Notre maison de rêve devient notre cauchemar !

Dans le forum Galères et Horreurs - par zealie le 13 Juillet 2011

  1. zealie

    zealie 32 ans, Hainaut

    Bonjour à tous !

    Pendant de très longs mois, moi et mon compagnon avons cherché la maison de nos rêves. Cependant, mon compagnon étant seul à avoir un salaire (je viens d'obtenir mon diplôme, le mois dernier), nous ne pouvions nous offrir directement cette maison idéale. Nous avons donc bien réfléchi et nous avons décidé d'acquérir une maison avec des travaux pour pouvoir l'aménager à notre goût, la rénover petit à petit (nous vivons encore chez nos parents donc autant en profiter) et obtenir finalement ce que nous désirons vraiment (car bâtir devient impossible, surtout dans notre cas). Nous trouvons finalement notre bonheur : une maison assez grande pour réaliser nos envies et dans notre budget ! Mais, très vite, tout cela devient un cauchemar !!

    Nous étions parfaitement conscient des travaux à effectuer (la maison était divisé en deux appartements à reconstituer en logement unifamilial, l'électricité, le chauffage... bref, tout ce dont nous pouvons nous attendre en achetant une vieille maison !). Mais, en dénudant la maison, voilà que les problèmes surviennent...

    Pour commencer, nous découvrons des champignons très suspects dans certaines zones humides. Ces champignons, bien entendu, n'étaient pas visibles car l'ancien propriétaire (décédé, actuellement) avait réalisé un faux plafond et, encore au dessus, recouvert le "vrai" plafond avec des lattes en plastiques. Premier moment de panique : des poutres porteuses pourries, de l'humidité et des champignons (suspectés d'être de la mérule mais confirmation demain par des experts)...

    Ensuite, afin de réaliser un appartement plus grand au rez de chaussée, l'ancien propriétaire a construit une annexe (dont je dois vérifié demain si un permis d'urbanisme a été réalisé par sécurité) mais celle-ci devra sans doute être entièrement refaites ! Après plusieurs avis (architectes et autres professionnels), il s'avère que le plafond (construit en béton et avec des poutres en acier rouillé) risque de s'effondrer et fissure le mur ! Encore une fois, tout cela n'était pas visible lors de nos visites car il y avait un faux plafond à nouveau...

    Bref, tout cela dépasse très largement notre budget et la maison vaut largement moins que ce que nous avons payé !! Après des recherches sur internet, il s'avère que la mérule peut être considérée comme un vice caché et donc les frais occasionnés par cette "saloperie" serait pour le vendeur (qui est donc la fille du propriétaire décédé). Mais, en ce qui concerne l'annexe, que peut-on espérer ? Au mieux ? Au pire ?

    Je commence à désespérer donc TOUS conseils est le bienvenu pour que cette maison ne devienne pas notre corde au cou...

    Merci d'avoir tout lu !
     
    zealie , 13 Juillet 2011
    #1
  2. jona1202

    jona1202 31 ans, Hainaut

    Bonjour

    Si mes souvenir sont bon pour faire valoir un vice caché il faut pourvoir prouvé que l'ancien proprio était au courant de ce vice et qu'il la caché, d’où le terme vice caché.


    Ici la vendeuse la fille de proprio décédé n’était probablement pas au courant des dessous des faux plafond.

    Avant de faire quoique ce soit je vous conseil de prendre un avis chez un avocat pour savoir ce que vous êtes réellement en droit de réclamé.
     
    jona1202 , 13 Juillet 2011
    #2
  3. davidisa

    davidisa 46 ans, Liège

    davidisa , 13 Juillet 2011
    #3
  4. fofix

    fofix 40 ans, Flandre

    Avez-vous eu la réponse finalement en ce qui concerne l'existence d'un permis d'urbanisme accordè pour l'annexe?

