Plafonnage : encore et toujours....

Dans le forum Plafonnage, Gyproc, parois - par fonfon le 12 Août 2008

  1. pef

    pef 43 ans, Hainaut

    Tu as un vieil enduit à la paille...
    Faut tout enlever.
     
    pef , 2 Septembre 2008
    #21
  2. Henri

    Henri 49 ans, Namur

    oui, chaux et paille comme jadis.
    avantage: ca s'enlève relativement facilement.
     
    Henri , 2 Septembre 2008
    #22
  3. Mafmu

    Mafmu 39 ans, Namur

    et remettre une fine de plafonnage dessus pour faire comme avant?
     
    Mafmu , 2 Septembre 2008
    #23
  4. Henri

    Henri 49 ans, Namur

    le soucis, c'est que c'est très friable.
    moi, je n'oserais pas, peur que le plafonnage se décolle un X sec
    (et en emportant avec lui une partie de l'ancien plafonnage)
     
    Henri , 2 Septembre 2008
    #24
  5. fonfon

    fonfon 41 ans, Liège

    Pour le reste de vieux truc avec paille et autre (ce que j'ai surnommé à la maison ce *$"# de torchis de m****), moi perso je laisse ce qui tient bien... Un bonne grosse couche de stuc primer par dessus et je plafonne direct!

    Les puristes vont hurler, mais je vous assure que ça tient bien. Un pro a fait ça dans deux pièces de la maison et c'est nickel.

    Pour la pièce que j'ai attaqué tout seul comme un grand voici comme promis les aventures de Fonfon plafonneur.

    Avant le premier jour :
    Je me rends dans le magasin habituel de fourniture de matériel avec ma p'tite liste.
    Bonjour madame, je vais plafonner une pièce de ma maison et j'aurais besoin de quelques p'tites choses. Je sors ma liste et voit un large sourire chez la dame qui ma lache un : C'est la première fois que vous allez plafonner? Je réponds par l'affirmative ce qui accentue le sourire de la dame et des autres clients, tous des professionnels du bâtiment... Je perçois une légère dose de maternage dans la réponse et j'ai l'impression de lire dans ces pensées (il va jamais y arriver). Moi je n'ose pas regarder autour de moi les mecs qui me dévisage en se foutant de ma tronche et je prends mon air le plus sûr de moi pour lacher un : Y a un début à tout, et j'ai plein de conseil avisés. J'évite de lui dire que mes conseils sont presqu'intégralement glané sur le net pour pas en rajouter une couche...
    Après un petit débat sur l'intervale entre les guides et la taille du riel pour un néophyte. Du genre la grosse gueulante dans le magasin : Machin, tu recommandes quelle taille de riel pour un gars qu'a jamais plafonner de sa vie? Et re sourire narquois des pros qui n'avaient pas encore suivi qui j'étais et ce que je faisais là... Bref, je ressors, à mi chemin entre l'humiliation et la confiance en moi avec une partie du matos, direction la maison : demain j'attaque!!!

    1er jour : les guides

    Une vieille maison en pierre, c'est joli; mais c'est vachement pas droit!!!
    Une journée entière pour poser 8 guides...
    premier essais : un plâtre trop liquide, le guide glisse, s'enfonce trop par endroit moralité ma femme est obligée de mettre des boules quiès au gamin pour qu'il n'entende pas son père déjurer copieusement... J'ose pas rajouter du plâtre pour pas faire pire, donc j'attends un peu.

    Deuxième essais : le plâtre est bien, le mur aussi : je suis droit sur ce mur là, bref je me la pète un maximum jusqu'à ce que j'arrive à la partie "en pierre".

    La pose des guide sur un mur en pierre pas droit de chez pas droit :
    - trouver l'endroit où la pierre ressort le plus, environ 45' et quelques nouvelles injures inconnues, je pose donc mon premier guide sur ce mur!

    Environ 4 cm en haut et en bas avec des variations jusqu à 7-8 cm. Bref je poserai donc 2 guide seulement ce jour là sur ce mur là.

    Jour 2 : le premier mur plafonné

    Tout le matériel est prêt, l'homme aussi!! La première cuvelle d'un sac est mélangée je suis seul face à mon mur et mon destin, je suis sur le point de projeter mon plâtre, pas question de reculer!!

    La projection :
    Mais bon sang de bonsoir, comment font ils pour pas en mettre partout?? En une demi heure ma cuvelle est presque vide : je suis maculé de plâtre, j'ai les mains qui "plaquent", une grosse "noquette" de plâtre orne chacune de mes chaussures et j'en suis à, selon ma femme, un 50aine de jurons, ce qui équivaut au nombre de fois où le plâtre attéri ailleurs qu'à l'endroit destiné de prime abord!!

    Le tirage de la première ligne :
    Yessss, c'est cool, en fait c'est simple comme bonjour ce truc! Une fois encore, il est fier le Fonfon!

    Rebelotte sur la deuxième ligne :
    J'en mets toujours partout, mais dans une forme de bonne humeur agréable jusqu'au moment de passer le riel : en le passant sur la deuxième ligne, j'esquinte la première... Le plâtre à tendance à redescendre et le truc n'est plus droit comme avant. Un moment de doute, je doute de l'existence d'une force supérieur qui protège les bricoleurs du dimanche plein de bonne volonté et ponctue par un : on s'en fout si c'est pas hyper droit, la pièce n'est pas une pièce de vie... et je repars de plus belle!

