Par où commencer?

Dans le forum Construction neuve - par MaitreYoda le 11 Mars 2018

  1. intègre

    intègre 71 ans, Namur

    C''est là que je confirme, sans terrain, pas d'avancement possible !!!
    Un CU2 n'est valable que pour un terrain bien défini.
    Chaque terrain peut avoir ses prescriptions urbanistiques en fonction de son origine, de son emplacement dans l'une ou l'autre zone de la commune.
    Il n'y a JAMAIS de prescriptions générales pour toute une commune, ni même pour une même rue.
     
    intègre , 29 Mars 2018
    @lex, casto et Billmarcel aiment ça.
  2. Billmarcel

    Billmarcel 64 ans, Hainaut

    En plus, comme en Flandre, plus de quatre façades possible.
     
    Billmarcel , 29 Mars 2018
  3. intègre

    intègre 71 ans, Namur

    Désolé, les 4 façades sont toujours possibles en RW dans la très grande majorité des communes rurales si la largeur du terrain le permet, ce qui est très souvent le cas, sauf dans les cœurs de village.
     
    intègre , 29 Mars 2018
    John013, @lex et Wapi-TP aiment ça.
  4. MaitreYoda

    MaitreYoda Luxembourg

    @Snotty79, c'est certainement le mieux, en effet. Et nous l'avions envisagé au départ mais nous ne pouvons tout simplement pas. Ici, un terrain est au minimum à 80k + frais. Nous en avons 60 (allez, disons 70).
    Et à ce prix, il s'agit à priori de terrains pour lesquels il faudra prévoir des frais supplémentaires. Si nous attendons 2 ans de plus, nous aurons les fonds, mais les terrains auront encore augmenté.
    Nous pouvons aussi faire un crédit personnel pour le terrain pour compléter.
    Mais surtout, dans les deux cas, nous payerons deux fois des frais et nous n'aurons plus aucun apport personnel pour la maison, les taux seront probablement remontés. Donc que faire selon vous?
    Acheter un terrain et construire dans 10 ans? Comme le fais remarquer intègre, cela sera devenu impayable d'ici-là. En étant réaliste, même si ce n'est pas optimal, il me semble tout de même que pas mal de personne procèdent de cette manière.
    Quand on a pas les fonds pour acheter un terrain cash ni les parents pour en payer la moitié, il n'y a pas vraiment d'alternative.

    Concernant votre budget et votre délai, comme déjà évoqué, PH sont les plus chers et leur cahier des charges doit forcément impacter les délais. Même s'ils proposent des choses intéressantes, je doute qu'on construise avec eux.

    Mais comme je l'ai dis, le planning a surtout pour but de trouver un terrain avant la fin de l'année. On réévaluera pour le reste par la suite. Concernant le délai de 2 ans, je reviens sur ma remarque précédente.
    Comment font les autres? Pour l'avantage fiscal, au pire nous nous domicilierons avant la fin des travaux ou nous ferons l'impasse dessus.
    Pour le lotissement, nous l'envisageons, mais ceux que nous avons trouvés sont libres de constructeur. Mais je doute qu'il y ait une différence sur le délai tant qu'il s'agit d'un lotissement. Dans votre cas, je suppose que les infrastructure ont aussi dû impacter le délai.

    L'abattement des droits sur le terrain? C'est bon à savoir. Comment cela se passe? Déclaration fiscale?


    @Billmarcel à titre d'information, à combien estimez-vous la part perdue lors d'une vente forcée?

