieu on doit être dans certaines conditions de t° que l'on risque de quitter si on refroidit avec de l'eau.

Je pense que cette solution n'est pas idéale, c'est trop instable et nécessite de devoir faire de grandes manipulations du fumier (sans casser les tuyaux)....

Dans une citerne de lisier peut être... à calculer....

Voilà mon avis

24/10/2007 Vieux  
 
  40 ans, Namur
 
Je parle du centre du compost fumier et caetera je tire mon information d'un livre de jardinage il dise de ne pas lever trop haut le compost a cause de la chaleur qui pourrait le secher... il est clair que cette temperature n'est pas constante, le serpentin passerait en en circulant sur les coté interieur de la paroie de la citerne, il est vrai que un purain serait plus facile a extraire lors de sa decomposition finale, mais ce que je sais c'est qu'un fumier se decompose et se transforme en terreau en dessous d'un metre cube et a condition de le retourner tout les jours en plus ou moins 15 jours... plus j'active le fumier par retournement plus j'active les variations de temperatures et plus la constante se brise...

Dans ce cas precis il s'agit d'une citerne de 3 metres cubes j'ai pensé a mettre le serpentin en bord de paroie (cela represente beaucoup de mettre ) et au centre pour l'activer de temps en temps une vrille avec manivelle montée sur moteur ou bien simplement sans vrie...

Si je refroidi la fermentation (car c'est un peu le principe d'un refroidissement liquide) mais sans la stopper je la ralenti donc j'obtiendrais une constante avec deperdiition de chaleur a la fin evidemmment, c'est une idée pour donner un point de chauffage suplementaire qui ne consomme pas les combustible habituel...

je ne sais pas pourquoi mais cela me semble possible.

J'ai vu un systeme similaire au Luxembourg (reportage tv) mais le principe d'extraction de la chaleur reste un mistere...

Je sais pas ce que tu en penses?

en tout cas merci de ta reponse et si tu as des conseilles je les prends volontiers
24/10/2007 Vieux  

 
  41 ans, Liège
 
Je pense que tu sous estimes le point de l'energie (des calories) que cette immonde mixture peut délivrer. Que cela monte a 120 ou 400C n'est pas tellement la question, mais combien de calories peut on extraire de ce machin sans arreter complètement la réaction.

A mon avis il faut un volume important de compost pour donner de l'energie. Le fait que ca puisse chauffer fort est plutot du, a mon sens, au caractère isolant du mélange.

Ceci etant, il est evident qu'il y a plus de calories a pomper dans du fumier qui chaufferait en permanence que dans une etendue de pelouse. Mais combien de fois par semaine faudra t'il chipoter dans le fumier pour se chauffer ?

Je me permet également de séparer cette discussion specifique sur la pompe-a-fumier du fil "géothermie", par soucis de clarté.
24/10/2007 Vieux  
 
  65 ans, Hainaut
 
si le serpentin est sur la périphérie de la citerne, et que la surchauffe se fait au centre de la "matière", comment faire migrer la chaleur vers le pourtour ?
d'un autre coté, la résistance physique du tuyau de sonde, sera-t'elle compatible avec l'acidité du fumier ?
24/10/2007 Vieux  
 
  40 ans, Namur
 
je me demandais ou j'etais passé, après coup je me suis dit que j'allais ouvrir un poste a ce sujet, mais tu as été plus rapide...

Evidemment c'est experimental comme toujours,
si personne ne s'y met a experimenter une idée et essayer de la rendre performante et de la gerer au mieux, c'est pourquoi j'ai besoin de l'avis de tout le monde interessé ou pas les curieux et le reste aussi pros ou particuliers...

