message destiné aux "pros"...

Dans le forum Galères et Horreurs - par cordulie le 19 Septembre 2009

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. cottage

    cottage Liège

    bsr, quand un indépendant ose dire qu'il ne gagne que 1100 eur par mois, alors dite moi combien gagne cet indépendant qui doit remplacer ma corniche qui fait 7 metre de long et qui me demande 2500 eur. En sachant que la marchandise va lui couter tout au plus 550 eur et qu'il en a pour deux jours de travail, faite le compte, deux mille euro tous les deux jours....combien cela fait-il par mois?...
     
    cottage , 20 Septembre 2009
    #41
  2. renost

    renost 38 ans, Luxembourg

    je ne suis pas indépendant, mais le noir n'est pas réserver au chomeur/mutualisé et indépendant.
    certain ouvrier en profite aussi, quand le patron leur propose de faire des heures supplémentaire tout les ouvriers ne le refuse pas ( tous n'accepte peut etre pas).
    mais la on s'écarte vraiment du sujet initial.
     
    renost , 20 Septembre 2009
    #42
  3. nollaux

    nollaux 62 ans, Hainaut

    ben
    même pas 1500 euros par mois
    a voir certain post
     
    nollaux , 20 Septembre 2009
    #43
  4. jona1202

    jona1202 29 ans, Hainaut

    Il serait peut être temps que bzone intervient car la ça dérape assez fort!!!!

    On va peut être me dire que je me mêle de choses qui me regarde pas mais si mes souvenirs sont bon brico zone a été crée pour partagé des avis et des méthodes entre bricoleur occasionel et expermimenté mais aussi avec des pros qui dit pros dit aussi independant et aussi pour repondre a des questions parfois tres pressice ou la seul des pros ( ou presque ) peuvent repondre.

    Pensez vous que les pro indepandant soit heureux de lire ici qu'il sont des personnes limitée mentalement ?

    Le jour ou les pros auront tourné le dos a brico zone il ser trop tard pour se dire " la on a un peu merdé ".

    Je comprend parfaitement la base de ce sujet qui est tout a fais justifié mais a partir d'un moment ca a derapé ( histoir de statistique ) des indépandant il en exstiste des tas ( ceux qui on une sprl, Una SA societe annomyne, les personne physique ( la on parlent souvent de registre complémentaire qui degage 200 ou 2000 euros par mois sa depende de la demande se qui peut faire baissé les statistiques) a mon avis ces statiqtique ne prenne pas en compte les patron de grosse boite ( il sont independant aussi ).

    Tous sa pour dire que ceux qui vienne ici parfois ou tout les jour viennent pour aidé ou se faire aidé et pas se faire insulté.

    Je ne fais la moral a personnes mais bon on est une petit communauté en quelques sorte et sa serais bete de perte l'ambiance de brico zone pour betisse.

    Vu que le problemes des entrepreneur qui ne respecte pas leur engagement est assez souvent evoqué ici pour quoi ne pas faire un petit tuto sur comment evité cela bien sur on pourra pas evité a 100% ce type de personne mais meme si on evite 1fois sur 3 ce sera ca deja de prix.

    La je lance la balle a bzone pourquoi ne pas tenté de rassemble l'avis des pros que vous juger etre credible et des gens qui se sont deja fais avoir pour essaié de dressé un tuto sur ce problème pour faire de ce post un point de départ a une entre aide plustot qu'une petit guerre pro indepant et anti pro indepandant.
     
    jona1202 , 20 Septembre 2009
    #44
  5. hoover

    hoover 35 ans, Hainaut

    Ben ... pas pour mettre de l'huile sur le feu ... mais un exemple concret de black

    Pas dans le batiment ... mais son équivalent black : Horeca

    On m'a proposé une affaire à reprendre ...

    Salaire annuel pour les 4 employés ... 29000€ brut ...

    Perso quand j'étais salarié j'en touchais 24000€ à moi tout seul ... y a un bug ? :p

    Salaire du gérant 11000€ annuel ...