    @intègre, je pense juste que je m'exprime mal. On est d'accord sur le fait qu'on ne veut pas être toujours en train de chercher dans 10 ans. Vous avez partiellement raison sur le fait qu'à la base, nous somme très exigeants.
    Mais je pense que c'est de moins en moins le cas. Vous dites de trouver d'abord le terrain, très bien, mais la difficulté actuelle réside bien dans le fait de trouver celui-ci.
    Sur quels critères devrions-nous décider du terrain d'après vous? Si je vous suis, nous devrions presque choisir un terrain au hasard pour avancer. Si nous allons par là, il y a bien un terrain qui nous plait à 140k, mais objectivement, à un prix pareil, on aura pas les moyens de payer la maison.
    Alors on fait quoi? On prend le terrain le moins cher à 80k? Ok. Et s'il s'avère que le relief, la composition ou que sais-je engendre des coûts supplémentaires importants, nous tombons dans la même problématique.
    Quels devraient être selon vous les critères de choix du terrain?
    Le but de la démarche avec l'architecte, c'est d'abord de trouver de l'aide pour faire le bon choix. Vous me dites qu'un architecte n'est pas agent immobilier? Je ne considère pas cela, ce serait une insulte.
    D'ailleurs, aucun agent immobilier ne va nous aider à trouver un terrain ou connaitre les risques et le coût réel d'un terrain. Tout ce qu'ils font, c'est transmettre des annonces et tenter de vendre. Je peux les chercher moi-même sur internet.Je ne
    Pour moi, seul quelqu'un ayant des compétences techniques suffisante est capable de nous renseigner là-dessus et l'architecte est certainement le plus à même de le faire.

    En d'autre terme, je veux trouver quelqu'un qui m'aide à faire le choix du terrain toute connaissance de cause. Chose pour laquelle je n'ai objectivement pas personnellement les compétences suffisantes. Les seuls critères que je peux évaluer actuellement sont la localisation, et l'orientation (histoire de profiter quand même un peu du soleil). Mais pour moi, ce n'est pas suffisant. Est-ce vraiment tant demander? Vous payeriez 50k€ pour une voiture bâchée avec pour seule information donnée qu'elle fonctionne? J'en doute.

    Vous semblez tous penser que nous avons des exigences importantes sur la construction mais ce n'est absolument pas le cas. Je pense l'avoir déjà dit, mais la couleur de la maison, les ouvertures, les volumes, la toiture,... toutes les prescriptions urbanistiques en général, on s'en moque...
    Je veux dire par là qu'on s'y pliera, qu'on a aucune attente de ce côté et que si on peut avoir quelques trucs qui nous plaisent, tant mieux, mais c'est que du bonus.
    La seule chose qui nous importe, c'est la disposition des pièces. Cela ne me semble pas extravaguant comme exigence. Et les finitions intérieures, même si pour cela, la seule contrainte est le budget.

    Pour l'architecte, ne vous en faites pas, nous avions bien l'intention de travailler avec un architecte de la région. Nous avons un cabinet en vue.
    Même si un architecte la région liégeoise qui nous a été recommandé semble avoir fait du bon boulot dans la région (1 mois pour l'obtention du P.U.)

    Je me répète encore, mais on ne cherche pas à avoir un avant projet gratuit, juste à être conseillé sur le choix du terrain pour ne pas le regretter après tant financièrement que techniquement.
    Et si je dois sortir 2000 euro pour avoir quelques esquisses de ce qu'il est possible de faire sur les terrains qu'on vise ainsi qu'une idée du budget un peu plus précise, je préfère encore cela que d'acheter un terrain à l'aveugle.


    @gastonzia il me semble que nous avons un peu près les mêmes attentes et la même vision des choses. Pour la commune, malheureusement nous ne connaissons pas personnellement quelqu'un qui travaille à l'administration.

    Pour ce qui est de la superstition, nous avions précédemment mis ce projet de côté suite à d'autres aléas, et nous n'avons pas trouvé pour autant ;-)

    En effet, bientôt le maitrank. Et peut-être le soleil qui va avec :p


    @intègre, d'accord avec vous, je suis bien conscient qu'on aura pas de CU2 sans terrain. En étant plus clair peut-être, ce que nous voulons, c'est une discussion informelle mais sérieuse, des conseils pour aider au choix du terrain.

