Démolition partielle d'une cheminée - votre avis

Dans le forum Cheminée, tubage - par Aramis le 29 Décembre 2009

  1. Aramis

    Aramis 40 ans, Bruxelles

    Bonjour à tous,

    Voilà le topo : achat d'un appartement au derniers étages (duplex 3ème + 4ème) d'une vieille maison bruxelloise (début XXème siècle). Deux des 4 copropriétaires (rez + 2ème) souhaitent "retirer" 2 cheminées dans leurs appartements.
    Bon, question stabilité, c'est pas top, mais soit.

    Aujourd'hui, j'ai rencontré l'entrepreneur (commun aux deux copropriétaires concernés), lequel ne m'a pas donné l'impression d'être particulièrement fiable. En effet, quand je lui ai demandé comment il allait faire pour supporter le poids des cheminées restantes (pour l'idée, les cheminées sont faites de briques pleines, ont 4 conduits chacune, font 1m30 de large, sur 40 de profondeur et mesurent près de 3mètres dans chaque étage + surplomb de 2m50 au niveau du toit...en gros, de belles vieilles cheminées bien bien lourdes), il m'a répondu d'un ton guilleret qu'il allait utiliser des chevrons de 7/15 posés tous les 15cms en chaînage entre la première solive utilisable de mon plancher du 3ème (celle qui longe la cheminée) et le mur mitoyen pour soutenir la cheminée...et encore!, a-t-il précisé, c'est parce que la cheminée n'est pas amarrée dans le mur mitoyen. Si ça avait été le cas, il aurait juste cassé la cheminée et placé un panneau pour éviter les retombées quelconques ! (ben tiens, parce que, quand c'est amarré dans le mur mitoyen, y'a plus du tout de poids de maçonnerie, bien sûr !)

    Quand je lui ai dit qu'il était hors de question d'utiliser une solive pour fixer un chaînage de soutient pour un poids pareil, il m'a répondu que la solive n'allait supporter "que" 20% du poids total et qu'il n'y avait donc pas de souci (7 mètres de hauteur de cheminée à supporter, même 20% de tout ça, c'est beaucoup trop pour une solive, non ?...sans compter mes meubles !).
    De plus, j'ai posé la question de l'architecte et de l'ingénieur en stabilité, il m'a répondu qu'un architecte lui avait fait les calculs pour une autre maison et que, donc, il savait ce qu'il faisait (ouais, sauf que c'est pas la MEME maison !).
    Après coup, il a même dit au propriétaire du deuxième qu'il allait mettre des équerres en acier pour soutenir le tout (quoi ? comme une étagère ? j'aimerais bien voir la longueur des vis...)

    Bref, est-ce que la technique vous paraît normale ou est-ce que, comme moi, vous êtes plutôt sceptiques (d'autant plus que j'utilise, moi, ces cheminées et que le moindre souci pourrait s'avérer assez catastrophique) ?
    Si je ne me trompe, c'est une obligation légale de recourir aux services d'un architecte et/ou ingénieur en stabilité pour ce genre de travaux, non ?
     
    Aramis , 29 Décembre 2009
    #1
  2. asobi-jin

    asobi-jin 43 ans,

    Ce serait chez moi, je ne serais pas à l'aise du tout....
     
    asobi-jin , 29 Décembre 2009
    #2
  3. Arphael

    Arphael 49 ans, Bruxelles

    J'ai deux cheminées à démolir à l'intérieur et j'ai préféré payer (nettement) plus et faire démonter totalement ces cheminées que de prendre le risque de garder la partie extérieur, même avec un support.
    En ce qui vous concerne, ces 7m de chemniée, ça représente facilement 3.500 à 4.000kg (si pas plus).

    Je vous conseillerai de vous renseigner sur:
    - ce que précise l'acte de copropriété à ce sujet (profitez-en pour vérifier que la division de l'immeuble en appartement a bien été fait dans les régles, aussi vis-à-vis de la commune. Une mode à Bruxelles est de convertir des maisons de maîtres en immeubles à appartements. Le problème, c'est que si au niveau administratif cela n'est pas totalement en ordre, on s'imagine acheter un appartement et en fait, on achéte un immeuble en copropriété).
    - le permis de bâtir (à la commune). Je ne suis pas certain que pour des travaux intérieur, mais qui touchent à la stabilité de l'immeuble, il ne faille pas de permis de bâtir.
     
    Arphael , 30 Décembre 2009
    #3
  4. poilu

    poilu Autre pays

    Seul un ingénieur est en mesure de répondre à cette question et par conséquent de donner un avis définitif. Ce qui n'est le cas ni de l'entrepreneur, ni de l'architecte (je le suis moi même et ce genre de question passe systématiquement par un bureau d'étude)...
     
    poilu , 30 Décembre 2009
    #4
  5. Aramis

    Aramis 40 ans, Bruxelles

    C'est bien ce que je pensais !
    Je vais donc exiger une étude de stabilité (et l'intervention d'un architecte).
     
    Aramis , 30 Décembre 2009
    #5
  6. Aramis

    Aramis 40 ans, Bruxelles

    Merci beaucoup pour votre aide !
    Passez d'excellentes fêtes de fin d'année
     
    Aramis , 30 Décembre 2009
    #6
Chargement...

Sujet similaires

Vous pouvez aussi lancer une recherche sur : Démolition partielle cheminée

Similar Threads - Démolition partielle cheminée
  1. stef1618
    1
    Affichages:
    970
    vulcaingeo
    28 Juin 2016
  2. san25be

    Démolir cette cheminée

    san25be, +27 (san25be), 26 Avril 2016
    27
    Affichages:
    2 324
    san25be
    14 Mai 2016
  3. therital07

    Démolition cheminée RDC avis

    therital07, +18 (vulcaingeo), 8 Mars 2016
    18
    Affichages:
    1 203
    vulcaingeo
    11 Mars 2016
  4. pitchounette10

    Nous avons démoli la mauvaise cheminée! Risque CO...

    pitchounette10, +1 (vulcaingeo), 4 Février 2016
    1
    Affichages:
    813
    vulcaingeo
    4 Février 2016
  5. Gaucher

    Démolition cheminée (photos+plan), vos avis ?

    Gaucher, +2 (Gaucher), 29 Août 2015
    2
    Affichages:
    1 050
    Gaucher
    30 Août 2015
  6. cassi

    Démolition boisseaux par le bas.

    cassi, 8 Novembre 2013
    0
    Affichages:
    753
    cassi
    8 Novembre 2013
  7. SRJ

    Tubage partiel ??

    SRJ, +1 (Robain), 2 Juin 2013
    1
    Affichages:
    843
    Robain
    6 Juin 2013