Interprétation pour un sondage de sol

Dans le forum Construction neuve - par jaut le 26 Mars 2008

  1. jaut

    jaut 45 ans, Hainaut

    Bonjour à tous, j'ai fait sonder mon terrain par la société Verbeke (pour info, 305 euros htva où 369.05tvac) et j'ai reçu le résultat du rapport, seulement voilà, il me donne 2 solutions. Soit semelle filante en béton armé (poutre de ceinture), soit radier général.
    A une profondeur d'environ 2.50 jusqu'à une profondeur de 4.00 en dessous du terrain naturel, on rencontre une couche faible et compressible. Cependant la capacité portante du terrain est moyenne de sorte que l'on peut appliquer une fondation à faible
    profondeur.
    0.00 m-0.30 m : couche superficielle
    0.30 - 2.50 m : limon
    2.50 m - 4.00 m : du limon mou
    4.00 m - 9.00 m : de l'argile sableuse

    J'aimerai avoir un avis avant d'aller voir les constructeurs choisis (ils sont deux) pour ne pas passer pour une bille car pour moi qui ne suis pas du métier et d'après ce que
    j'ai entendu à gauche à droite, ce sont deux solutions totalement différentes et extrèmes au point de vue budget!
    Avec vos lumières, je pourrai intégrer les fondations dans les devis et bien comparer!
    Merci d'avance!
     
    jaut , 26 Mars 2008
    #1
  2. intègre

    intègre 70 ans, Namur

    Le seul avis valable serait celui d'un ingénieur indépendant, autant y faire appel avant, afin de présenter sa solution ( et uniquement la sienne) aux sociétés de construction, comme ça ils partiront tous les deux sur pied d'égalité et il sera plus facile de comparer les prix des deux.

    Verbeke peut aussi faire le calcul d'ingénieur, mais c'est en supplément du sondage.
    Il faut compter +/- 600 € pour ce travail. Nous le faisons régulièrement.
     
    intègre , 26 Mars 2008
    #2
  3. jaut

    jaut 45 ans, Hainaut

    Ok, merci intègre.
    C'est ce que je vais faire...
    Je vous tiens au courant pour la suite.
    Un grand merci à tous!!!
     
    jaut , 26 Mars 2008
    #3
  4. lapierre

    lapierre 64 ans, Autre pays

    bon il faut dire que entre les semelles filantes et le radier général on aura pas un grand ecart sur le cout c'est presque kif kif mais sur le plan de délai en radier ça ira plus vite.
    les criteres pour réalisé un radier général a disons une profondeur de 1,20 métres de profondeur: le nature du terrain doit etre homogene sur toute sa surface (toute argileuse ou toute limonneuse) pour évité les tassements différenciels (la construction peut penché vers un coté)
    pourquoi ne pas pensé aux pieux a faible profondeur
    si vous arrété une solution elle doit se faire sur l'étude de l'incidence financiére de tout type de fondations.
     
    lapierre , 3 Juillet 2009
    #4
  5. intègre

    intègre 70 ans, Namur

    Lapierre, je ne sais pas dans quoi vous travaillez, mais dire que des semelles et un radier vont faire presque le même prix, c'est une hérésie, (pour ne pas dire un autre mot !) . Vous ne savez pas de quoi vous parlez et il est ridicule de répandre des bruits pareils sur un forum, et en plus, conseiller des pieux est totalement abérant.

    Avez vous des notions d'architecture ou d'ingénierie pour affirmer cela ??

    Un radier de 30 cm pour une maison de 100m², représente 30 m³ de béton minimum, plus deux couches de paillasses, en 15/15/Ø8, le minimum, on arrive vite à 1.500 k d'acier, si on monte plus haut avec du 10/10/Ø10 ou 12, on va passer les 2 à 2,5 tonnes, plus le sable ou le stabilisé sous le visqueen.
    Alors qu'avec des semelles pour le même genre de maison, on est 7-8 m³ de béton ( 4 x moins) , l'armature n'est pas toujours nécessaire.
    Les semelles sont faites mécaniquement et les fouilles servent de coffrage.
    Comparé à toute la main d'oeuvre manuelle nécessaire pour préparer le radier, il faut coffrer tout avec un drain coffrant de type Frankische, prévoir un drainage périphérique, etc...
    Je ne vais pas faire un cour sur les radiers, mais il ne faut pas raconter n'importe quoi.

    Je ne sais pas de quel pays vous êtes, mais assurez vous d'abord qu'on parle bien de la même chose.
    Pourquoi ne compléteriez vous pas votre profil ???
    Cela permettrait peut être de mieux comprendre ce que vous écrivez.
    Le vocabulaire n'est pas le même partout.
     