    Concernant les prescriptions, ma commune me semble toutefois assez légère (ou l'administration peu compétente?) Nous avons demandé les prescriptions pour un terrain hors lotissement dans un autre village de la commune. Nous avons eu comme réponse :
    "Le terrain ne se trouve pas dans un lotissement, seules les prescriptions générales et de la Lorraine sont à suivre (cfr annexe)"

    D'accord aussi avec vous pour les 4 façades. Ils se font plus rares (souvent dû aux découpes), ils ne sont pas privilégiés dans les lotissements, mais ils ne sont absolument pas impossibles.

    C'est ce que nous voulions au départ, mais là encore nous avons revu nos exigences et envisageons plutôt une 3 façades pour une question de coût et d'énergie.
     
    MaitreYoda , 29 Mars 2018
    gastonzia aime ça.
  5. intègre

    intègre 71 ans, Namur

    Je pense que votre premier problème est de ne pas pouvoir vous décider, de ne pas vouloir prendre le moindre risque, et d'être "bloqué" sur un plan de pièces qui rend la construction compliquée et une région précisément très chère à cause de la proximité du Gd Duché. Vous voulez un rez de chaussée presque deux fois plus grand que l'étage. Vous ne voulez pas dépasser un budget à rembourser bien précis, Vous avez tellement de critères que vous avez décidé sans tenir compte des lois du marché dans votre région. Vous vous cherchez des excuses pour ne pas décider, un peu comme Calimero.

    Les gens qui construisent ( et il y en a beaucoup plus que vous ne le croyez aujourd'hui) y arrivent parce qu'à un moment, ils prennent une décision pour un terrain, et à partir de là, ils adaptent ensuite leur projet en fonction des prescriptions urbanistiques, leurs désirs et leur budget.
    La région où j'habite (Condroz namurois) à proximité immédiate de Namur, est aussi devenue très chère, et pourtant elle est pleine de chantiers. Il y en a au moins une quinzaine à moins d'un km de chez moi et il y en a au moins 20 annoncés à moins de 500 mètres.

    Désolé de vous bousculer un peu, mais quand je vois le volume de messages générés en quelques jours, et pas d'avancement, alors que plein d'autres construisent ou projettent de le faire à court terme, en profitant encore des taux d'intérêts toujours bas (mais pour combien de temps encore??), je me pose question sur votre capacité à prendre une décision. La longueur de vos messages est aussi une indication pour moi, vous essayez toujours de justifier votre non décision d'avancer, donc de décider.

    Prenez une décision pour un terrain et après vous verrez que cela avancera beaucoup plus vite?
    Bonne chance
     
    intègre , 30 Mars 2018
  6. Billmarcel

    Billmarcel 64 ans, Hainaut

    Je ne parle évidement pas de l'heure actuelle, mais c'est certain que cela va arriver.
    @Billmarcel à titre d'information, à combien estimez-vous la part perdue lors d'une vente forcée?
    Personne ne peut le dire. Si il y a des amateurs??
    Si c'est encore comme il y a une vingtaine d'années, les banques proposaient à leur personnel, ce qui allait être vendu en vente forcée.
     
    Billmarcel , 30 Mars 2018
  7. gastonzia

    gastonzia 39 ans, Namur

    D’accord avec les avis. D’un côté faut oser se lancer et de l’autre acheter un terrain ne se fait pas sans tenir compte du lieu et des contraintes techniques et ou financières. Le tout est de savoir ce qu’on veut, savoir si on est près à faire des compromis ou des consessions.
    Au final la décision revient aux concernés et parfois il faut aussi avoir un peu de chance :rolleyes:
     
    gastonzia , 30 Mars 2018
    intègre aime ça.
  8. MaitreYoda

    MaitreYoda Luxembourg

    @intègre vous n'avez pas à vous excuser et je ne vous en veux pas. Vous avez partiellement raison dans ce que vous dites. Ne m'en tenez pas rigueur non plus, mais volontairement ou non, vous ignorez/éludez une bonne partie de ce que je dis.

