Les câbles électriques

Les câbles pour l'électricité en Belgique ; tout savoir !


  1. bZone
    Pour ce premier article, je m'adresse à la fois aux curieux et aux lecteurs expérimentés : je vais tenter de résumer les différents types de câbles électriques en Belgique, les normes européennes, ainsi que la signification des "acronymes" parfois très compliqués qu'on trouve sur les câbles. ( XVB, 3G2.5, etc. )

    Le coeur du câble
    Avant tout un câble électrique est composé de trois parties visibles ;
    1. L'âme (le cuivre)
    2. L'isolant (le plastique généralement coloré, bleu, noir, etc)
    3. La gaine de protection (le plastique extérieur, souvent gris clair)
    L’âme est dite massive (monobrin) lorsqu’elle est constituée d’un conducteur (fil) unique. C'est le plus utilisé pour les installations électriques fixes (dans les murs, les sols, etc).

    31139-2708105.jpg

    L’âme est dite multibrin lorsqu’elle est formée de plusieurs brins assemblés en "torons". Ce type de câble est utilisé pour les cordons de raccordement (type hauts parleurs), ou pour certaines parties "mobiles" des installations fixes.

    multibrin1.png


    Les couleurs du câble

    Le repérage des conducteurs par leur couleur est impératif ;
    • Bleu pour le conducteur neutre
    • Vert / Jaune pour le conducteur de protection ("la terre")
    • Les conducteurs de phase peuvent être repérés par n'importe quelle couleur. Ils sont souvent bruns, noirs ou rouges.
    Attention ; l'identification des conducteurs par leur couleur ne doit être considérée que comme une présomption, une indication. Il est toujours nécessaire de vérifier la polarité des conducteurs avant toute intervention. En particulier, la couleur bleue peut être utilisée pour un conducteur de phase si le neutre n'est pas distribué dans votre rue. (3x220V par exemple.)


    Nombre de conducteurs sur les câbles.

    Sur la plupart des câbles, on signale la présence d’un conducteur de terre par la lettre G. (en anglais, Ground=le sol, le terrain).

    Exemple le plus courant :

    3G2,5mm²
    =
    • 3 conducteurs au total,
    • de 2,5mm² de section,
    • dont un des conducteurs est réservé exclusivement à la mise à la terre. (le fameux fil jaune et vert).
    8808209481758_5412748001655_1_45433_tif_picture_Fullsize.jpg
    Un beau 3G2,5, le plus courant dans le bâtiment belge.

    Il est important de noter la différence avec X.V.B 3x2,5mm² ce qui signifie 3 conducteurs d’énergie - et pas de fil de terre !

    xvb25Image1.png

    Donc ne vous faites pas arnaquer et vérifiez bien le "G" sur l'emballage, ou mieux vérifiez le câble visuellement ; il existe du 3x2,5 sans terre, on en vend toujours, et il en traîne des bobines non utilisées dans tous les magasins en attendant l'acheteur mal informé. :p


    Section des conducteurs.

    Le fameux "2,5 mm²" exprime l’aire (surface) de la section droite du conducteur. En général, les conducteurs sont cylindriques. Souvent on pense par erreur qu'il s'agit du diamètre de l'âme. C'est inexact.

    • pour les circuits d’éclairage :
      1,5mm² de section (diamètre = 1,382mm).
    • pour les circuits de prises de courant et mixtes :
      2,5mm² de section (diamètre = 1,784mm).
    pince-a-sertir-et-a-denuder-universelle-knipex.jpg

    Les sections sont standardisées, il existe par exemple :
    • 1,5 – 2,5 – 4 – 6 – 10 – 16 ( et même 25 – 35 )
    Typiquement un circuit d'éclairage uniquement peut se câbler en 1,5, un circuit prise ou mixte en 2,5, une taque vitro ou induction en 4 ou parfois en 6, une arrivée d'un compteur en 10 ou en 16, et souvent, le conducteur de terre qui va au sectionneur est en 16.


