[VMC double flux] Expérience d'auto-construction

( dans

» Plomberie » VMC, PAC, Clim

)
Chercher:    

[VMC double flux] Expérience d'auto-construction

Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


27/11/2014 Vieux  
 
  35 ans, Namur
 
Bonjour toutes et tous.

Je vais me lancer dans un projet que je ne maitrise pas entièrement : les VMC double flux. Je vais partager ici, avec vous, mes réussites et échecs. Tous conseils sont les bienvenus!

Le projet :
1er étape : Isoler les plafonds du 1er étage par le plancher du grenier + placer la tuyauterie de la VMC.
2eme étape : créer l'échanger à chaleur à flux opposés (plus efficace que les flux croisés)

Je rajouterai chaque pièce au fur et à mesure de l'avancement des travaux en éditant ce post

La salle de bain (27/11/2014):

Etat des lieux :
Je vais commencer ma réalisation par le plus urgent : la salle de bain. Marre d'avoir le miroir qui s'embue dès qu'on prend une douche, de plus ça condense sur les carrelages. Il y a 2 murs intérieur (épaisseur d'une brique : +-15cm avec le plafonage et le carrelage) , et 2 murs extérieurs (une épaisseur de +-50cm non isolés, et pleins -> Maison qui date de 1900)
Pour l'instant, cette pièce est chauffée avec un sèche-serviettes (chaudière gaz condensation) qui n'est pas très efficace -> max 18°C, et on arrive a 22°C avec une petite soufflerie électrique lorsqu'on se sert de la SdB. Volume : 15m³ (6m² au sol)

Ce que je compte en faire :

une bouche d'aération dans 2 coins opposés (1 arrivée d'air au dessus du chauffage, 1 extraction au dessus de la baignoire (proche WC), en 80.

Pourquoi en 80? parce que je compte utiliser des tubes en PVC rigide de 80 qui passent bien juste entre le chainage des poutres, et le plafond.
De plus, je ne pense pas avoir besoin d'un débit extra-ordinaire, le but n'était pas d'avoir un seche cheveux pour madame, mais d'évacuer l'air chaud chargé d'humidité qui stagne en général dans les 20cm les plus hauts de la pièce.

Au passage, j'ai aussi isolé le plafond de la SdB avec de la laine de roche + pare-vapeur en épaisseur 15cm.

[VMC double flux] Expérience d'auto-construction

[VMC double flux] Expérience d'auto-construction (ps : la tache sur le plancher, ce n'est pas une fuite d'eau, c'est moi qui ai renversé ma colle pour mes tuyaux PVC... rhalala, quand on a deux mains gauches!)

L'échangeur à chaleur
Pour l'échangeur a chaleur, qui sera la pièce maitresse de ce "bricolage", je compte le réaliser avec des plaques de polypropylène alvéolaire (vous savez, ces panneaux de vente immobilière...)
Mais c'est isolant!!! C'est en effet une remarque que j'ai entendu à de nombreuse reprises. C'est isolant, en effet... la couche d'air emprisonnée dedans tient le rôle d'isolant. C'est la qu'est l'astuce! Je vais faire circuler l'air dans ces micro-conduits (3mm de large)

Quelques chiffres :
200 plaques de 3mm d'épaisseur, 60cm de large, 80cm de long, c'est 96m² de surface d'échange, pour une longeur totale de tubulure de ... 32km! (200*200 = nombre de canaux de 80cm de long) contenu dans un volume de 0.288m³
Si je souhaite renouveler tout le volume d'air de ma SdB en 1h, l'air circulera dans mon échangeur à +-4.5cm/s (détail du calcul sur demande)
Et par la bouche, on devrait avoir un air qui circule à 0.83m/s (3km/h), ce qui devrait être une petite brise inaudible (les test confirmeront... ou pas)
J'ai toujours la solution de prendre des bouches plus grandes, une réduction 100 ou 125 vers 80, et taper un peu de mousse perméable a l'air comme silencieux (ou laine de fer, si cette mousse entraine trop de perte de charge).

Je suis encore dans la prospection pour ces plaques, je pense que ça devrait couter max 300€ TTC, déjà découpées a dimension.

Évidemment, j'ai prévu l'évacuation des condensats...
Je ferai un plan détaillé une fois l'échangeur fini (en attendant, croquis a la main sur demande)

Motorisation : vieille hotte récupérée pour mes tests. Si besoin de plus ou moins puissant/silencieux, j'irai en acheter un plus tard.

Toute critique constructive est bonne a prendre, je n'ai pas la vérité unique et absolue
27/11/2014 Vieux  
 
  33 ans, Liège
  Veaullus est connecté maintenant
(pr suivre)
28/11/2014 Vieux  
  44 ans, Brabant Wallon
 
il y a deux paramètres importants à respecter

- l'étanchéité à l'air du caisson
- l'évacuation des condensats

Ensuite la régulation et les sondes sont utiles, pour finir, l'idéal est d'instrumenter le résultat.