    Non, nous ne voulons pas prendre de risque inconsidéré. Cela me semble légitime vu l'importance d'un tel investissement. Le but n'est pas de finir ruiné avec une maison en chantier qui partira en vente forçée et perdre toutes nos économies (aussi modestes soient-elles à vos yeux).
    Oui, nous voulons rester à proximité du GDL, c'est notre zone de vie et de travail. Peut-être que déménager à 100km et passer 3h de plus par jour dans les trajets pour gagner 20k€ vous semble un sacrifice acceptable, mais pour nous, et certainement beaucoup d'autres, cela ne l'est pas.
    Non, nous ne voulons PLUS, de RDC deux fois plus grand que l'étage. Nous en avons discuté précédemment et en privé, nous avons suivi vos conseils sur ce point et avons réfléchis à beaucoup d'autres alternatives (quand je vous dis que nous faisons concession sur concession :))
    Non, nous ne cherchons pas à ne pas dépasser un budget bien précis. Nous cherchons à pouvoir avoir une idée assez précise du budget acceptable et du meilleur choix pour le terrain pour éviter que ce projet ne vire au cauchemar.

    Vous considérez peut-être les projets immobiliers avec davantage de légèreté dû à votre recul, votre expérience et votre situation personnelle mais ce n'est pas aussi facile pour tout le monde. Néanmoins, je n'ai jamais dis ou pensé que les autres ne construisaient pas.


    Je ne demande pas forcément à foncer, et j'ai bien compris qu'il faut commencer par le terrain, je veux prendre une décision, mais je ne veux pas quelle soit regrettable et/ou regrettée. Je demande juste de l'aide pour faire le bon choix du terrain.

    Je réitère donc ma question : Quels devraient être selon vous les critères de choix du terrain (hormis la localisation)?

    Par ailleurs, les derniers conseils sont plutôt contradictoires, vous me dites "foncez, acheter un terrain" et d'un autre @Billmarcel et @Snotty79 me disent "attend de pouvoir acheter un terrain sur fonds propres"

    Et détrompez-vous, tous ces messages générés, nous ont beaucoup aidé et nous avons tout de même avancé. Je suis sincèrement désolé si vous pensez avoir perdu votre temps.

    @Billmarcel, je ne m'inquiète donc pas pour cela. Tout par vite au prix fort ici.

    @gastonzia merci. Cela résume bien ma pensée.

    Bonne fête Pascale à tous :)
     
    MaitreYoda , 31 Mars 2018
    gastonzia aime ça.
  9. baziles18

    baziles18 30 ans, Liège

    Une alternative pourrait également être d'acheter le terrain aujourdhui en quotité 100% et en bénéficiant des supers taux actuels. Histoire de bloquer cette économie de taux.

    Et de prendre quelques années pour économiser et remettre le projet sur la table, les prix auront évolués mais que risquez vous ? Au pire vous vous retrouverez avec un bon investissement financé à pas cher.
     
    baziles18 , 31 Mars 2018
    gastonzia aime ça.
  10. marc.d

    marc.d 42 ans, Liège

    Cela n'empêche-t-il pas de faire jouer la concurrence entre les banques pour le prêt de la construction ?
     
    marc.d , 31 Mars 2018
    intègre aime ça.
  11. benlan2000

    benlan2000 38 ans, Liège

    En achetant un terrain aujourd'hui, vous ne serez pas sans "apports" dans 1 ou 2 ans...
    Surtout si le terrain prend encore de la valeur entre temps. Celui-ci pourra servir de garantie pour une banque.

    Vous achetez un terrain de 80000€ avec 50000€ d'apport personnel. Il vous reste un réserve de sécurité et vous remboursez un petit prêt de 30000€.

    En faisant encore un peu d'économie pendant 1 ou 2 ans, vous serez dans de bonne conditions pour obtenir un crédit pour la construction. Et ca vous laisse le temps de bien faire "murir" votre projet.

