Le futur du photovoltaïque

Dans le forum Solaire Photo Voltaïque - par enrishas le 21 Avril 2008

  1. enrishas

    enrishas 33 ans, Bruxelles

    Je suis avec intérêt l'évolution des nouvelles énergies mais je manque d'information dont je suis sûr, vous pourriez m'en dire davantage.

    Comment, d'après vous et d'après ce que vous lisez ou vous entendez, va évoluer le PV d'ici les 5 prochaines années ?

    L'essor de cette technologie sera-t-il semblable, par exemple, au boom du GSM actuellement (3G, appareil photo, bluetooth..) ?

    Je serais ravi de partager vos avis.
     
    enrishas , 21 Avril 2008
    #1
  2. ordynas

    ordynas 68 ans, Bruxelles

    extrait copier/ coller d'un article fait par une étude suisse

    ÉLECTRICITÉ PHOTOVOLTAÏQUE ET POLLUTION, OU LA NÉCESSITÉ DE DÉVELOPPER L'ÉCOLOGIE INDUSTRIELLE

    Le silicium utilisé pour les semi-conducteurs doit être extrêmement pur et la purification laisse derrière elle une quantité de déchets dangereux (en particulier des composés chlorés) beaucoup plus grande que la quantité de silicium pur produit. La préparation de silicium pur part du quartz. Un .premier raffinage aboutit à du silicium-métal de qualité industrielle. En 1990, la production mondiale de ce silicium était d'environ 800 000 tonnes (800 kt), dont seulement 32 kt (4 %) ont. été convertis en silicium ultra-pur - le seul utilisable dans l'électronique par un procédé de purification exigeant plus de 100 kt de chlore et quelque 200 kt d'acides et solvants. De cette quantité de silicium ultrapur (SUP ; en anglais EGS, Electronic Grade Silicon), 10 % seulement était utilisé pour la fabrication de cellules photovoltaïques (PV). 4n constate par ailleurs un gaspillage de silicium considérable puisque, des 32 kt de SUP obtenues, on ne retrouve qu'un peu moins de 1 kt dans les produits finis (chips). Ce silicium gaspillé commence à être utilisé pour la production de cellules PV.

    La production de cellules photovoltaïques est en augmentation très rapide. L'augmentation de la puissance installée mondialement a été estimée à 50 MW/an et, selon une projection de l'Office de l'énergie des États-Unis, elle pourrait atteindre 100 GW/an (soit 2000 fois plus) dans les années 2020-2030. Même si cette projection est très probablement exagérée, il faut s'attendre à ce que le photovoltaïque devienne, et de loin, le premier consommateur de SUP Et si rien ne change dans les processus de fabrication, les quantités de chlore, acides et solvants deviendraient monstrueuses et quasi impossibles à gérer. Déjà aujourd'hui, l'évacuation des déchets liquides dus à l'industrie des semi-conducteurs ne va pas sans mal et une grande partie est simplement rejetée dans le sous-sol, avec des conséquences à long terme difficiles à apprécier, mais potentiellement catastrophiques.

    Le succès du photovoltaïque est certes réjouissant, mais son développement à grande échelle n'est acceptable que si les flux de matières qu'il provoque sont maîtrisés. La démarche de l'écologie industrielle, dont le but est d'utiliser les matières le plus possible en cycles fermés, apparaît ici comme absolument nécessaire. Par ailleurs, le photovoltaïque peut se contenter de silicium de pureté moins grande que les chips et les procédés de purification peuvent être rendus plus performants, tout en utilisant moins de chlore. Ce qui importe, c'est de résoudre ces problèmes avant que l'industrie du photovoltaïque ne se noie dans sa propre pollution.

    Pierre Lehmann

    * Données tirées de: Robert U. Ayres and Leslie W: Ayres, Industrial Ecology, towards closing lite materials cycle. Edward Elgar Editor.
     
    ordynas , 21 Avril 2008
    #2
  3. enrishas

    enrishas 33 ans, Bruxelles

    Intéressant ! C'est dingue, dés que quelque chose de nouveau né, il faut absolument prévoir à long terme, les conséquences engendrées.

    Que penses-tu des nouvelles cellules PV que Nanosolar a développé et commencé à commercialiser ?

    A voir les extraits et analyses à leur égard, ils sont en route vers la REVOLUTION du PV.