    Ah oui c'est vrai ... y a plus de 30% de balck ... :-' (dixit chiffre du gérant)

    Patron black, salarié black ...
     
    hoover , 20 Septembre 2009
    #45
  6. JMGWEB

    JMGWEB 45 ans, Namur

    Tous a fait d'accord. ;-).

    allez tous , comme le foot , la politique ou les femme :p , évitons les éternelles question de salaire ou autre ...

    Et comme celà a été dit ... BZone " vit " aussi grâce a certaine réponse de ces mêmes indépendant. Le jour il seront plus la on va quand même ce retrouver un peu " con " entre bricolo du dimanche ? non ?

    Le Message de base était plutôt du style : " Les engagement non tenus ".

    Tachons d'y revenir sans trop d'abus , ne mettons pas tous le monde dans le même sac , que ce soit d'un coter ou de l'autre ... ;-).

    Cordialement JMG.
     
    JMGWEB , 20 Septembre 2009
    #46
  7. cordulie

    cordulie 60 ans, Namur

    Ben oui, je ne parlais pas de fric, moi...juste d'engagements non tenus, et de politesse (prévenir quand on ne viens pas comme annoncé).
    Et je ne mets pas tout le monde dans le même sac, j'ai horreur des généralités.
     
    cordulie , 21 Septembre 2009
    #47
  8. hypergreg

    hypergreg 42 ans,

    effectivement le benefice peut etre restituer en fin d'année ou garder dans la société et récupéré plustard et (retaxé plus tard).
    mais bon, on trime pour cela aussi.

    le black pas pour tlm, perso je fait des installation de chauffage et salle de bain, le client bénéficie de 6% de tva
    donc ridicule pour lui de faire du black et les garantie dans ce type de traveaux est quand meme important, sans facture ....( pas de garanties...

    faut pas croire que l'on se fait de couill* en or non plus!


    si l'on calcul les heure de chantier les heure devis .... si on divise le tout, c'est pas toujours glorieux.


    Bien a vous
    gregory.
     