    Par contre, sans terrain... Vous allez tourner en rond... Impossible, de faire une esquisse et un estimatif fiable sans cette base.

    orientation, exposition, pente du terrain, contraintes urbanistiques... Voilà de nombreux éléments qui auront un impact significatif pour la suite.
     
    benlan2000 , 31 Mars 2018
    Patdec et intègre aiment ça.
  12. intègre

    intègre 71 ans, Namur

    Maître Yoda, je vous comprends mieux après ces explications, d'autant plus que la discussion reste calme et conviviale. ( C'est le grand père d'Anakin qui vous parle !!;);):laughing::cool:)

    Mais je vois que Benlan, qui est un architecte expérimenté, arrive à la même conclusion que moi (en gros) sans terrain, il n'est pas possible d'avancer. Achetez un terrain maintenant, cela bloquera déjà l'augmentation de prix des terrains, et remboursez le le plus vite possible. Consultez les prescriptions urbanistiques avant de signer et faites vous éventuellement aider pour la compréhension des textes de l'urbanisme (pas par les gens de l'urbanisme qui en général sont muets à ce sujet, de peur de dire une bêtise et d'avoir des reproches après) avant de prendre une décision.. Quand on n'est pas dans le métier, c'est parfois très hermétique. vous aurez une idée de ce qui sera possible ou pas.
    Bon week end
     
    intègre , 31 Mars 2018
    gastonzia et Billmarcel aiment ça.
  13. intègre

    intègre 71 ans, Namur

    Billmarcel, nous ne sommes, malheureusement, plus il y a une vingtaine d'années. Et les banquiers sont devenus de véritables prédateurs dans beaucoup de cas. Genre requins ou rapaces.
     
    intègre , 31 Mars 2018
  14. Billmarcel

    Billmarcel 64 ans, Hainaut

    Cela est le cas depuis très longtemps, je parle du coté prédateurs.
    Ils, les banquiers, se battent ou pas, pour 1/10 de pour-cent.
    Il ne faut pas oublier que ce sont les banques qui ont les cartes en main, et si s'est comme il y une une dizaine d'années, il faut que tout le monde mette la main à la poche, pour assouvir les entrées de ces gens.

    D'abord le terrain, si ce n'est pas possible en auto financement, le faire via une banque. mais c'est le premier pas.
     
    Billmarcel , 31 Mars 2018
    intègre aime ça.
  15. baziles18

    baziles18 30 ans, Liège

    Cela dépend...l'effet peut-être également bénéfique, on peut très bien imaginer une hypothèque à 100% sur le terrain et un acte sous seing privé pour la maison.

    Toutes les banques ne cherchent pas à saigner leurs clients, faire preuve de ponctualité dans les remboursements et d'une épargne régulière permettra de bien se positionner dans sa banque et si malgré tout il subsiste une différence il reste encore la possibilité de racheter le prêt terrain ailleurs
     
    baziles18 , 31 Mars 2018
  16. @lex

    @lex 44 ans, Namur

    Maître Yoda: Choisissez un terrain dans un budget raisonnable, sans regarder à 1000 EUR près.

    Et seulement après, vous voyez le reste, sinon vous n'arriverez à rien.

    Concernant l'indemnité de réservation du prêt à la banque, tout, absolument TOUT se négocie, il faut bien garder ça en tête quand on fait construire (surtout en corps de métiers séparés, mais ce n'est apparemment pas votre cas).

    Les conditions diffèrent d'une banque à l'autre, et il faut bien regarder tous les frais cachés. Il faut prendre un jour de congé et faire le tour des banques (après avoir pris RDV partout, et après s'être renseigné sur les pratiques - et "arnaques" habituelles). Par exemple, il est possible de ne pas hypothéquer pour l'entièreté de la somme empruntée, ça fait baisser les frais de notaire.
    Mais il faut d'abord choisir un terrain.

    Bon courage !
     