    J'ai trouvé une petite vidéo :

    http://leblogdelenergiesolaire.com/...le-solaire-photovoltaique-de-4eme-generation/
     
    enrishas , 21 Avril 2008
    #3
  4. vazbiene

    vazbiene Membre 55 ans, Autre pays

    Bonsoir
    Le germanium est le composant du futur. Russes et chinois spéculent car ils le possèdent. Les réserves du Congo sont déjà réservées.
    La guerre du pétrole n'était qu'un épisode.
    Uranium, germanium appartiennent déjà à des grands groupes.
    Certains scientifiques se penchent sur la fabrication d'un gemanium "synthétique".
    Toute ressource naturelle , minérale, est épuisable.
    Elle appartient de droit à un Etat. Opinion personnelle. Nous sommes sur un forum, échange d'avis et d'informations.
    Je reste optimiste. Je crois plutôt à l'énergie éolienne.
    Les déchats "voltaiques" me semblent "stables", on pourrait les enterrer au milieu d'un désert en attendant leur revalorisation. Minerais retourne en minéral.
    C'est mon avis de quidam.
     
    vazbiene , 21 Avril 2008
    #4
  5. enrishas

    enrishas 33 ans, Bruxelles

    Donc tu veux dire que le film tel que présenté par Nanosolar, les composants qu'ils utilisent appartiennent à d'autres pays.
    Je veux bien te croire mais comment le sais-tu ?
    Je te suis pour l'éolien mais quand il n'y a pas assez de vent ou pas de vent du tout pendant 5 jours. Ton réseau n'est pas alimenté comme espéré tandis qu'avec tous ces nouveaux procédés moins polluants tels que cités, l'énergie solaire est tout le temps présente.
    En tout cas, je pense, qu'on a plus de chance d'obtenir de l'énergie par le PV que par l'éolien.
    Par contre, l'éolien est en aucun cas, polluant que le PV semble l'être ??
     
    enrishas , 21 Avril 2008
    #5
  6. vazbiene

    vazbiene Membre 55 ans, Autre pays

    Le germanium est la base du photovoltaique. Je n'en connais pas la valeur ni l'usage, mais c'est le produit le plus recherché au monde.
    Aucun fabricant de panneau photovoltaiques n'ouvre un site de fabrication sans se garantir des années de fourniture à prix stable.
    Une jeune entreprise s'est installée au fond des Ardennes et elle achète sur des sites russes et asiatiques.
    Les ressources sont limitées et font l'objet de spéculation.
    Le photovaltaique évoluent tous les jours.
    S'équiper aujourd'hui est un non sens économique, simplement un beau geste pour la nature.
    Soleil et vent ont des caprices, chaque source d'énergie connaît des faiblesses.
    Faut combiner et évaluer. Un vrai casse-tête.
     
    vazbiene , 21 Avril 2008
    #6
  7. geenens2000

    geenens2000 41 ans, Bruxelles

    Je pense aussi que l'éolien est une altérnative plus propre et plus rentable. Le réchauffement provoque plus de précipitations, de nuages et donc moins de soleil. C'est con mais c'est ce qui se passe (rien que depuis le début de cette année on bat tout les records de non-ensoleillement) Plus de tempetes et de vents violents sont a prévoir d'apres les climatologues. Je ne suis pas scientifique mais cette observation m'amène a penser aussi que l'éolien produira plus et plus logntemps.
     
    geenens2000 , 28 Avril 2008
    #7
  8. Joe

    Joe 41 ans,

    Joe , 28 Avril 2008
    #8
  9. Loriot

    Loriot 35 ans, Hainaut

    Il faut tout de même garder à l'esprit qu'il est difficile de stocker l'électricité et que les sources éoliennes ou solaires ne sont pas constantes...les besoins en électricité sont maximum de nuit donc il faut stocker!

    Sans un stockage efficace, le PV ou l'éolien seront toujours des sources d'appoints
     
    Loriot , 28 Avril 2008
    #9
  10. red.pepper

    red.pepper 44 ans, Liège

    C'est pour ça que le tarif de nuit est plus cher que de jour.

