Asphalt Jungle

Dans le forum Galères et Horreurs - par BricoloRigolo le 4 Septembre 2007

  1. BricoloRigolo

    BricoloRigolo France

    Salut à tous

    Dans une cabane qui sert de WC dans un immeuble des années 30 nous avons trouvé cette jungle de champignons rongeant la toiture. Le sol et les murs étaient couverts de spores rouges lachés par leurs petites mamans. Je suppose que c'est le genre de cochonneries sur lesquelles il faut éviter de marcher pour ne pas contaminer tout le voisinage.

    Quelqu'un a-t-il été confronté à ce problème ? J'imagine que s'ils trouvent à s'étendre ailleurs, ces champignons ne s'en priveraient pas.

    [​IMG]
     
    Dernière édition par un modérateur: 4 Septembre 2007
    BricoloRigolo , 4 Septembre 2007
    #1
  2. thibouille

    thibouille 36 ans,

    Zut pas d'image... ça a l'air marrant en plus o_O
     
    thibouille , 4 Septembre 2007
    #2
  3. bZone

    bZone Equipe BricoZone 42 ans, Liège

    Si les gens ne s'evertuaient pas a utiliser des services d'hebergement d'images exterieurs foireux, lents et bourrés de pubs parfois invasives, et utilisaient les fonctions de CE SITE cela irait beaucoup mieux.

    Il suffit de cliquer sur l'icone avec le petit paysage jaune pour envoyer une image, et/ou d'utiliser l'editeur avancé !!!!:mad: :mad:
     
    bZone , 4 Septembre 2007
    #3
  4. tchenophilo

    tchenophilo 48 ans, Liège

    On dirait de la mérule...
     
    tchenophilo , 5 Septembre 2007
    #4
  5. Impulson

    Impulson 43 ans, Liège

    J'ai eu la même pensée que Tchenophilo à propos de la mérule... mais je ne suis pas spécialiste et... je n'en n'ai jamais eu chez moi (ouf)
     
    Impulson , 5 Septembre 2007
    #5
  6. gilles

    gilles 40 ans, Liège

    Ben moi je dirai que c'est pas la mérule...Il me semblait que la mérule était unicolore (blanche)...et j'en ai déjà vu mais pas chez moi...ouf...

    Je dirai plutôt un style d'amadou...mais je suis pas spécialiste non plus
     
    gilles , 5 Septembre 2007
    #6
  7. thibouille

    thibouille 36 ans,

    Bien d'accord mais quand on a pas l'habitude, c'est pas facile du tout à trouver.
    Faudrait y avoir accès en mode d'édition simple par ailleurs (à mon avis).
     
    thibouille , 5 Septembre 2007
    #7
  8. Raclette

    Raclette Equipe BricoZone 50 ans, Liège

  9. Lilyblues

    Lilyblues 37 ans, Bruxelles

    Bonjour,

    Il s'agit vraisemblabement de la mérule en phase 2.
    [FONT=Georgia, Times New Roman, Times, serif]La Mérule[/FONT][FONT=Georgia, Times New Roman, Times, serif] est un champignon de pourriture cubique. Son nom, dérivé du grec "merizo" (partager, fragmenter), rappelle la fragmentation du bois qu'elle provoque. Certains ont utilisé le nom au masculin, genre du nom latin qui lui fut donné au siècle dernier, mais l'usage du féminin lui a été appliqué depuis longtemps et par des mycologues de renom.[/FONT]
    [FONT=Georgia, Times New Roman, Times, serif]Les noms vernaculaires rencontrés en France sont "la mérule", "la mérule pleureuse" du fait des larmes colorées qu'exsude son mycélium ou encore "la mérule des maisons".
    En fait, l'appelation "Mérule" se compose de plusieurs espèces de champignons. Nous vous présenterons, ici, celle qui nous concerne le plus, car la plus fréquemment rencontrée sous nos latitudes et également la plus dévastatrice : il s'agit de Serpula lacrymans.
    [/FONT]
    [FONT=Georgia, Times New Roman, Times, serif]Ce champignon lignivore, très cosmopolite, n'attaque que le bois d'œuvre, surtout les résineux mais fréquemment aussi les feuillus.[/FONT]
    [FONT=Georgia, Times New Roman, Times, serif]Serpula lacrymans se rencontre dans les zones tempérées de tout l'hémisphère Nord. Son apparition est en fait étroitement liée à l'humidification du bois. De plus si l'atmosphère est confinée, sa croissance sera favorisée. [/FONT]
    [FONT=Georgia, Times New Roman, Times, serif]Le développement de la mérule se décompose en 2 phases :
    • Formation végétative : la germination de la spore produit une masse ouateuse blanche qui peut atteindre 5 à 50 mm d'épaisseur et qui peut prendre, sous une lumière diffuse, une teinte jaune canari. Il s'agit du mycélium primaire. Par fusion de mycélium issu de spores différentes, il se forme le un mycélium blanc très abondant parce que de croissance vigoureuse, le mycélium secondaire.
    Suivant les conditions d'ambiance favorables et suivant la nature nutritive du substrat, ce mycélium évolue en format ou des masses ouateuses blanches parfois très volumineuses jusqu'à plusieurs mètres cubes ou des coussins plus ou moins épais, généralement de 2 à 4 cm d'épaisseur, passant au jaune, vert, rose ou violacé et acquérant avec l'âge une surface plus tenace de teinte ocre ou grise.
    [/FONT]
    [FONT=Georgia, Times New Roman, Times, serif]Le mycélium frais a généralement une odeur agréable de champignon comestible, mais a une saveur amère et est toxique.[/FONT]
    [FONT=Georgia, Times New Roman, Times, serif]C'est dans le mycélium que se forment des cordons mycéliens de plus en plus épais, ramifiés, cylindriques ou aplatis appelés, improprement, "rhizomorphes".[/FONT]
    Exemples de la 1ère phase de la Mérule "Formation Végétative"
    [​IMG]
    [​IMG]Zoom (1600x1200) (624 Ko)
    [​IMG]
    [​IMG]Zoom (1600x1200) (618 Ko)
    Phase 1 : (1ère partie)
    Apparition de filaments grisâtres.
    Phase 1 : (2ème partie)
    Apparition de coussinets sous le plancher.
    Vu de dessus.
    [​IMG]
    [​IMG]Zoom (1600x1200) (324 Ko)
    [​IMG]
    [​IMG]Zoom (1600x1200) (483 Ko)
    Phase 1 : (2ème partie)
    Coussinets (ouate blanche) sous le plancher.
    Vu de dessous.
    Phase 1 : (2ème partie)
    Autre vu de Formation Végétative.