    hypergreg , 21 Septembre 2009
    #48
  9. nollaux

    nollaux 62 ans, Hainaut

    nollaux , 26 Septembre 2009
    #49
  10. salanate

    salanate 52 ans, Bruxelles

    Bonsoir tous, je suis d'accord avec cordulie et bzone.
    Je m’excuse à l’avance pour la longueur du ticket, j’espère que certains auront le courage de lire jusqu’à la fin. D’emblée, je remercie déjà Bricozone pour les nombreuses aides qu’elle m’a apporté. De même pour tous ceux qui m’ont répondu.
    Cela fait trois ans que je galère pour arranger ma maison et je pousse à présent un « grand coup de gueule ».
    Je précise bien que tout ce qui suit s’adresse à une catégorie d’indépendants seulement, mais qui à mon sens, est malheureusement trop répandue. Au détriment des indépendants sérieux.
    Demandes de devis (une vingtaine en tout) > certains ne sont même pas venus, après rendez-vous arrangé à l'avance.
    Lorsque je leur téléphone pour demander s’ils n’ont pas oublié, j’ai des réponses des plus fantaisistes.
    Style "écoutez, je suis très occupé, j'ai pas eu le temps, etc. Mais des excuses, JAMAIS ! De mon expérience, en tous cas. C’est là que le problème de la politesse élémentaire apparaît. Un coup de fil de 10 secondes ne tue personne. En plus, tous peuvent déduire leurs frais de téléphone. Alors, de quoi s’agit-il ? Trop de travail ? J’ai aussi lu quelque part ici sur Bricozone, un indépendant qui disait « je dois mentir … ». Mentir ?? Il suffit de dire qu’on a pas le temps, plutôt que d’accepter un chantier et ne pas pouvoir respecter ses engagements. C’est tout de même la moindre des choses.
    Je trouve que c’est mieux de se concentrer sur un nombre restreint de chantiers et assumer ses responsabilités que de dire oui à plate couture et perdre sa réputation. Car il y a, heureusement, des indépendants sérieux. Alors, qu’est-ce qui fait la différence ? Je pense beaucoup se proclament « professionnels » trop facilement. Il faut alors se pose la question de ce que veut dire « professionnel ». Car une personne peut très bien être experte dans sa matière, techniquement, et être un désastre point de vue organisation. Là est le vrai problème, c’est que beaucoup sont probablement habiles, mais ne sont pas préparés pour la planification, les rendez-vous, la ponctualité, etc. Bien sûr, on ne peut pas tout avoir, mais il n’y a aucune excuse pour le manque de respect, pour signaler un retard ou un empêchement. On peut aussi, en tant que clients, être un peu flexibles, mais sans exagérer. J’aimerais bien voir comment réagiraient ces mêmes impolis si on leur ferait la même chose…je suis sûr qu’on les entendrait bien fort ! Puisqu’ils sont si occupés. Comme beaucoup de clients…
    D’autre part, je voudrais aussi réagir par rapport aux plaintes rémanentes de beaucoup d’indépendants.
    Personnellement, je suis employé. J’aime mon métier et je ne me plains pas. Je travaille, en plus de mes heures en semaine normales, régulièrement certains weekends, je fais des gardes aussi (deux gardes d’une semaine par mois). Mon horaire de 37 heures officielles par semaine est en réalité de quelque 60-70 heures par semaine. Et croyez-moi, si je ferais la même chose que cette catégorie d’indépendants , il y a bien longtemps que je serai renvoyé. En plus, comme eux, je fais de la « clientèle ». Des services, donc. Je sais très bien ce que cela veut dire. Mes heures supplémentaires, je n’ai pas toujours l’occasion de les prendre et je ne me plains pas !
    Alors, pourquoi y a-t-il tellement d’indépendants qui se plaignent ? Peut-être (je parle toujours pour cette catégorie d’indépendants non-sérieux). D’abord, je pense que beaucoup ne sont déjà pas à leur place. Se proclamer indépendant spécialiste, c’est facile. Je m’imagine la difficulté pour ces gens de vivre sereinement, avec toutes les plaintes qu’ils doivent recevoir tous les jours. Mais c’est eux-mêmes qui provoquent cette situation, sans le savoir.
    Mais pourquoi donc d’autres indépendants réussissent-ils, dès lors ? Parce qu’ils sont fiables et sérieux, tout simplement. Et pas seulement, techniquement.
    Alors, j’ai lu plusieurs chiffres concernant les cotisations (de 100€ par mois à 900€ par mois…). Je ne suis pas un spécialiste en ce point, mais je pense qu’il y en a qui mentent. Messieurs les indépendants, savez-vous que nous, employés, on nous retire quelque 50% de notre salaire brut aussi ? Arrêtez de nous baratiner avec vos cotisations et autres frais. On a la même chose, si pas plus. Mais on dépend des « ordres » d’un supérieur et les autres « inconvenances » qu’on accepte volontiers (par exemple, la flexibilité pour les dates de congés/vacances). Ces stéréotypes de grosses voitures, équipement de luxe (il faut bien cela pour faire du bon boulot), de gros gains, etc, c’est du bidon ? Dites-vous qu’il y a des employés, et même beaucoup d’ouvriers, qui travaillent bien plus que vous, qui gagnent le quart, et qui ne se plaignent pas !
