Que de dire ????

Dans le forum Solaire Photo Voltaïque - par Rebelle le 17 Octobre 2015

  1. ralalin

    ralalin 37 ans, Liège

    J'oubliais, tu détiens La Vérité.

    Et PAS BESOIN DE HURLER.
     
    ralalin , 20 Novembre 2015
  2. BRICOJEUNE1

    BRICOJEUNE1 72 ans, Liège

    Et je suis pas le seul ! :grinning:
    Qu'en pense le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC/IARC)

    Voici et ça ne date pas d'hier déjà en 2012.

    Les gaz d'échappement des moteurs diesel sont désormais classés parmi les cancérogènes certains pour les humains par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC/IARC), l'agence pour le cancer de l'Organisation mondiale de la santé.
    En 1988, le CIRC, basée à Lyon , avait classé les émissions des moteurs diesel parmi les cancérogènes probables pour l'homme (groupe 2A). Les experts réunis à Lyon ont estimé qu'il y avait à présent suffisamment de preuves démontrant qu'une exposition aux gaz d'échappement de moteurs diesel est associée à un risque accru de cancer du poumon, pour classer ces gaz dans le groupe des cancérogènes certains pour les humains (Groupe 1).

    Tu veux en savoir plus va sur

    http://www.lemonde.fr/planete/artic...ppement-diesel-classes-cancerogenes-par-l-oms
     
    BRICOJEUNE1 , 20 Novembre 2015
  3. ralalin

    ralalin 37 ans, Liège

    Oui je sais.
    Comme la viande rouge :grinning:
     
    ralalin , 20 Novembre 2015
  4. BRICOJEUNE1

    BRICOJEUNE1 72 ans, Liège

    Les lecteurs apprécieront le bien fondé de la réponse. :grinning:
     
    BRICOJEUNE1 , 20 Novembre 2015
  5. labrique

    labrique 67 ans, Hainaut

    On trouvera des mangeurs invétérés de viande, tout comme on trouvera des fumeurs invétérés qui n'auront aucun cancer, en témoigne ce célèbre fumeur anglais (décédé un peu plus tard) :
    "Le doyen d’âge européen (112 ans !) attribue sa longévité aux "cigarettes, au whisky, et aux femmes très, très libérées" ! (Source : 7sur7)

    Explication que je pense avoir déjà donnée il y a longtemps : il faut prendre en compte le facteur sine qua non psychobiologique ; certes, l’hygiène corporelle et alimentaire permettent de moins somatiser en cas de maladie et souvent de ne pas en mourir (par épuisement des ressources du corps) : c’est la notion de “terrain” et donc il faut veiller entre autres, à manger le plus sainement possible, à ne pas fumer (notamment de la moquette ! :grinning:),

    [​IMG]



    ni boire trop d'alcool...
    [​IMG]


    Voici quelques sources pour tenter de vous convaincre
    (excusez-moi d’être long mais c’est nécessaire) :

    * Le célèbre Pr Henri Laborit (°), fort de ses expériences scientifiques, observait : « (...) pour faire une infection ou une affection néoplasique [Ndlr : cancer], il ne suffit pas d'un contact avec un microbe ou un virus ou un irritant local chroniquement subi. On a trop focalisé sur le microbe, le virus ou le toxique cancérogène et pas assez sur le sujet, sur son histoire passée et présente, ses rapports avec son environnement. Les toxiques eux-mêmes doivent sans doute présenter une toxicité variable suivant le contexte et le statut social de l'individu qu'ils atteignent. » (La mise en rouge est ajoutée).
    ° Un hôpital porte son nom (à Poitiers) et son travail a été salué au travers d’un célèbre film où il joue son propre rôle : Mon oncle d’Amérique qui a obtenu notamment le Grand Prix Spécial du Jury au Festival de Cannes en 1980 et le Prix de la Critique Internationale (qu’on peut visionner entièrement ici)

    [​IMG]

    * « Des études cliniques, effectuées sur des malades dont on a pu établir tous les antécédents biographiques, ont montré l’existence d’un rapport chronologique entre l’évolution de leur maladie et les événements retentissant sur leur vie affective. La situation qui précipite le sujet dans la maladie revêt pour ce malade une signification affective particulière, parce qu’elle est liée à son passé ou à une problématique conflictuelle non résolue. C’est en raison de ces liens qu’elle a pour lui un effet de stress. » (A. BECACHE, Psychologie Pathologique, p. 219 – Abrégés Masson).

    * « C'est la médecine tout entière qui doit s'ouvrir à la psychologie et devenir psychosomatique. Ou pour mieux dire, avec WEISS et ENGLISH [°] : "Toute maladie relève à la fois de l'esprit et du corps et toute thérapeutique est, de ce fait, de la médecine psychosomatique. Lorsqu'on en sera dûment persuadé, le terme psychosomatique pourra disparaître, les données qu'il traduit étant désormais impliquées dans le terme médecine". Mais pour cela il faut que tous les médecins et psychiatres soient authentiquement formés à la psychologie et aient renoncé au préjugé organiciste [°°]. »
    (Marc-Alain Descamps, Corps et psyché, p. 16).
    ° Médecine Psychosomatique. L'Application de La Psychopathologie aux Problèmes Cliniques de Médecine Générale qui est un ouvrage de référence médicale.
    °° Solide dogme en vigueur dans la médecine allopathique : faire croire que la source du mal est dans le symptôme lui-même et à préconiser alors des thérapeutiques qui ne vont agir qu'en aval au détriment de la racine réelle des maux (et qui est donc psychique).

    * D’ailleurs, si on en doutait encore, un triple prix Nobel en 1977 a encore souligné les indéniables liens psychisme-corps. Les "anciens" l'avaient déjà compris : il est folie de vouloir guérir le corps sans l'intervention de l'esprit, observait Aristote...

    [​IMG]
    Que de dire ????, en l'occurence....
     
    Dernière édition par un modérateur: 21 Novembre 2015
    labrique , 21 Novembre 2015
  6. browning

    browning Liège

    Ça y est encore une fois il sort de son trou pour faire de la "thérapie"

    T'as si peu de clientèle que tu dois venir racler ici ?

    Arrête mon gars... sur un forum de bricolage tu n'interviens jamais sur du'bricolage

    Stop au racolage

    Les Jéhovahs et les sectes ne font pas mieux

    Ton métier c'est faire des citations cde ce qu'on dit les autres?


    Ça ne t'épuise pas?
    Non en fait , tu prospectes ici
     
    browning , 21 Novembre 2015