    Car l'absence d'un permis d'urbanisme est en soi un vice caché.
     
    fofix , 14 Juillet 2011
    #4
  5. Bonjour,
    Je ne suis pas certain que quelquechose soit à récuperer en partant sur base de 'vice caché', l'ancien propriétaire étant décédé, ne pouvant prouver une réelle intention, et spécialement pour l'annexe étant visible.
    A moins d'avoir offert "sous réserve de remarques urbanistiques" et avant l'acte, je ne pense pas que s'engager dans cette voie soit une bonne solution en temps et en argent.

    Toutefois, il est possible que l'assurance batiment de l'ancien propriétaire, puisse encore intervenir. J'ai déjà vu le cas ou l'ancienne assurance intervient pour des dégâts des eaux. Ceci est à mettre au conditionnel, l'assurance même si elle couvre le risque , peut décider que la mise en oeuvre de l'ancien propriétaire est la cause des dégâts.

    C'est juste mon avis.
     
    benoki , 14 Juillet 2011
    #5
  6. bZone

    bZone Equipe BricoZone 44 ans, Liège

    La piste de benoki est intéressante,

    Votre cas est un grand classique. L'agence s'en lave les mains, elle aura pris soin de mettre dans son annonce que le bien est a rafraichir ou pire rénover.

    La venderesse prétextera n’être au courant de rien (sauf a prouver qu'elle a supervisé la pose de ces caches misères elle même, ce qui n'est pas a exclure - mais pas simple a prouver)

    Encore une fois un notaire n'a même pas daigné regarder si les annexes sont en ordre d'urbanisme. Contrairement a une légende commune ; il n'est en rien obligé de le faire, il doit vous communiquer les infos qui vous permettent à vous de le faire...

    Si ce projet vous dépasse ou vous déprime ; mon premier conseil sera "vendez " et je sais que vous ne le suivrez pas.

    Sinon, apprêtez vous a devoir refaire les planchers, etc.

    Si le champi est de la mérule, a la limite c'est une chance, et dans ce cas n’hésitez pas a envoyer l'affaire en justice.

    A vous de voir. Sincèrement votre problème est simple : revendez (risque de "dol" cette fois-ci je j'admet, surtout si vous avez les expertises), tentez d'annuler la vente ( justice ), ou assumez tous les frais :(
     
    bZone , 14 Juillet 2011
    #6
  7. tchize_

    tchize_ 40 ans, Hainaut

    Pour le vice caché, aucun chance. Une malfaçon n'est pas un nécessairement vice caché. Si j'ai un mur humide et que le double avec du gyproc pour cacher en estimant en mon âme et conscience ceci une réparation suffisante, il n'y a pas volonté de cacher le vice aux acheteurs.
    Maintenant, si le plafond est fissuré et menace de s'écrouler et que je met vite fait un faux plafond pour la vente, ça deviens argumentable. Mais encore une fois, le plus difficile, il faut prouver l'intention.

    vous allez probablement devoir revoir votre budget à la hausse ou étaler votre période de rénovation plus longtemps que prévu :s :oops:

    En tout cas bon courage.
     
    tchize_ , 14 Juillet 2011
    #7
  8. bZone

    bZone Equipe BricoZone 44 ans, Liège

    A noter qu'a contrario, je le dis pour l'anecdote : j'ai eu vent récemment d'une vente annulée pour un motif assez sibyllin : l’acquéreur a pu prouver, via témoignage de l'entrepreneur qui a fait les travaux, qu'un proprio a condamné lui même en connaissance de cause l'accès a son toit (il y avait une trappe : il n'a fait dissimuler sous un faux plafond) pour lors de la vente, éviter qu'on ne voie l’état de la charpente.