    @lex , 31 Mars 2018
  17. MaitreYoda

    MaitreYoda Luxembourg

    @benlan2000 j'avais déjà fait ces calculs, mais je reste sceptique. Nous achetons un terrain de 80k avec 50k d'apport. Cela nous amène à 92k au total avec les frais. Disons donc que nous empruntons 40k en prêt personnel (je suppose à juste titre qu'aucune banque ne nous fera un prêt hypothécaire pour un terrain seul ou est-ce que je me trompe?).
    Je suppose que le but est de rembourser le crédit le plus vite possible. Mais nous devrons continuer à payer notre loyer. En étant raisonnable et prudent, on pourrait rembourser le prêt sur 3 ans. Mais probablement pas mettre beaucoup plus de côté.

    Si on doit encore ajouter 2 ans après cela, on envisage pas le prêt hypothécaire avant 5 ans. Un pari un peu risqué pour les taux. S'ils ont doublé ou triplé d'ici-là, le coût de la construction lui n'aura pas baissé. Seul le prix des terrains et des maisons déjà construite risqueraient de subir une baisse due à l'augmentation des taux.
    Par ailleurs, quel est l'impact sur les frais de séparer achat du terrain et construction? Je sais que cela augmente les frais, mais je ne sais pas dans quelles proportions.

    Vous dites aussi, "Surtout si le terrain prend encore de la valeur entre temps. Celui-ci pourra servir de garantie pour une banque." La banque considérerait le terrain comme un apport pour la quotité? Cela m'étonnerait tout de même.

    Par ailleurs, encore faut-il s'assurer de ne pas avoir d'obligation de construire dans un délai imparti sur le terrain acheté.
    Nous avons isolé pour l'instant 4 terrains qui sont à un prix acceptable hors négociation (70k, 80k, 80k, et 85k) et localisation assez proche de notre zone privilégiée même si en dehors.

    Néanmoins, la configuration de ces terrains n'est certainement pas optimale :

    - 2m en dessous du niveau de la rue et drainage nécessaire pour un,
    - 3 à 4m au-dessus du niveau de la rue, pas de connaissance de la composition pour le second,
    - dans un lotissement pour le 3e, dénivelé qui me semble pas excessif, pas de connaissance de la composition,
    - à rue sur un coin du terrain et x mètres au dessus à l'autre bout (rue en pente mais terrain plat), uniquement terres meubles visibles pour tout ce qui est au-dessus de la rue (jusqu'à 3 ou 4m sur le coin le plus haut),
    les propriétaires d'à côté ont construit un mur d'un côté du terrain, je présume pour retenir les terres (maison relativement ancienne)

    Je suppose qu'un architecte peut tout de même nous conseiller sur le moins mauvais choix entre ces terrains.

    @intègre : Avec plaisir. Pour les prescriptions, nous sommes bien d'accord que c'est tout de même à la commune de les fournir? Pour la compréhension, je présume également qu'un architecte peut y aider?

    @baziles18 Si je comprends bien, votre approche serait plutôt, achat du terrain seul en prêt hypothécaire sans apport? Moins risqué, et je présume qu'on pourrait rembourser des mensualités beaucoup moins elevées et continuer à épargner davantage.
    A voir si les banques ne risqueraient pas d'être réticentes à octroyer un second prêt hypothécaire pour la construction du bâtiment après? Qu'entendez-vous par "acte sous seing privé"? Qu'est-ce que cela implique?

    @lex ici, les différences sont plutôt de l'ordre de 10k que de 1k :) Merci pour le conseil des frais câchés et pratiques des banques, j'en ai déjà eu un aperçu lors de notre premier rdv.
    Je compte prendre un premier rendez-vous avec chacune des banques que nous envisageons (2 de faites pour le moment) avant même d'envisager le moindre achat pour faire une simulation et déjà me rendre compte des pratiques et conditions.
    Lorsque nous aurons pris une décision définitive sur un achat, nous suivrons alors la démarche conseillée.
     
    MaitreYoda , 1 Avril 2018
    benlan2000 aime ça.
  18. Snotty79

    Snotty79 39 ans, Namur

    Bien sûr que si !
     