    Les normes Belges

    Le logo CEBEC (Comité Electrotechnique Belge) doit figurer sur tous les câbles destinés aux installations domestiques. Les appellations sont de deux types, les normes NBN (Belges - les plus courantes encore de nos jours en magasin) et les normes européennes. J'y reviens dans les deux chapitres qui suivent :


    Appellations NBN C.32.123,124,131 et 132.
    L'exemple type du code "NBN" c'est le fameux "XVB". Avant tout, tous les codes terminent par "B" ce qui veux dire que c'est... Belge. :laughing: Chaque lettre du sigle a une signification, et parfois la même lettre peut revenir plusieurs fois. (C'est belge ! :joy:)

    C=Caoutchouc ex : C.T.L.B
    V=Vinyle ex : V.O.B
    X=Polyéthilène ex : X.V.B

    E=Renfort contre les rongeurs ex : EXVB (typique d'un câble d'arrivée compteur)
    A=Renfort metallique ex : EVAVB
    O=isolant Ordinaire. Ex : V O.B
    R=isolant Renforcé. Ex : C.R.V.B (plus en fabrication)
    T=Transportable (câble souple). Ex : V.T.M.B
    L=isolation Légère. Ex : V.T.L.B
    M=isolation Moyenne. Ex : C.T.M.B
    F= isolation Forte (F en 3ème lettre). Ex : C.T.F.B
    F=Feuillard (F en 2ème lettre). Ex : V.F.V.B. / X.F.V.B
    Su=suspension. Cordelette intérieur de suspension, non métallique. Ex : C.Su.B
    N=Néoprène (caoutchouc synthétique). Ex : C.T.M.B/N
    G=Gaine (extérieur visile). Ex : V.G.V.B
    S=souple. Ex : V.O.B.S.
    St=souple et étamé. Ex : V.O.B.St.
    m ou p=méplat ou plat. Ex : V.T.L.m.B​

    Cela se lit de gauche à droite : EVAVB décrivant donc le câble depuis l'extérieur : renforcé contre les rongeurs, Vinyle, Metal, re-Vinyl et... Belge.

    Pour ceux que ce petit jeu amuse, il n'y a pas de limite a la compléxité des câbles, surtout en milieu industriel. Bon amusement avec les SXLVAVB-F2 :scream: et autres (exemple).

    Type-cable-electriques1.png


    Appellations européennes.
    En vue d’employer dans tous les pays du Marché Commun la même dénomination pour le même type de fil, il a été décidé une harmonisation dans les fils électriques. Cette nouvelle dénomination est composée d’une série de lettre et chiffres qui ont tous une signification.

    14a97ea1bacd05.gif

    Ce tableau est compliqué, le plus important étant d'avoir à l'oeil la "traduction" européenne des câbles habituels :
    • VOB devient H 07 V-U
    • VVB ou XVB restent inchangés
    • VOBs devient H 07 V-K
    • VTMB devient H 05 VV-F
    Ces appellations restent rares en magasin, mais sont courantes sur internet.


    Oui mais bon, en pratique ?!

    En pratique le câblage d'une maison se fait

    8808209481758_5412748001655_1_45433_tif_picture_Fullsize.jpg
    • soit en câble XVB 3G2,5 ( traduction ; une enveloppe de polyéthylène gris entourant des isolants colorés en vinyle, 3 conducteurs de 2,5mm carrés de section dont l'un d'entre eux est un fil de terre)
    bricozone-preflex25-m.png
    • soit en "preflex 3G2,5" ( traduction ; un tube annelé flexible dans lequel circulent librement 3 conducteurs chacun du type VOB 2,5mm2 )
    220411623.jpg
    • On utilise régulièrement un câble triphasé (ici un 4G2,5) pour les plaques de cuisson. (Aller au delà du 2,5 en triphasé est généralement excessif, le câble 4G6 est très difficile à câbler et risque même d'abimer le bornier de la taque.)

    De plus en plus, l'usage du 1,5mm2 pour les circuits d'éclairage disparaît.

    J'espère que cet article vous aura été utile, cela ne fera pas de vous un électricien - pas encore - mais au moins vous saurez ce que vous achetez. Et pour le reste nos forums électricité répondent en général à toutes les questions :p