    Vu de dessous du plancher.

    [FONT=Georgia, Times New Roman, Times, serif]• La phase de fructifications :[/FONT][FONT=Georgia, Times New Roman, Times, serif] Serpula lacrymans est un champignon sexué. De la reproduction de deux individus naîtra un nouveau mycélium qui produira une ou plusieurs fructifications ou carpophores. De formes variées, plus ou moins étalées, pouvant s'étendre de quelques centimètres jusqu'à près de 2 mètres et de couleurs brun-rouille à jaunâtre vers le bord, les carpophore sont plaquées sur le bois. La surface fertile est plissée, alvéolée et composée des spores microscopiques présentes par milliards servant à reproduire l'espèce par dissémination.[/FONT]
    Exemples de la 2ème phase de la Mérule "Fructifications"[​IMG]
    [​IMG]Zoom (1600x1200) (633 Ko)
    [​IMG]
    [​IMG]Zoom (1600x1200) (163 Ko)
    Phase 2 :
    La Fructification a fait disparaître le papier-peint.

    Phase 2 :
    Coloration brune avec une bordure blanche. Attaque d'un parquet.
    [​IMG]
    [​IMG]Zoom (1600x1200) (340 Ko)
    [​IMG]
    [​IMG]Zoom (1600x1200) (425 Ko)
    Phase 2 :
    Aperçu de la Fructification.
    Taille réelle.
    Phase 2 :
    Le même parquet que précédemment mais 6 mois après !

    [FONT=Georgia, Times New Roman, Times, serif]Conditions de développement :
    • Humidité du bois :
    [/FONT]
    [FONT=Georgia, Times New Roman, Times, serif] la mérule se développe dans une humidité comprise entre 22 et 35%. A 35% d'humidité son développement est des plus rapides. Au-delà de 40%, elle cesse son développement.
    • Température : la mérule se développe entre 7 et 20 °C. Son développement est optimal entre 20 et 26 °C, surtout en atmosphère confinée. Toutefois elle ne résiste pas aux températures plus élevées.
    Il est requis une grande obscurité pour la phase végétative.
    La phase de fructification demande un minimum de luminosité pour s'épanouir.
    On remarquera le rôle particulier des cordonnets servant à transporter l'eau et pouvant traverser les murs et maçonneries sur plusieurs mètres.
    La Mérule représente en fait environ 70% des cas de dégradations à l'intérieur des bâtiments en Europe du Nord.
    [/FONT]
    [FONT=Georgia, Times New Roman, Times, serif]En digérant la cellulose du bois, le champignon libère de l'eau qui augmente l'humidité du bois et accèlère l'attaque. L'hydrolyse de la cellulose entraîne une coloration brune du bois ainsi qu'un clivage suivant les trois plans rectangulaires. La consistance du bois devient sèche et cassante. C'est ce qu'on appelle "la pourriture cubique".[/FONT]
    Exemples de Dégâts de la Mérule
    [​IMG]
    [​IMG]Zoom (1600x1200) (481 Ko)
    [​IMG]
    [​IMG]Zoom (1600x1200) (364 Ko)
    Cette poutre est devenue si molle qu'on pourrait y enfoncer un doigt.
    Autre exemple de dégâts de la Mérule sur une poutre.

    [FONT=Georgia, Times New Roman, Times, serif][​IMG] Revenir au début de la page [​IMG][/FONT]

    BONNE CHANCE
     
    Lilyblues , 5 Septembre 2007
    #9
  10. En effet c'est bien la mérule
     
    gloupsy , 17 Septembre 2007
    #10