    Et pendant ce temps... Mon plâtre déjà posé au mur sèche gentiment, du coups quand je décide de passer ma platresse , je suis déjà un peu tard mais ça je ne le saurai qu'après la 3ème bande... Et si je suis en retard sur cette étape, je le serai aussi avec l'éponge... Mais ça je ne le saurai que et patatipatata...

    A partir de la troisième bande, je commence à piger un peu plus et à "lire" le plâtre (on dirait un pro quand je dis ça, non??). Et donc je comprends mes erreures mais ne m'emballe pas... Je persévère! Reste ce truc du plâtre qui à tendance à se tasser un peu qui me fait un peu râler, mais pour le reste ça passe...

    En tout 4 bandes de plafonnées en une journée, 3 sac de mp 75 (dont 1/2 de perdu dans les projections aléatoires), un temps de dingue passé à nettoyer le matériel (j'ai écouté les conseils, on peut manger avec ma plâtresse entre chaque cuvelle), la découverte de nouveaux muscle dans la nuque et dans le dos et un sentiment de fierté absolu.

    Jour 3 je retire les guides

    Là je vois à quel point le truc du plâtre qui se tasse est important, mon mur est pas droit!! Mais qu'importe, je recommence la semaine prochaine avec pose des cornières et l'attaque du mur infernal en pierre!

    A bientôt pour de nouvelles aventures!!!
     
    fonfon , 3 Septembre 2008
    #25
  6. Mafmu

    Mafmu 39 ans, Namur

    Tu avais un gros dénivelé?
     
    Mafmu , 3 Septembre 2008
    #26
  7. Chris_K

    Chris_K 42 ans, Liège

    Génial l'histoire, j'ai cru me voir aux cours de plafonnage à mes débuts :grinning:

    Pour les bandes qui se tassent, il faut faire ton mélange un peu moins mouillé ou taper le plâtre au mur avec un peu + de force. Eventuellement c'est que ton mur en dessous est trop lisse, il faut le traiter au beton-kontakt au préalable...

    Pour précision, on ne peut pas dresser + de 3 cm de plâtre par couche sinon ça netient pas. Si ton dénivellé est + important, soit tu bosses en bicouches, soit tu bosses au MP2 (jusque 6 cm!!!) + fix&finish

    Encore des histoires comme ça, j'adoooooore :grinning:
     
    Chris_K , 3 Septembre 2008
    #27
  8. Impulson

    Impulson 43 ans, Liège

    J'avais le même genre de problème que toi au niveau des différences de niveau (+/- 10 cm à rattraper...

    Le plus simple est de réaliser le plafonnage en deux couches

    une première grossière (au peigne) et une seconde lissée quand la première est sèche... tu n'auras normalement plus ton tassage...

    Bonne journée et bon travail

    Vincent
     
    Impulson , 3 Septembre 2008
    #28
  9. Drksun2

    Drksun2 38 ans, Hainaut

    Aaaah j'ai bien ri fonfon avec ton histoire !

    C'est vrai que le plafonnage n'est pas facile à maitriser.

    Bon courage !
     
    Drksun2 , 3 Septembre 2008
    #29
  10. Henri

    Henri 49 ans, Namur

    c'est bien de le prendre comme ca. hihihi (onomatopée ridicule qui veux dire que j'ai bien ris)
     
    Henri , 3 Septembre 2008
    #30
  11. fonfon

    fonfon 41 ans, Liège

    Merci pour les encouragements:grinning:

    Ce week end, je continue mon chantier, donc la semaine prochaine, je devrais pouvoir vous livrer la suite!

    Sinon, merci pour les conseils, je vous dirai si le résultat s'améliore;-)
     
    fonfon , 3 Septembre 2008
    #31
  12. Henri

    Henri 49 ans, Namur

    il ne saurait en etre autrement, pas vrai?
     
    Henri , 3 Septembre 2008
    #32
  13. Henri

    Henri 49 ans, Namur

    bonjour, je squatte deux min ce topic pour vous demander si je peux plafonner sur du béton brut de décoffrage (pas lisse).... sans beton kontakt et sans risques.

    merci à vous.

    h
     
    Henri , 12 Septembre 2008
    #33
Chargement...

Sujet similaires

Vous pouvez aussi lancer une recherche sur : Plafonnage toujours

Similar Threads - Plafonnage toujours
  1. Fiagt81

    Plafonnage tour de porte

    Fiagt81, +1 (pegase), 16 Août 2017, à 12:44
    1
    Affichages:
    114
    pegase
    16 Août 2017, à 14:32
  2. vanhoest

    Détapissage avant plafonnage et peinture.

    vanhoest, +5 (chikibricolo), 27 Juillet 2017
    5
    Affichages:
    213
    chikibricolo
    1 Août 2017
  3. Ben20
    2
    Affichages:
    199
    Ben20
    18 Juillet 2017
  4. SGO

    Plafonnage papier peint

    SGO, +17 (Kmichel), 2 Juillet 2017
    17
    Affichages:
    296
    Kmichel
    4 Juillet 2017
  5. Arn_1337

    Plafonnage nouvelle construction

    Arn_1337, +1 (sociopatt), 30 Avril 2017
    1
    Affichages:
    192
    sociopatt
    30 Avril 2017
  6. doncho23

    Avis et conseil plafonnage. (débutant)

    doncho23, 15 Avril 2017
    0
    Affichages:
    232
    doncho23
    15 Avril 2017