    Et j’ai un très indépendant…je sais un peu de quoi je parle.
    Je sais, je ne vais pas me faire d’amis.
    Puis, si c’est tellement dur d’être indépendant et qu’on se plaint, pourquoi ne pas devenir employé ?
    Ah, c’est ici que le bât blesse ! On veut avoir les avantages des indépendants et des employés, c’est ça ? C’est pas possible. Ou alors, dans la quatrième dimension…
    Si on ne veut pas « dépendre » d’un patron, qu’on veut faire comme on veut, quand on veut, et gérer son affaire comme on l’entend, alors on assume tout ce qui va avec. Même pour les assurances et la pension.
    De toutes façons, un vrai indépendant, ç a n’existe pas. Ou bien ils travaillent pour un patron (sous-traitants donc), ou bien ils dépendent toujours de clients, non ?
    Bon, je suis d’accord qu’il y a aussi de mauvais clients. Mais c’est eux qui paient…et on attend un service en fonction d’un devis et d’une parole (mais les paroles s’envolent…ça, c’est un peu trop naïf)
    Alors, quelque chose que je n’ai pas lu dans les posts sur ce sujet ici, c’est que personne ne parle des déductions que les indépendants peuvent faire. Ca, on le cache ! Facile. On se plaint de ce qui est perçu comme un inconvénient et on ne parle pas des avantages. Typique.
    Par exemple, je paie tous les mois pour une voiture de société (et pas un peu), je ne peux pas déduire mes frais de téléphone, des locaux de travail, et j’en passe. Donc, que les indépendants ne parlent pas seulement de leur salaire « net ». Si on ajoute ce qu’ils peuvent déduire de leurs frais et le « black »…je pense qu’il n’y a pas toujours de quoi se plaindre.
    Un autre exemple ? Comment expliquez-vous un devis que j’ai demandé pour placer une descente d’eau (il y a un an environ) : prix 1500€ (déclaré, bien sûr).
    Comme je trouvais cela cher, j’ai fait les travaux avec un ami expérimenté (mais pas indépendant, ni « professionnel »). Prix total : 500€. Dans ces 500€, j’ai du acheter une scie cloche pour percer le zinc et la location d’une échelle. C’est sûr que des « pros » sérieux auraient fait cela en moins de temps que nous, mais le prix était vraiment exagéré. On a mis 8 heures pour tout faire (raccord à l’égoût compris). Alors, moi, même si je dois diviser les 1500€ par deux (frais, cotisations, etc) , je me fais indépendant tout de suite. En tant qu’employé, personne ne peut rêver de gagner cela.
    Donc, messieurs les « indépendants-plaintifs », si vous trouvez que vous ne gagnez pas assez… réfléchissez.
    Pour terminer, voici un autre cas vécu personnellement :
    Devis remis par une société « très sérieuse » pour réparations de toiture. Dans leur publicité on peut lire : « 20 ans d’expérience « (je ne citerai pas le nom, mais bien connue à Bruxelles), « travaux exécutés par le patron », « professionnels », etc. Et bien, figurez-vous que j’ai du passer plus d’une semaine à appeler le patron pour faire terminer les travaux. Je ne vais pas donner de détails, mais en gros, il y a eu de nombreux manquements de rendez-vous (messieurs, si je prends congé ou récup, pour être présent et que personne ne vient, c’est qui qui paie ma journée ? Et vous, si vous vous présentez chez un client et qu’il n’est pas là, vous seriez contents ?). Bien sûr sans jamais prévenir. Les personnes me demandaient de l’outillage (c’est qui qui fait les travaux ??), une échelle, des seaux, un cutter…ils ont même réutilisé d’anciennes tuiles que j’avais entreposés dans un coin (sans me demander). Pire encore : ils ont utilisé un rouleau de roofing qui m’appartenait, sans permission non-plus ! C’est pathétique, vraiment ! Au bout de deux semaines environ, les travaux étaient satisfaisants.
    Bon, voilà, je veux simplement dire que personne n’est parfait, certes, mais il y en a tout de même plus imparfaits que d’autres… (moi-même je n’ai aucune prétention d’être parfait).
    Il y a de bons indépendants et des mauvais. De bons employés, des mauvais.
    Mais dans les corps de métier du bâtiment, honnêtement, je pense qu’il y a beaucoup trop de personnes qui ne sont pas à leur place. Bien sûr, je félicite et respecte toutes les personnes sérieuses, fiables et qui travaillent parfois comme des fous.
    Merci pour votre lecture.
     