    Snotty79 , 1 Avril 2018
    @lex et intègre aiment ça.
  19. intègre

    intègre 71 ans, Namur

    Consultez aussi (et surtout !!) un courtier en prêts hypothécaires pour votre prêt. Eux, ils ont accès à tous les taux de toutes les banques, alors qu'un banquier doit obligatoirement se limiter aux propositions que la banque pour laquelle il travaille, l'autorise à faire. Un courtier peut, en fonction de votre cas, vous aiguiller vers la meilleure solution et la banque qui vous correspond le mieux. Et cela ne coûte pas plus cher, il a la même commission du siège de la banque que le banquier quand il place un prêt.

    Il est parfaitement possible de faire un prêt hypothécaire pour un terrain à bâtir.

    Pour les prescriptions, théoriquement un architecte peut aussi vous aider à les interpréter, mais certains architectes vont prétendre qu'il feront passer n'importe quoi, car il y a un gain pour eux au bout.
    Moi, je suis retraité.

    Pour la commune, elle ne "fournit" rien à personne. C'est à vous d'aller les demander, et même vous pouvez les demander au notaire avant la vent/achat. C'est plutôt lui qui, en principe, est sensé les fournir avec l'acte de vente du terrain..

    Pour les terrains, le mien est plus bas que la route et en pente légère vers le bas par la suite. C'est génial pour moi, car j'ai un rez de chaussée, niveau rue, de 120 m², avec mes pièces à vivre (hall, cuisines, petite buanderie, salle à manger, bureau, une super terrasse de +/- 5 m² avec un beau panorama, ensuite un rez de jardin de 120 m² (chambre d'amis de + de 40 m², caves + grande buanderie pièce technique, salle de réunion, atelier de bricolage , avec de grandes baies vitrées, sans les bruits de la route, au niveau du jardin à moins 300 cm par rapport à la route, et un étage chambre de 100 m² au niveau + 300 cm par rapport à la route.
    Pour certain clients à côté de chez moi, avec la même pente on a mis les pièces à vivre au niveau jardin, et le garage, bureau, hall, suite parentale (chambre dressing, salle de bain) au rez de chaussée et les enfants au dessus, avec 3 belles chambres salle de bain/douche, etc...
    C'est assez inhabituel comme disposition des niveaux, mais ça a plu à plus d'une 20taine de mes client, qui avaient des terrains comme le mien, dont deux dans la même rue.
    Si vous passez dans la région entre Ciney et Namur, venez voir par vous même, par la N4 ou la E411.
     
    Dernière édition: 2 Avril 2018
    intègre , 1 Avril 2018
  20. Patdec

    Patdec 70 ans, Hainaut

    Surtout avec des économies mensuelles de 2700 € si je me souviens bien de l'avoir lu.:)
     
    Patdec , 2 Avril 2018
Chargement...

Sujet similaires

Vous pouvez aussi lancer une recherche sur : où commencer

Similar Threads - où commencer
  1. mikado1
    3
    Affichages:
    790
    mikado1
    18 Mars 2016
  2. salesman

    dalle pour cabanon: par où commencer?

    salesman, +51 (fradeco), 1 Juin 2015
    51
    Affichages:
    4 543
    fradeco
    16 Juillet 2015
  3. tof.p
    7
    Affichages:
    2 360
    tof.p
    17 Février 2012
  4. magda24

    Le début du commencement :-)

    magda24, +11 (jona1202), 9 Novembre 2011
    11
    Affichages:
    1 333
    jona1202
    6 Février 2012
  5. ktirou
    2
    Affichages:
    1 488
    Wizzz
    13 Août 2011
  6. curtis050610

    Avant tout,il faut un commencement :-)

    curtis050610, +33 (curtis050610), 18 Janvier 2011
    33
    Affichages:
    2 394
    curtis050610
    19 Janvier 2011
  7. docteurfaust

    ça y est, ça va commencer ... un jour je l'espère

    docteurfaust, +40 (Musicseby), 23 Juin 2010
    40
    Affichages:
    4 753
    Musicseby
    8 Septembre 2010