Dernière modification par manu1976 24/10/2007 à 13h38.
24/10/2007 Vieux  

 
  41 ans, Liège
 
Entendons nous bien, je ne dis pas que tu délires,

j'ai deja entendu parler de ce type de procédé et il est même utilisé a une échelle industrielle dans certaines exploitations agricoles ainsi que certaines zones de compostage (qui font leur propre electricité sur base soit de methanisation, soit de recuperation de chaleur de compostage)

Je me rappelle avoir entendu parler de cela en allemagne (les dechets verts du parc a conteneur etaient compostés, ils faisaient du courant avec pour leur usage propre, puis vendaient le compost terminé comme engrais)

C'est a une echelle industrielle : je pense qu'a une echelle domestique les couts d'infrastructure vont faire d'une telle machine (la pompe a chaleur a fumier) l'une des méthodes les plus couteuses de production d'electricité quand tu remettra le prix au kilowhatts heure...

maintenant c'est un sentiment, un avis "a la louche", je n'ai pas fais une thèse sur le sujet
24/10/2007 Vieux  
 
  40 ans, Namur
 
par simple conduuctibilité de la chaleur si en son centre se degage une chaleur serieuse , et que la citerne est enterrée, le serpentin recuperera la chaleur en perdition et la propagera dans le circuit. (encore une fois je n'y connais absolument rien sur les circuit de chauffage mais j'ai quelques notions de physique, et des idées qui fulminent) le but c'est d'etre dépendant au caca et autre trucs puants mais de cout moindre et facile a trouver même si plus de charbon, plus de pellet, plus de mazout, plus de gaz , plus de bois, plus d'elec, c'est un peu extreme mais l'homme tire toujours le meilleur des partis lors de situations extremes, la c'est une simulation evidemment j'ai les dependances habituelle du dessus, enfin une partie.

Citation:
Posté par omega.067 Voir le message
si le serpentin est sur la périphérie de la citerne, et que la surchauffe se fait au centre de la "matière", comment faire migrer la chaleur vers le pourtour ?
d'un autre coté, la résistance physique du tuyau de sonde, sera-t'elle compatible avec l'acidité du fumier ?
le truc de la resistance au acide du fumier ma fois du cuivre ou bien un alpex devrais faire l'affaire pendnat 20 ans je pencherais plus vers l'alpex trop chiant a travailler le cuivre, puis cela risque de donner un sulfate de cuivre qui tuerai une partie des parasites necessaire a la fermentation....
24/10/2007 Vieux  
 
  40 ans, Namur
 
en effet il y a a mariembourg en belgique une fabrication similaire mais il agit de sillot de bois en decomposition je ne sais plus quelle est la taille et pour retrouver les infos sur le net c'est autre chose... mais ce que j'ai retenu c'est qu'ils recuperent une partie par sonde une autre par biomethanisation la quelle brule et propulse des turbines afin de produire du courant je sais que 1000 habitation sont chauffée et ont leur electricité (enfin une partie car on exagere toujours les performances par les info reportage et aussi par le fait de la memoire, ma memoire qui interprete assez certains sujet lointains, l'usine de production c'est assez pres de chez moi un jours peut etre j'irais voir et poser des questions...

mais actuellement c'est le fumier qui m'interesse

Dernière modification par manu1976 24/10/2007 à 14h01.
26/10/2007 Vieux  
 
  40 ans, Namur
 
bine j'ai une autre idée je vais faire le prototype pour mon petit cabanon je vous tiendrais au courant... aplus
27/10/2007 Vieux  
 
 
Je pense que vous avez soulevé tous les noeuds du problème :

Comment récupérer la chaleur sachant que le fumier est plus ou moins isolant thermique et que la périférie du tuyau va de suite être refroidie.

Je ne pense pas que l'on puisse retirer beaucoup de chaleur de 3 m³ de fumier, et si il faut renouveler le fumier tous les 2 jours...pas pratique...

Le coût de revient pour qu'une telle installation soit efficace me paraît éleve.

Je pense qu'il est beaucoup plus simple, plus stable et moins couteux de tirer parti du sol. la t° moyenne du sol permet à une pompe à chaleur de travailler avec les meilleurs rendements possibles avec les compresseurs actuels.

En effet, la t° à l'aspiration du compresseur doît se situer au max à +- 15°c (et c'est déjà beaucoup), au delà on risque d'endomager celui-ci car il a besoin de gaz froid pour se refroidir.
J'ai simulé une installation "idéale" en PAC avec un compresseur copland en R407c et on obtient le meilleur COP à une t° d'évapo de seulement 5°c ! et une t° de condensation de 28°c celà donne un COP de 6,5 !!!