    salanate , 27 Septembre 2009
    #50
  11. loony205

    loony205 33 ans,

    Vous avez bien résumé la situation je pense, c'est un peu comme partout y a des bons et des mauvais. Mais n'oubliez pas qu'il y a des bons. ;-)
    Beaucoup de personnes se pleignent ici d'indépendant dont ils ne sont pas satisfait, mais est-ce que ceux qui sont content de leur entrepreneur viennent le crier haut et fort ici ?
    Non je ne pense pas. Voilà pourquoi il faut éliminer cette minorités d'indépendants foireux qui font du tort à la profession.
     
    loony205 , 27 Septembre 2009
    #51
  12. nollaux

    nollaux 62 ans, Hainaut

    la situation est tres bien resumee

    sauf que je dirais que les "bons" sont la minorité
    2 p'tit exemple vecus

    le chauffagiste que j'ai il est exceptionnel
    c'est avec lui que j'ai eu les conversation les plus intéressantes
    il sait de quoi il parle ( et ça devient rare par les temps qui courre )
    il vois clair dans son travail ( ça aussi c'est de plus en plus rare )

    et en 2
    ma meilleur amie de 30 ans est indépendante ( pas dans la construction )
    je dirais même qu'elle fait partie de la famille
    et parfois je ris tout seul des conneries qu'elle peut me dis
    comme quoi les fin de mois sont dur
    qu'elles dois faire attention a tout
    SAUF que la connaissant depuis plus de 30 ans
    je sais que sa grosse villa est payes depuis longtemps
    que son immeuble de fonction est payes depuis longtemps aussi
    qu'elle as plusieurs maisons qu'elles louent aussi bien en belgique , qu'a l'étranger
    qu'elle a tj eu des grosses berlines allemandes
    qu'elle deduit un max (même ses repas )
    tout ça pour dire que quand on conte il ne faut pas oublier le patrimoine et les deductions fiscales
     
    nollaux , 27 Septembre 2009
    #52
  13. twautele

    twautele 58 ans, Bruxelles

    Et oui, même pour Maurice Lippens les temps sont durs :)

    Thierry
     
    twautele , 27 Septembre 2009
    #53
  14. intègre

    intègre 70 ans, Namur

    Pour répondre à Salanate, sans rancune, essayez de trouver un job d'employé, quand vous vous trouvez au chômage à 50 ans, suite à la faillite de l'entreprise qui vous emploie !!!
    Essayez de trouver un job d'employé aujourd'hui à 30 ans, si vous n'avez pas de diplôme universitaire spécifique et minimum 10 ans d'expérience (lol) mais c'est ce que certains patrons demandent.
    Souvent il n'y a pas d'autre solution que de se prendre en main et de devenir indépendant.
    Quant aux lois sociales à payer, je confirme que le minimum est de 675,05 € par trimestre.

    En tant qu'employé, ou même ouvrier,
    Qui paie les locaux où vous travaillez ?? Pas vous, votre patron.
    Qui paie vos outils de travail ?? Pas vous, votre patron.
    Qui paie l'électricité/chauffage/eau dans les bureaux ?? Pas vous, votre patron.
    Qui paie vos lois sociales pour une partie ?? Pas vous, votre patron.
    Qui paie les assurances vous couvrant au travail ??? Pas vous, votre patron.
    Qui c'est qui a généré votre emploi ?? Pas vous, votre patron.
    Qui a pris tous les risques pour créer des emplois ?? Pas vous, votre patron.
    Et bien votre patron, c'est très souvent un indépendant, ou il a commencé comme indépendant, en prenant tous les risques que vous n'avez pas pris en tant qu'employé ou ouvrier !!

    Et maintenant vous crachez un peu dans la soupe des indépendants, non ????

    Nous indépendants, souvent on a investi tout ce qu'on avait, on a même pris le risque d'emprunter, pour créer du boulot, d'abord le nôtre et puis celui des autres, comme vous qui êtes employés ou ouvriers.
    Alors ne venez pas critiquer nos revenus, sans avoir analysé nos dépenses réelles et les risques que nous avons pris pour créer vos emplois.