    Évidemment l’acquéreur a eu un bol monstre de réussir a avoir un témoignage pareil (moyennant finances j'en suis convaincu).
     
    bZone , 14 Juillet 2011
    #8
  9. vazbiene

    vazbiene Membre 57 ans, Autre pays

    Que mentionne l'acte de vente au niveau des vice-caches ?
    Age de la maison et pourriez-vous ''dater'' la merule ?
    Toujours se mefier des faux plafonds, surtout des planchettes en plastiques .
    Se focaliser sur une procedure longue et couteuse et s'y investir, a vous de juger
    mais vous allez ramer.
    A part cela et les frais a envisager, ce n'est pas un ''cauchemar''.
    On a vu pire sur ce site. Courage et garder confiance.
    Attendons les resultats.
     
    vazbiene , 14 Juillet 2011
    #9
  10. cathymarco

    cathymarco 56 ans, Liège

    Bonjour,

    On achete pas une maison comme on achete un casier de bière.

    Vous n'avez pas eu un expert imposé ou pensé à en prendre un ?

    Concernant l'annexe, quid du notaire ?
     
    cathymarco , 14 Juillet 2011
    #10
  11. bZone

    bZone Equipe BricoZone 44 ans, Liège

    La mérule étant un bon vieux truc que tous les notaires connaissent, c'est un motif de cassage de vente (m'a t'on dit) assez fréquent. S'il faut attaquer par quelque part, c'est par là.
    La fille est l’héritière du père, qui lui a de toute évidence dissimulé ou aggravé par ses bricolages un problème qu'il aurait du traiter (il en a l'obligation légale je crois).
    La fille est donc aussi l’héritière des erreurs de son père. Le fait qu'elle n'en ai pas connaissance ne la dédouane pas de son statut d'héritière. On s'adresse un peu "au père" a travers la fille.
    Mais tout ca est ici affaire de spécialiste et je n'en suis pas un en ses matières
    En bref si mérule avérée : direction l'avocat.
    Ça sera surement les 250 EUR les mieux investis de votre vie.
     
    bZone , 14 Juillet 2011
    #11
  12. Idem je ne suis pas spécialiste du domaine, je dirais juste : direction votre notaire avec un papier d'un expert attestant de la mérule- au cas ou. Si au vu du papier votre notaire ne fait pas 3 tours sur lui-même dans un bruit de décollage de navette spaciale, alors direction avocat spécialiste de l'immobilier - ca coute plus cher au départ mais nettement moins en fin de parcours.
     
    benoki , 14 Juillet 2011
    #12
  13. vazbiene

    vazbiene Membre 57 ans, Autre pays

    Ouverture d'un dossier avec avis d'un avocat, de 75 a 250 euros.
    Augmenter d'une provision si instruction de poursuivre.
    Et le reste ??? ,
    de quel cauchemar parle-t-on ??
    les expertises, les contre-expertises, les assurances eventuelles, les citations (referes et juridictions competentes) les inscriptions aux roles, les significations par huissier, la ou les saisies conservatoires chez les heritiers , l'appel eventuel , et au final une decision judiciaire qui , elle seule , cassera l'acte.
    Zealie a 24 ans.
     
    vazbiene , 14 Juillet 2011
    #13
  14. Mr Dujardin

    Mr Dujardin 47 ans, Hainaut

    Si l'avocat est compétent et honnête, il dire tout de suite quelle seraient les chances de réussite, et donc l'utilité d'engager des frais. Au pire vous perdez l'argent de la première consultation.
    Avant tout, faites une expertise pour la mérule et demandez des devis pour les travaux de remise en état afin d'avoir une première idée de la situation et du dommage financier. Courage et ne cédez ni à la panique ni au défaitisme même si il faut avouer que ce n'est guère agréable.
     