Bonne chance,
28/11/2014 Vieux  
 
  35 ans, Namur
 
pour instrumentaliser le résultat, j'ai prévu quelque chose de peu courant pour ce type de réalisation (trouvé sur une brocante, vendu par le rédacteur de l'article suivant) :
[VMC double flux] Expérience d'auto-construction

http://www.pcworld.fr/composants/tes...h,115301,1.htm

J'utiliserai 2 ventilateurs 4 pins non alimentés, qui tourneront selon le flux d'air (en anémomètre), avec les sondes de température, etc...

les condensats, je ne l'ai pas détaillé, mais j'y ai pensé aussi
28/11/2014 Vieux  
  35 ans, Namur
 
Ton idée n'est pas bête. Je pense aussi partir sur du matériel issu du monde du pc pour ce qui en est de la ventilation. Bien moins cher et consomme moins également. Après, tout est question de prendre son temps pour tout régler avec un anémomètre.

Par contre l'échangeur, j'avais envie de le faire avec des plaques de cuivre. C'est vrai que ça me reviendra aux alentours de 2500 euros pour l'échangeur mais ce sera sûrement plus efficace.
01/12/2014 Vieux  
  44 ans, Brabant Wallon
 
Essayez avec de l'aluminium
01/12/2014 Vieux  
 
  35 ans, Namur
 
je pense que le tout est une question de conduction de la chaleur du matérieau, de la surface, et de la vitesse du flux d'air. En dimensionnant bien, on arrive a un bon compromis (2500€ pour du cuivre, trop cher, 150€ pour du polypropylène(dernier prix d'un fabricant a Chatelineau), ça me semble OK, mais voir si +-1m³ ne sera pas pénalisant point de vue encombrement. Quelqu'un a un prix/dimensionnement pour de l'alu?)
Je préfère perso que le matériau de l'échangeur n'ai pas une t° uniforme (cuivre=excellent conducteur), parce que j'ai peur de "perdre" en n'ayant pas la t° la plus élevée à un point, et la plus basse au point opposé.
08/12/2014 Vieux  
  31 ans, Luxembourg
 
Je m'abonne
09/12/2014 Vieux  
  44 ans, Brabant Wallon
 
le problème du cuivre doit être l'oxydation, ce qui provoque des résidus pas très bon pour la santée... à vérifier. Je pense que si un échangeur cuivre était pertinant tous les fabricants l'exploiterait
09/12/2014 Vieux  
  35 ans, Namur
 
Ils n'utilisent pas du cuivre car ça coûte beaucoup plus cher, je pense. J'avais justement entendu que le cuivre est anti bactérien. Je ferai plus confiance à du cuivre qu'à du plastique, question santé.
09/12/2014 Vieux  
  44 ans, Brabant Wallon
 
il n'y a que deux fabricants d'échangeurs en matières synthétiques dans le monde dont l'un est RECAIR je n'ai pas la composition chimique du matériaux, ils annoncent polystyrol...
10/12/2014 Vieux  
 
  35 ans, Namur
 
Donc, début de la création de l'échangeur à chaleur.
J'ai finalement acheté des plaques de polypropylène alvéolaire de 120cmx80cm.

[VMC double flux] Expérience d'auto-construction

J'en ai pris 50 pour 112€ (adresse du fabricant à Chatelineau sur demande en MP)

coupé en 2 au cutter car besoin réel de 60*80.

[VMC double flux] Expérience d'auto-construction

Donc, j'en ai 100 au lieu des 200 initiales. J'ai repensé aux diverses contraintes, en j'ai opté pour la solution suivante (2x mois de matière pour le même volume -> meilleurs transferts thermiques) :
j'en mettrai une sur deux, et la deuxième sera des chutes organisé de la manière suivante (flux opposés) :

[VMC double flux] Expérience d'auto-construction

En couleur vives, l'air frais venant de l'extérieur, et en couleur foncée, l'air vicié venant de l'habitation. J'aurai donc 100x ce montage...

je les colle a la colle de montage (il m'en restait une cartouche de bricolages précédents)

Temps de travail : 2h pour 1/4 du volume final. Ca m'occupe, en j'économise la moitié de la somme dépensée par rapport au projet initial.

Etape suivante dans quelques jours
10/12/2014 Vieux  
  35 ans, Namur
 
Est-ce que tu réalises un échangeur double flux ou double flux à contre courant?
10/12/2014 Vieux  
 
  35 ans, Namur
 
double flux a contre-courant (efficacité max 97%), contrairement au flux croisé qui est moins efficace (max 65%) et simple flux qui est 0% efficace puisque 100% de la chaleur est perdue
10/12/2014 Vieux  
  31 ans, Luxembourg
 
Sur la photo avec les flèches on voit clairement que c'est du contre courant.
23/12/2014 Vieux  
 
  35 ans, Namur
 
j'ai fini mon collage/assemblage à 90%.
3 cartouches de colle utilisées. On m'avait suggéré de la colle néoprène en bombe (fin voile sur la surface a coller), qui aurait bien fonctionné si deux panneaux a coller face contre face, mais comme je n'ai que des languettes a coller, j'ai préféré le pistolet à colle. La colle utilisée est de la simple colle d'assemblage (pas trop chère), qui est là simplement pour que le tout tienne relativement ensemble. Le but n'étant pas de se suspendre, ni de jouer a tarzan avec mon bricolage
De plus, l'échangeur sera comprimé et sanglé dans une coque isolante.

