Raccord En Chape Al-pex

Dans le forum Plomberie générale - par tophy le 7 Janvier 2010

  1. tophy

    tophy Liège

    Bonjour,

    En parcourant les post de nouvelles constructions.
    Je remarque que la plupart, voire tous, les constructeur utilsent de l'alpex NON-GAINE, avec des RACCORD SERTI en chape!!!!

    Je suis plus qu'étonné : est-ce acceptable et sécurisant une telle solution??
    Je pensais que la seule bonne solution était un collecteur+longueur complete vers chaque point d'eau.

    Merci
     
    tophy , 7 Janvier 2010
    #1
  2. Pépito

    Pépito 71 ans, Luxembourg

    C'est dans tous les cas la solution la plus sécurisante et conseillée!
    :grinning:
     
    Pépito , 7 Janvier 2010
    #2
  3. Jped

    Jped 57 ans, Bruxelles

    C'est admis, sous réserve de protéger les raccords contre la corrosion. On le faisait bien en acier fileté ou soudé, avant, ainsi qu'en cuivre soudé.

    Maintenant, je ne dis pas que c'est la meilleure solution...

    edit : PS : le coefficient de dilatation des tubes multicouches est légèrement supérieur à celui de l'acier.
     
    Dernière édition par un modérateur: 7 Janvier 2010
    Jped , 7 Janvier 2010
    #3
  4. MDe

    MDe 57 ans, Liège

    Il vient d'y avoir une discussion sur le sujet.

    Jped,
    Quand tu dis "c'est admis". Admis par qui ? Il n'y pas de "Règlement Général des Installations de Chauffage" que je sache ;-)
    Et donc aucun critère légal sur lequel s'appuyer, malheureusement.

    Pour découvrir les péripéties de quelqu'un qui a acheté un appartement avec ce genre de montage, Lisez ici
     
    Dernière édition par un modérateur: 7 Janvier 2010
    MDe , 7 Janvier 2010
    #4
  5. Jped

    Jped 57 ans, Bruxelles

    Admis par Geberit dans son cours sur le Mepla.
    Pas beaucoup d'infos chez les autres constructeurs il est vrai. Henco se contente d'un assourdissant silence à ce sujet. Tubipex également. Voir autres fabricants ? Comap ?
    Admis aussi par "le Cory de la plomberie" pour qui je sous-traite de temps en temps.
    Admis par les experts d'assurance en réparations de fuites en chapes (chauffage et adduction), je fais ça régulièrement, on n'a pas bcp d'autre choix du reste (mais je le mets sous gaine autant que possible).
    Par ailleurs, Tubipex par exemple donne une garantie totale de 10 ans mais exclut absolument de la garantie tout mélange de pièces de différentes marques, même si pratiquement les tuyaux, les raccords et les mâchoires sont compatibles entre la plupart des marques.
    Maintenant en tant que pro, je ne mettrai jamais en chape (ni même en apparent) du matos chinois vendu au Turc du coin, mais seulement du matériel de grande(s) marque(s) venant de grossiste(s) connu(s), avec facture détaillée.
    Edit : A part ça je suis avec autant de consternation que d'intérêt le scandaleux problème de notre amie Tschoultz.
     
    Dernière édition par un modérateur: 7 Janvier 2010
    Jped , 7 Janvier 2010
    #5
  6. MDe

    MDe 57 ans, Liège

    Que veux-tu qu'ils fassent d'autre que d'admettre :( "Evènement imprévisible et soudain" donc indemnisable.

    Peux-tu décrire un cas, pour ma culture, où il n'est pas possible de passer les tubes de bout en bout ?
     
    MDe , 7 Janvier 2010
    #6
  7. Jped

    Jped 57 ans, Bruxelles

    Je ne comprends pas ta question.
     