    Mr Dujardin , 14 Juillet 2011
    #14
  15. vazbiene

    vazbiene Membre 57 ans, Autre pays

    Nous sommes donc tous d'accord si une procedure s'engage.
    Il faudra tout assumer financierement sur deux fronts.
    A relire le post 1, ....
    Une fois la merule constatee, il faut agir dans l'urgence.
    Car la transmettre a ses voisins en attendant l'issue d'un proces est encore un autre cauchemar.
     
    vazbiene , 14 Juillet 2011
    #15
  16. vazbiene

    vazbiene Membre 57 ans, Autre pays

    vazbiene , 14 Juillet 2011
    #16
  17. bZone

    bZone Equipe BricoZone 44 ans, Liège

    Vazbiene, je vous comprend, mais bon il faut savoir ce qu'on veux.
    Combien de fois voit-on ici "horreur ma maison est moisie, je vais devoir payer, aidez nous" et quand on propose de se décarcasser pour annuler la vente ou pour revendre vite fait, beaucoup de gens retournent sous leur pierre.
    Il y a des moments il faut aussi assumer.
    La revente rapide, certes présente un risque de DOL mais pour ca faudrait que l'acquereur vous poursuive; hors ici nous sommes face a quoi ? A un acquereur qui ne poursuit pas. Pourquoi doit-on toujours etre le "dol" des autres ? Certains me diraont que c'est de l’honnêteté de ne pas faire aux autres ce qu'on vous a fait...

    Reste la rupture de vente. Pas impensable, mais pas facile ni gratuite j'en conviens.

    Enfin voila ; il ne faut pas dire qu'une maison est un cauchemar si on ne fais rien pour en sortir...
     
    bZone , 14 Juillet 2011
    #17
  18. zammy

    zammy Hainaut

    Si tout était caché sous les faux plafonds, meme un "expert" ne l'aurais pas vu!
    En tout cas bon courage, ne perdez pas espoir et suivez sans attendre tous les conseils donnés ci-dessus (experts et avocat).
     
    zammy , 14 Juillet 2011
    #18
  19. Attendre les faits , c'est bien aussi.
    Si il y a mérule , oubliez la revente..
     
    benoki , 14 Juillet 2011
    #19
  20. bZone

    bZone Equipe BricoZone 44 ans, Liège

    Oui - je suis d'accord. Surtout que vous aurez tout démonté pour le constater...

    Pas mérule : assumez et renovez, ou revendez vite fait avec rafraichissement mineur
    Mérule ; tentez de faire payer une indemnité par la venderesse, ou tentez d'annuler, ou bien sur rénovez pour vous (mais vous dites que ca dépasse votre budget).
     
    bZone , 14 Juillet 2011
    #20
Chargement...

Sujet similaires

Vous pouvez aussi lancer une recherche sur : maison rêve devient

Similar Threads - maison rêve devient
  1. jays
    11
    Affichages:
    798
    bawigost
    13 Mai 2019
  2. Chameau

    Chantier qui ne démarre pas (construction maison)

    Chameau, +8 (intègre), 11 Novembre 2018
    8
    Affichages:
    605
    intègre
    12 Novembre 2018
  3. heuschen

    Maison pas libre à l’acte

    heuschen, +45 (ALAIN2703), 22 Mars 2018
    45
    Affichages:
    3 777
    ALAIN2703
    15 Avril 2018
  4. coyotte4845

    //Urbanisme//maison de rapport - unifamiliale//arnaque

    coyotte4845, +84 (Dimm), 10 Janvier 2018
    84
    Affichages:
    4 357
    Dimm
    12 Janvier 2018
  5. heho

    Bruit sourd dans toute la maison

    heho, +82 (jean_marc_cse), 1 Décembre 2016
    82
    Affichages:
    11 062
    jean_marc_cse
    9 Janvier 2018
  6. cannondale

    La maison "So British" du jour.

    cannondale, +1 (nitrous), 7 Septembre 2016
    1
    Affichages:
    1 182
    nitrous
    8 Septembre 2016
  7. julieetnico

    la maison de nos rêves est devenue un cauchemar

    julieetnico, +320 (intègre), 12 Août 2009
    320
    Affichages:
    56 361
    intègre
    12 Août 2010