    Ah ben non en fait, c'est exactement l'inverse :p

    L'essentiel des besoins c'est encore l'industrie, donc maximum en journée. Le PV fonctionne pendant les heures de demande accrue, donc c'est un appoint qui arrive pile quand il faut. L'éolien est tributaire de la météo et ne colle pas nécessairement à la demande, donc le stockage est intéressant. En tout cas, PV + solaires seuls, même en quantité, ne suffisent pas. Il faut combiner avec des sources plus fiables et contrôlables. Si on veut faire dans l'écologie on peut penser à l'hydroélectrique, la biomasse, la géothermie (la vraie).
     
    red.pepper , 28 Avril 2008
    #10
  11. Loriot

    Loriot 35 ans, Hainaut

    Quand je parle de nuit, je voulais dire quand la luminosité est faible...donc en tout début de journée et en début de soirée. Ce sont les pointes de consommation...

    Il est clair que la consommation est moindre à 2h du matin et donc moins cher mais si tous le monde passe aux PV, je ne sais pas à combien sera l'électricité en début de journée...

    Pour moi le PV reste un appoint, fort bienvenu je suis d'accord mais un simple appoint quand même
     
    Loriot , 28 Avril 2008
    #11
  12. enrishas

    enrishas 33 ans, Bruxelles

    Je suis heureux de pouvoir vivre à ce moment clé où nous nous trouvons.

    On est en plein basculement au niveau de la gestion physique, énergique et économique des énergies présentes sur la terre; à savoir le PV, l'éolien et le géothermique.

    Curieux de voir où aurai-je investi dans 3 ans dans l'une d'entre elles !

    En tous les cas, fini le mazout ou le gaz.
     
    enrishas , 28 Avril 2008
    #12
  13. Loriot

    Loriot 35 ans, Hainaut

    Je suis pour le développement des nouvelles technologie et je crois que le mazout n'est vraiment pas une solution mais le gaz a encore pas mal de qualité qu'il ne faut pas négliger
     
    Loriot , 29 Avril 2008
    #13
  14. enrishas

    enrishas 33 ans, Bruxelles

    D'accord avec toi Loriot. Actuellement oui. Mais à court terme non.
    Si vous avez des informations sur les toutes dernières nouveautés en terme PV et éolien je suis preneur !!!
     
    enrishas , 29 Avril 2008
    #14
  15. red.pepper

    red.pepper 44 ans, Liège

    "Actuellement" et "à court terme" c'est un peu la même chose, non? ;-)

    Moi je pense au contraire que même à moyen terme le gaz (en distribution) est une solution tenable. Par moyen terme, j'entends 10-20 ans. Alors pour le long terme il faut prévoir un système de chauffage changeable sans devoir refaire toute la maison. Par exemple prévoir un système basse température pour pouvoir mettre du solaire ou une pompe à chaleur. Mais en attendant l'investissement nécessaire, le gaz est une solution plus que tenable: coût d'installation réduit, coût d'utilisation relativement maîtrisé comparé au mazout, encombrement très réduit because pas de stockage...

    Moi si je pouvais je le ferais sans hésitation. A défaut je vais peut-être devoir utiliser du mazout, ce qui ne m'enchante guère :mad:
     
    red.pepper , 5 Mai 2008
    #15
  16. geenens2000

    geenens2000 41 ans, Bruxelles

    Je pense installer une chaudière GAZ a condensation et plancher chauffant. Pour pouvoi comme on le dit ici le remplacer plus tard par un PAC si le Gaz devient impayable.Mais si je fais cela, que dois-je prévoir des la construction pour que la PAC puisse s'adapter plus tard? Je vois l'architecte demain donc ce serait bien de déjà annoncer la couleur non?
     
    geenens2000 , 5 Mai 2008
    #16
  17. ordynas

    ordynas 68 ans, Bruxelles

    Je pense aussi que l'avenir c'est vers des système hybrides, PAC, solaire ect..
    mais surtout ce sont nos habitudes de vies et de gaspillages énergétique qu'il faut fondamentalement modifier.
    Il y a moyen de garder un minimum de confort tout en réduisant sa facture énergétique.
    Point n'est besoin de chauffer à 22° quant 20° est largement suffissant dans bien des cas. L'isolation des maison on ne le dira jamais assez, le parc du logement est responsable de plus de 25% des émissions de CO², ce qui place le secteur du bâtiment à la deuxième place sur le plan des émissions, juste derrière l'industrie et avant le transport. L'isolation de 200.000 logements par an, par exemple, signifie non seulement une réduction de 15% des émissions actuelles de CO², mais aussi +/- 20.000 emplois supplémentaires dans le domaine de la construction.
     