    Jped , 7 Janvier 2010
    #7
  8. Jped

    Jped 57 ans, Bruxelles

    Un exemple de remplacement de tuyaux de chauffage en acier tombant en miettes, par du multicouche 16 (pour 3/8ème, gaine rouge) et 20 (pour 1/2, gaine blanche).
    • Remarquer que la gaine fait un léger S pour permettre les mouvements de dilatation.
    • Les raccords vont être recouverts de Jitrakor rouge à l'étape suivante.
    [​IMG]
     
    Dernière édition par un modérateur: 7 Janvier 2010
    Jped , 7 Janvier 2010
    #8
  9. MDe

    MDe 57 ans, Liège

    Bien entendu, dans ce genre d'intervention "mineure" on n'a pas le choix.

    Mais dans une rénovation un peu plus lourde, par exemple quand tout est détapissé de la cave au grenier et qu'on (re)fait tout, connais-tu un cas qui impose de planquer des raccords derrière du ciment?
     
    MDe , 7 Janvier 2010
    #9
  10. Jped

    Jped 57 ans, Bruxelles

    Ben oui, le margoulin qui veut faire des économies de bouts de chandelles. :grinning:
     
    Jped , 7 Janvier 2010
    #10
  11. MDe

    MDe 57 ans, Liège

    C'est bien ce qui me semblait aussi ;-)

    Comme je l'indiquais tout à l'heure il n'y a pas dans le domaine du chauffage l'équivalent du RGIE de l'électricité.

    C'est dommage mais seulement à moitié il me semble.
    En effet, malgré son existence le RGIE s'articule autour d'une notion fondamentale qui lui est externe : "La règle de l'art".

    Que l'on peut transposer au domaine du chauffage.

    --
     
    Dernière édition par un modérateur: 8 Janvier 2010
    MDe , 8 Janvier 2010
    #11
  12. tophy

    tophy Liège

    En fait le but de ma question etait de savoir pourquoi la plupart des constructeurs clés sur porte pourtant réputés (TPalm, EP, Dubon)au regard des différents blogs que j'ai parcouru, font le chauffage et le sanitaire de cette manière.
    Raccord serti en chape+toile isolante.
    C'est quand même pas les 100mètes d'alpex de plus qui font la différence au prix où il coûte.
    D'autant que la MO est la même???
    Je suis en pourparler avec un de ceux là, j'ai demandé a n'avoir aucun raccord en chape, mais ils me semblent pas très motivé à vouloir changer leur technique...
    Mais je comprends pas pourquoi prendre des risques pareils.
    Ou bien il n'y en a pas, et c'est moi qui suis un peu trop "parano"?
     
    tophy , 8 Janvier 2010
    #12
  13. MDe

    MDe 57 ans, Liège

    Bonjour Tophy,
    Des risques il y a, le cas de Tchoultz en est le meilleur exemple.

    Je viens encore de poser la question à JPed sur ce fil de discussion car je ne vois pas clairement non plus pourquoi tous ces raccords et la réponse est sans appel: économies de bouts de chandelles.

    Et tu as parfaitement raison sur la question des rouleaux de 100m. C'est toujours possible de passer le tuyaux de bout en bout, en plus du 16mm, même gainé ça se plie très facilement, à la main. Seulement voilà, faire ainsi réclame un peu de jugeote et de la réflexion car il faut prévoir tous les trous de passage de bout en bout et des courbes assez larges avant de commencer à passer les tuyaux. Vue d'ensemble à avoir que les installateurs n'ont pas ou ne veulent pas avoir.

    Il faut dire évidemment qu'on vient d'un monde où ça se faisait jadis en acier ou en cuivre et là, forcément les installateurs ont été habitués depuis longtemps à couper, couder, souder.. et cette façon de travailler n'a probablement pas assez évolué.

    Il y a plein de choses bizarres dans ce métier. Ainsi par exemple, de nombreux installateurs de chauffage-sanitaire font également de la couverture de toiture. Cela c'est simplement parce que jadis, ces deux métiers étaient liés à l'art de souder le plomb et le zinc. Donc autant pour la toiture que pour les tuyaux on faisait appel au "plombier-zingueur". Cette petite digression juste pour dire que les habitudes ont la vie dure, très dure et qu'il est souvent très difficile de faire en sorte que les hommes s'adaptent au changement et reconsidèrent leurs méthodes.