    Oui il y a des moutons noirs, dans certaines catégories d'indépendants, mais ils sont une minorité, quoi qu'en disent certains. Mais quand on est satisfait on ne dit rien. C'est normal, donc on n'en parle pas.
    Mais combien de gens viennent sur ce forum avec un premier message de satisfaction ??
    Quasi aucun.
    La majorité des premiers messages qu'on voit, c'est pour se plaindre.

    Dans tous les métiers il y a des moutons noirs, même dans la magistrature, dans les finances (Merci mr Lippens et mr Davignon!), dans la police, les politiciens (surtout) mais on passe sous silence la grande majorité des gens corrects.

    D'autre part, les clients aussi parfois se foutent des indépendants. Je me suis tapé deux fois Uccle, au départ de Gesves (+ de 200 km aller/retour) pour trouver porte close chez le client. Une fois, il avait oublié, la deuxième fois, il a eu un empêchement. Même pas un coup de téléphone.
    Maintenant, je fais venir les clients chez moi.
    Au moins, si il ne viennent pas, je peux continuer à travailler.
    Maintenant arrêtez de taper sur les indépendants, le jour où il n'y en aura plus, vous, vous ferez quoi avec vos deux mains gauches ???
     
    Dernière édition par un modérateur: 27 Septembre 2009
    intègre , 27 Septembre 2009
    #54
  15. salanate

    salanate 52 ans, Bruxelles

    @nollaux, tout à fait d'accord aussi ! Il faut voir ce que certains ont en dehors de leur salaire (héritages, aide externes, maison/villa des beaux-parents, etc...). Mais bon, ce n'est pas valable que pour les indépendants...
    Concernant les "bon" indépendants, je les remercie haut et fort. Bien sûr, de même que pour n'importe quel travailleur (ouvrier, employé, etc) qui travaille professionnellement et honnêtement ! Mais je sais que tout le monde ne fait pas toujours ce qu'il aime. Donc, parfois faire "juste ce qu'il faut", je peux comprendre aussi. Ca dépend de la situation et de chaque individu.
    Sur ce, bon dimanche à tous.
     
    salanate , 27 Septembre 2009
    #55
  16. nollaux

    nollaux 62 ans, Hainaut


    Maintenant arrêtez de taper sur les indépendants, le jour où il n'y en aura plus, vous, vous ferez quoi avec vos deux mains gauches ???

    mepris ordinaire envers le client
    si on fait appelle aux independants pour des travaux
    c'est qu'on est handicape , incapable de mettre un clou au mur
    ( ben oui avec 2 mains gauche aller tenir le marteau et le clou )
    mais quand le pigeont ce rebiffe il devient le vilain petit canard
     
    nollaux , 27 Septembre 2009
    #56
  17. intègre

    intègre 70 ans, Namur

    Nollaux arrêtez de parler de mépris. C'est dans vos messages qu'on lit le plus de mépris envers les autres.
    Même votre amie de 30 ans, vous en parlez avec mépris en disant" toutes les conneries qu'elle peut me dire "
    Je souhaite qu'elle lise un jour ce que vous écrivez sur elle.
    Et arrêtez de faire les comptes des autres. Chacun sa bourse et sa façon de vivre.
    Que vient faire le patrimoine personnel reçu par héritage ou de n'importe quelle autre manière ??
    Vos réflexions me font penser à quelqu'un d'aigri, d'envieux, d'éternel insatisfait et qui sera toujours jaloux des autres.
    Pourquoi ne pas vous être mis indépendant, si vous les enviez tant ???
     
    Dernière édition par un modérateur: 27 Septembre 2009
    intègre , 27 Septembre 2009
    #57
  18. LED3

    LED3 45 ans, Hainaut

    @intègre,

    J'ai un ami qui a une petite société d'import, une partie de son questionnaire à l'embauche comprend les questions que vous soulevez.
    Je me permet de rectifier les réponses. Là où je suis d'accord c'est sur la prise de risque.