    Dernière édition par un modérateur: 4 Juillet 2009
    intègre , 4 Juillet 2009
    #5
  6. lapierre

    lapierre 64 ans, Autre pays

    cher monsieur integre, j'ai 36 ans de service dans la construction, si vous voulez pour les réferences. je vous pose une question a quelle profondeur allez vous ancrer vos semelles filantes???? autre choses ne me dite pas que vous allez couler vos semelles filantes directement dans les tranchées sans coffrage ni béton de propreté?????
    donnez moi le dossier architecture je vous fait un dossier génie civil pour les deux variantes semelles filantes et radier général. ne pas oublier que dans un radier il ya beaucoup de béton mais on gagne en main d'oeuvre c'est plus facile de travailler sur une plate forme bétonnée que dans des fouilles étroites rajouté a cela le faite de térrasser vos semelles filantes jusqu'au bon sol min ici 2 metres et encore vous avez moins de 0,5 bar/cm2 .
    pour votre info peut etre j'éxagére un peu parce que je réside dans une zone a forte sismicité le radier convient trés bien ici. salutations
     
    lapierre , 5 Juillet 2009
    #6
  7. intègre

    intègre 70 ans, Namur

    Monsieur Lapierre "d'autre pays",
    comme je l'ai déjà dit, le vocabulaire n'est pas le même dans tous les pays.
    Le forumeur qui a posé la question étant belge, je réponds avec le vocabulaire belge qui a cours chez nous. Je réponds avec les méthodes utilisées par les constructeurs de maisons individuelles belges. Je réponds également en fonction de chantiers faits récemment à Gembloux, où, suite à un sondage de sol au pénétromètre, en trois points, effectué par la société Verbeke Sondage dirigé par l'ingénieur Vercruysse, société qui est consultée, à mon avis, par plus de 50 % des constructeurs de maison individuelles en Belgique, des plus grosses aux plus petites. Ce rapport de sondage été remis à un ingénieur en stabilité très expérimenté, qui a fait le calcul des fondations nécessaires et c'est suivant ses résultats que je confirme ce que j'ai écrit dans le message précédent.
    Vos méthodes sont peut être bonnes où vous habitez, je n'en doute pas, mais la réponse que le forumeur attendait, c'est pour ICI, pas pour là-bas !
    La question était posée pour une maison individuelle, pas pour un méga-chantier , de gros immeubles à appartements, ou pour des tours de bureaux, ou pour des chantiers industriels, nous amenons des solutions payables par les particuliers, sur base de cahiers des charges simplifiés.
    Je suis patron/propriétaire responsable d'une entreprise de construction depuis plus de 10 ans et tout a toujours été fait sous contrôle d'architecte responsables et d'ingénieurs prenant leurs responsabilité.
    Je vous félicite pour vos 36 ans dans l'entreprise qui vous emploie, mais, là-bas, ce n'est pas ICI !!
    Bon dimanche
     
    intègre , 5 Juillet 2009
    #7
  8. lapierre

    lapierre 64 ans, Autre pays

    monsieur intégre en donnant mon avis sur ce site j'ai l'impréssion d'étre un intrus et comprenez bien que je suis géné. juste un rappel la construction ici ou chez vous elle obéis aux meme régles de sécurité etant donné qu'on parle de mémes matériaux et des sols qui se rencontrent partout de le monde. mais comprenez bien que le sol dont on parle chez vous est un sol de riviere "dépot limonneux" et EN PLUS je suis sure aussi que c'est un térrain inondable. la nature de ce sol c'est le cas le plus défavorable qu'on puisse rencontré.
    pour rappel je ne vous le cache pas meme aprés ces années de métier je n'arrete pas d'apprendre alors apprenez moi je suis toute ouie.
     
    lapierre , 5 Juillet 2009
    #8
  9. intègre

    intègre 70 ans, Namur

    Lapierre, ne vous voyez pas comme un intrus, vous êtes le bienvenu, mais les différences de vocabulaire peuvent troubler les questionneurs.
    Vous parlez du sol chez nous, mais vous ne savez pas de quoi est composé le sol. même dans un petit pays nous avons toutes les différences qu'on peut rencontrer partout en Europe, de la côte sablonneuse à l'Ardenne qui est un sol calcaire de l'époque des Pyrénées, en passant par les différents schistes condruziens, les limons de la Hesbaye et les porphyres du Hainaut. Et vous dites que nous sommes en zone innondable, avec des sommets pas comparables aux Alpes, mais quand même à près de 700m d'altitude. Je suis sur qu'il y a plein de réponses valables que vous pouvez nous apporter, mais pas sur nos sols..; sans avoir lu les résultats des analyses.
     
    intègre , 5 Juillet 2009
    #9
Chargement...

Sujet similaires

Vous pouvez aussi lancer une recherche sur : Interprétation sondage sol

Similar Threads - Interprétation sondage sol
  1. ninick53
    13
    Affichages:
    885
    Mamb
    19 Novembre 2014
  2. taty

    rapport sondage terrain

    taty, +12 (taty), 9 Avril 2012
    12
    Affichages:
    1 104
    taty
    8 Mai 2012
  3. sebastien.pi

    interprétation essai de sol

    sebastien.pi, +33 (tchize_), 14 Mai 2011
    33
    Affichages:
    4 687
    tchize_
    27 Mai 2011
  4. Zool1976

    Cadastre - Sous toit habitable - interprétation ?

    Zool1976, +1 (lout007), 26 Février 2011
    1
    Affichages:
    1 200
    lout007
    26 Février 2011
  5. Paillettes4

    Sondage temps :-)

    Paillettes4, +10 (dstassen), 29 Mars 2010
    10
    Affichages:
    1 731
    dstassen
    2 Avril 2010
  6. bricoletta

    Société sondage de sol

    bricoletta, +5 (intègre), 6 Décembre 2008
    5
    Affichages:
    2 098
    intègre
    7 Décembre 2008
  7. vinch01

    sondage de sol & clé sur porte

    vinch01, +1 (intègre), 22 Mars 2008
    1
    Affichages:
    3 719
    intègre
    23 Mars 2008