    Dernière édition par un modérateur: 5 Mai 2008
    ordynas , 5 Mai 2008
    #17
  18. maitre²

    maitre² 36 ans, Namur

    tout à fait d'accord chageons nos habitudes.

    gaz ,mazout ,PV, PAC ,electricité .. y a du pour et du contre avec chaque source

    Mais quand les politiques vont elles réflèchir au aides qu'elles propose.

    Quand je pense qu' on pousse le PV à outrance alors qu'on sais que la production des panneaux pollue, alors que si on y réfléchi d'un peu plus près et là je vais encore dire la même chose que beaucoup d'entre nous pour polluer moins il faut consommer moins.

    Des certificats verts pendant 10 ?12?15 ans pour qui? Pour ceux qui ont déjà des ronds et qui peuvent se payer 25 m² de PV ( amorti grace aux certificats verts en moin de 7 à 8 ans) absolument scandaleux. Alors aidont les gens à isoler et donnont des avantages fiscaux ou sous forme de prime au gens qui n'ont pas les moyen de mettre 25000 euros sur la table.

    Avec le système de certificats verts on augmente et augmentera encore plus le fossé entre les différentes couches sociale de notre pays. Car dans ce cas précis se sont encore les petite gens qui vont rester à la traine et devront payer leur energie bcp plus cher que les autres qui profite du système.:mad:

    Bon tout n'est pas mauvais partout la démarche politique d'aller vers un " mieux" au niveau de la consommation energétique est tout à fait louable ;-) Mais bord...:sick: quand est ce que cette politique sera réfléchie!!!

    Je sais je m'écarte du coté bricolage du forum et maintenat je me :-X je ne parle plus de la partielle incompétance de nos dirigeant. Faut dire que c'est nous qu'on les a élus aussi :blush:
     
    maitre² , 5 Mai 2008
    #18
  19. rafke2

    rafke2 27 ans, Liège

    Pourquoi stocker quand on peu vendre l'électricité ??
    Personelement, je trouve le PV vraiment pas très rentable lorsque l'on sait que une installation tourne dans les 20 / 30 milles euros et qu'il faut changer ses plaques tout les 20 ans à peu pret .... (ces infos viennent de mon prof d'élec, faites en ce que vous voulez ;-) )
     
    rafke2 , 5 Mai 2008
    #19
  20. ordynas

    ordynas 68 ans, Bruxelles

    Il faut aussi que nos politicards misent sur des incitants fiscaux afin que les moins privilégiés puissent également investir dans les techniques nouvelles. aujourd'hui vu le coût et les déductions fiscales cela reste pour une certaine classe privilégié et qui ont les moyens ce qui n'est pas le cas de tout le monde, de savoir investir entre 5.000 et 8.000 euros.
     
    ordynas , 5 Mai 2008
    #20
Chargement...

Sujet similaires

Vous pouvez aussi lancer une recherche sur : futur photovoltaïque

Similar Threads - futur photovoltaïque
  1. Oreza

    PV : que prévoir pour un futur placement de batterie

    Oreza, +13 (tessa), 31 Janvier 2017
    13
    Affichages:
    550
    tessa
    13 Février 2017
  2. QSD

    Avis «éclairé» sur une future installation photovoltaïque

    QSD, +108 (fafalili), 30 Décembre 2015
    108
    Affichages:
    4 527
    fafalili
    14 Janvier 2016
  3. Sylar
    1
    Affichages:
    613
    pegase
    26 Septembre 2015
  4. Sylar

    Avis (aide). pour future installation PV

    Sylar, +50 (fafalili), 1 Août 2015
    50
    Affichages:
    2 143
    fafalili
    4 Août 2015
  5. gregory134

    Future installation

    gregory134, +6 (seiran76), 23 Août 2014
    6
    Affichages:
    800
    seiran76
    25 Août 2014
  6. fafalili
    31
    Affichages:
    2 061
    seiran76
    23 Juillet 2014
  7. snice

    Quid des futurs installations et ASBL TPCV

    snice, +35 (vinceone), 6 Mai 2013
    35
    Affichages:
    4 186
    vinceone
    19 Mai 2013