En gros, le mieux que l'on puisse faire pour avoir une PAC avec les meilleurs rendments, c'est d'avoir une surface d'échange sol la plus importante possible et de dimmensioner le chauffage sol pour travailler à la t° d'eau la plus basse possible.
30/10/2007 Vieux  
 
  40 ans, Namur
 
ok je voous tiendrais au courant cet hiver je met en place un prototype et toute les donnée
aplus merci
16/03/2008 Vieux  
  Hainaut
 
Des nouvelles de votre projet ?
16/03/2008 Vieux  
 
  38 ans, Hainaut
 
Je n'aurai qu'un chose à dire ...

Bonne merde !

Je suis quand même curieux des résultats
17/03/2008 Vieux  
 
  40 ans, Namur
 
pas encore stade de la idéa pas encore le temps

enfin je lâche pas comme ça
17/03/2008 Vieux  
pef
 
  42 ans, Hainaut
 
Et prq tu ne ferais pas de la methanisation ??
17/03/2008 Vieux  
 
  40 ans, Namur
 
parce que il faut récupérer le méthane, la c'est la chaleur produite a l'intérieur du fumier ou compost ou silo (la chaleur qui est produite par la décomposition de celui ci autrement dit quand une chose organique se décompose elle change du tout au tout et il y a fermentation.
17/03/2008 Vieux  
  Hainaut
 
La récupération du méthane est techniquement plus complexe.
La "simple" récupération de chaleur est malgré tout interpellante.
Quelle serait la réalisation la plus simple pour enfoncer un serpentin dans un tas de compost et l'en ôter à souhait pour effectuer l'aération ?
J'essaie de trouver une manipulation simple... qui éviterait de stocker 50 m³.

Un serpentin rigide (acier) en forme de vis que l'on "visserait" dans le compost ? Avec deux raccords flexibles vers l'installation, que l'on déconnecterait à chaque manipulation du tas, soit toutes les 3 semaines environ ?

Comment manipuler le tas sans endommager le serpentin ? Il faut l'enlever à chaque fois...

Quelqu'un a une idée ?
17/03/2008 Vieux  
pef
 
  42 ans, Hainaut
 
Me demande tout de meme si tu ne vas pas foutre la merde a la reaction chimique si tu refroidis le fumier en captant sa chaleur...

Ceci dis, j'avais vu dans une emission de jardinage, un jardin anglais centenaire qui avait à l'epoque des couches chaudes chauffées au fumier de cheval.
Deux containeurs en briques, une pour la terre et les cultures et l'autre à coté avec le fumier en decomposition qui donnait sa chaleur, si mes souvenirs sont bons c'etait pour cultivers des annanas en Angleterre pour je ne sais plus quelle reine.
17/03/2008 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Je suis d'a&ccord avec le 1er paragraphe de PEF, si tu refroidis, plus de réaction chimique/organique, donc plus de dégagement de chaleu.
Connaissant le monde rural, si il y avait une économie à faire là dessus, ça se saurait depuis longtemps.!!!
Page 1 sur 5 1 23 Page suivante Dernière page - Résultats 81 à 88 sur 88


A lire également sur BricoZone...
Pompe à chaleur air-eau Par laetitia2398 dans VMC, PAC, Clim, +4 22/12/2009
Récupération de chaleur Par phd7620 dans Chauffage, +15 12/03/2008
Fusible coup de chaleur Par Nono dans Electricité, +25 19/10/2007
recuperateur a chaleur d'eau Par aline8490 dans Chauffage, +1 31/07/2007
Pompe à chaleur Par Kenshin dans VMC, PAC, Clim, +2 28/07/2007


Forum VMC, PAC, Clim : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

DECOCHALET

Vente et placement d'abris de jardin, carports, garages, pergolas, boxes pour chevaux, ...


Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment


La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.


Maisons Gabriel

Maisons Gabriel SA est une entreprise générale de constructions.

Ajoutez votre société