Le volume occupé par l'échangeur est celui d'une machine a laver (je l'ai peut-etre surdimensionné, en voyant le mastodonte ^^), et à ça, il faut encore ajouter l'isolant

Bientot de nouvelles photos!
07/04/2015 Vieux  
 
  63 ans, France
 
J'arrive un peu tard mais je ne peux me retenir d'une réponse.

Surtout jamais de cuivre pour un échangeur, problèmes garantis avec l’oxydation.

L'alu ok mais là c'est du grand art pour arriver à faire un échangeur et la performance sera tout au plus de 75%.

Le polypropylène alvéolaire c'est une solution pas chère mais avec des résultats pas très bons car c'est pas le mieux question échange de chaleur sinon les fabricants utiliseraient cette solution.

Reste le polystyrène CHOC, celui qui est aujourd'hui couramment utilisé dans les échangeurs des meilleurs VMC-DF. Je ne connais pas la difficulté d'utiliser ce produit, reste que le point faible du polystyrène CHOC c'est les soudures ou collage. Il ne faut surtout pas que l'échangeur gèle car les soudures ne résisteraient pas.
07/04/2015 Vieux  
  35 ans, Namur
 
Merci pour les informations utiles vmcdfb. J'en tiendrai compte lorsque j'en serai à l'échangeur.

Par contre, comment arrivez-vous à une valeur de 75% avec de l'aluminium et à des valeurs supérieures avec du plastique?

Dernière modification par Storm1981 07/04/2015 à 17h57.
07/04/2015 Vieux  
 
  35 ans, Namur
 
la surface, l'épaisseur des matériaux, la vitesse du flux, le contre-courant au lieu du croisement... plein de paramètres, qui au final vont jouer sur l'efficacité globale du système

Tu prends un panneau solaire thermique de 1m² qui a un rendement de 75%, et un autre de 10m² avec un rendement de 50%... je peux t'assurer que le 2eme système va produire plus de calories que le 1er suffit de jouer sur les bons paramètres

info sur mon système : j'ai des fuites entre arrivée et sortie (pas pris la meilleur des colles :-/ ), donc inopérant pour l'instant. J'aurai le temps de le finir cet été, et pouvoir prendre des mesures cohérentes l'hiver prochain, afin d'avoir des valeurs intéressantes (le récupérateur de chaleur n'est intéressant que lorsqu'il fait froid dehors ^^ )

Sinon, pour le moment, j'ai gagné quelques degrés en ayant déjà isolé le plafond, et moins d'humidité grâce a la convection naturelle de l'air chaud chargé en humidité (2 bouche d'aération dans mon plafond) -> visible car il n'y a plus de buée sur le miroir, et beaucoup moins sur la fenetre

Dernière modification par NicoBricoZ 07/04/2015 à 19h35.
08/04/2015 Vieux  
 
  63 ans, France
 
Citation:
Posté par Storm1981 Voir le message
Merci pour les informations utiles vmcdfb. J'en tiendrai compte lorsque j'en serai à l'échangeur.
Par contre, comment arrivez-vous à une valeur de 75% avec de l'aluminium et à des valeurs supérieures avec du plastique?
Je donne une moyenne générale, c'est comme ça même si ça peut paraitre bizarre. Pour les 75% alu et 85% jusqu'à 93% pour le plastique, c'est tout simplement les résultats des certifications PHI. Bien sur l'alu peut aller au dessus si on réduit la vitesse de l'air dans l'échangeur.

Pareil quand on lit qu'un rendement peut atteindre plus de 110%, c'est dur à croire et pourtant c'est vrai avec un échangeur enthalpique.
Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


A lire également sur BricoZone...
renovation : extracteur ? vmc simple ? vmc double flux ? Par kein dans VMC, PAC, Clim, +82 02/06/2016
Auto-Construction d'une VMC (Ventilation Double Flux) Par phico dans VMC, PAC, Clim, +54 23/04/2015
VMC double flux dans construction traditionnelle Par sgav6 dans VMC, PAC, Clim, +22 10/11/2012
vmc double flux Par Dominikov dans Isolation, +9 11/03/2010


Forum VMC, PAC, Clim : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !


Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles


Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc


illiCO travaux

Un seul interlocuteur pour tous vos devis de travaux de rénovation !

Ajoutez votre société