    "
    Qui paie les locaux où vous travaillez ?? Pas vous, votre patron. (Pas le patron, Le Client !)
    Qui paie vos outils de travail ?? Pas vous, votre patron.(Pas le patron, Le Client !)Qui paie l'électricité/chauffage/eau dans les bureaux ?? Pas vous, votre patron.(Pas le patron, Le Client !)
    Qui paie vos lois sociales pour une partie ?? Pas vous, votre patron. (Pas le patron, Le Client !)
    Qui paie les assurances vous couvrant au travail ??? Pas vous, votre patron. (Pas le patron, Le Client !)
    Qui c'est qui a généré votre emploi ?? Pas vous, votre patron. (Pas le patron, Le Client !)
    Qui a pris tous les risques pour créer des emplois ?? Pas vous, votre patron.
    Et bien votre patron, c'est très souvent un indépendant, ou il a commencé comme indépendant, en prenant tous les risques que vous n'avez pas pris en tant qu'employé ou ouvrier !!
    "

    Sans Client, pas de rentrée fiancière.

    Concernant, cette prise de rdv multiple avec un client, tiens, tiens, j'ai le même problème avec les entrepreneurs... même pour les réunions de concilliation...

    Je pense que le fond des personnes est tjs bon, personne ne veut à premier abord le mal de l'autre.
    Mais l'incompétence et le maque de formation mènent aux dérives.

    Ce n'est pas parce que l'on ne trouve pas de job comme employé qu'il faut se mettre comme indépendant... Si justement vous n'êtes pas engagé comme employé ou que vous ne gagnez pas assez comme tel, peut être que le problème ne vient pas des autres ?

    A+
    Led
    (ex indépendant, et heureux employé)
     
    LED3 , 27 Septembre 2009
    #58
  19. intègre

    intègre 70 ans, Namur

    Moi je suis un ex-employé (ex- parce qu'on a décidé pour moi, délocalisation, fusions de groupes, merci Davignon et Lippens, faillite frauduleuse de patrons malhonnêtes) et heureux d'être indépendant.
    Si je réussis, c'est grâce à moi, je ne dois rien à personne,
    si je me plante, c'est à cause de moi, et je n'ai personne à qui en vouloir.

    Mais LED de toute façon en toute transaction commerciale ou non, même administrative, c'est toujours le client final (ou le contribuable) qui paie.
    Mais ce n'était pas le sujet dans la rubrique.

    Le sujet, c'est le revenu des indépendants par rapport au salaire des employés ou des ouvriers.

    Mais je me répète, essayez de trouver un boulot d'employé, une fois qu'on a passé 45 ou 50 ans. Même en parlant couramment 4 langues, en ayant un background solide dans différents domaines, en ayant un CV avec des postes à responsabilités dans de grosse boîtes. Surtout en province, vous verrez qu'on n'a pas toujours le choix.
     
    intègre , 27 Septembre 2009
    #59
  20. bZone

    bZone Equipe BricoZone 42 ans, Liège

    Ce sujet par sérieusement en couille, et je propose d'arreter les frais :)
     
    bZone , 27 Septembre 2009
    #60
Chargement...

Sujet similaires

Vous pouvez aussi lancer une recherche sur : message destiné aux

Similar Threads - message destiné aux
  1. nixax

    Désagréments suite aux travaux Voo

    nixax, +17 (bardaf), 21 Mai 2013
    17
    Affichages:
    1 963
    bardaf
    22 Mai 2013
  2. Trasenster

    Ma boîte aux lettres selon bpost

    Trasenster, +82 (aurelie2400), 27 Mars 2013
    82
    Affichages:
    15 523
    aurelie2400
    8 Mai 2013
  3. Gougloux

    Dérogation aux PU : procédure de recours.

    Gougloux, +3 (Gougloux), 9 Mars 2010
    3
    Affichages:
    1 565
    Gougloux
    12 Mars 2010
  4. ringomattic

    voisins aux rénovations ridicules

    ringomattic, +64 (petit filou), 8 Février 2010
    64
    Affichages:
    8 831
    petit filou
    12 Février 2010
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.