    --
     
    Dernière édition par un modérateur: 8 Janvier 2010
    MDe , 8 Janvier 2010
    #13
  14. Jped

    Jped 57 ans, Bruxelles

    En effet. Il ne faut pas utiliser les vieilles méthodes de travail avec les nouvelles technologies. La manière de concevoir les circuits ne peut plus être la même en tubes multicouches qu'en acier par exemple.
    C'est un peu comme vouloir à tout prix remplacer les ampoules classiques par des leds, c'est toujours un peu foireux. L'usage des leds nécessite une réinvention complète de la façon de concevoir l'éclairage.
    Mais on donne toujours à des lustres et à des lampes de chevets la forme qu'ils avaient du temps de la bougie... les habitudes ont la vie dure !
    Pour en revenir aux tubes multicouches, maintenant "tout le monde" met du 16 partout, quelle que soit la charge au bout (radiateur(s) puissant(s) ou douche multijet). Ben oui, "ça marche"...
     
    Jped , 8 Janvier 2010
    #14
  15. kenny82

    kenny82 40 ans, France

    malheureusement oui et c'est desolant
     
    kenny82 , 8 Janvier 2010
    #15
  16. Jped

    Jped 57 ans, Bruxelles

    Oui, les calculs de diamètres/débits/vitesse du courant d'eau restent bien entendus valables. Je faisais allusion à la conception de la topographie des installations.
    Je voulais dire que vu le coût très bas des tuyaux multicouches PER-alu-PER (appelés communément Alpex) et leur facilité de mise en œuvre, vu les pertes de charges importantes dans les raccords, il faut oublier la technique de mettre des T dans les chapes mais préférer partir de nourrices vers chaque consommation.
     
    Jped , 8 Janvier 2010
    #16
  17. MDe

    MDe 57 ans, Liège

    Oui, concernant le 16mm "universel" en chauffage, pour ma part je pense que c'est une bonne chose. J'aurais même tendance à dire que s'il y avait du 10mm ce serait encore mieux !

    Cela parce que plus le fluide (chaud) transite rapidement dans le tuyau moins il a l'occasion de se refroidir sur le parcours. Or a débit égal (donc à puissance égale), plus le diamètre est faible plus la vitesse est grande.

    Un deuxième facteur, qui va dans le même sens, c'est la surface d'échange, plus le tuyau est petit, moins il a de surface d'échange avec l'extérieur.

    A la limite on aurait intérêt à transporter le fluide dans un capillaire pas plus gros qu'un cheveux :)

    --
    .. mais ça nous éloigne des raccords.
     
    MDe , 8 Janvier 2010
    #17
  18. Jped

    Jped 57 ans, Bruxelles

    MDe, désolé mais tu as tout faux.
    Il faut un diamètre suffisant pour transporter une certaine quantités de calories, à une vitesse suffisamment lente pour permettre l'échange de celles-ci avec l'air au niveau du radiateur.
    Voir la doc Tubipex (Van Marcke) :
    [​IMG]
    On recommande une vitesse d'un m/sec.
    Avec trop peu de diamètre tu auras des radiateurs chauds au dessus et froids sur la moitié de la hauteur...
    C'est comme si tu disais qu'il ne faut employer que du fil 1,5 mm², quitte à ce que l'électricité aille plus vite...:grinning:
     
    Dernière édition par un modérateur: 8 Janvier 2010
    Jped , 8 Janvier 2010
    #18
  19. Jped

    Jped 57 ans, Bruxelles

    A propos des rapports (edit raCCords -- rhôôô !) en chape, toujours la même documentation :
    [​IMG]
    Tout est dit : autorisé par le fabricant, mais protéger les raccords.
     
    Dernière édition par un modérateur: 8 Janvier 2010
    Jped , 8 Janvier 2010
    #19
  20. Jped

    Jped 57 ans, Bruxelles

    Enfin, à propos de la garantie :
    [​IMG]
    C'est sans appel !
     
    Jped , 8 Janvier 2010
    #20
Chargement...

Sujet similaires

Vous pouvez aussi lancer une recherche sur : Raccord Chape pex

Similar Threads - Raccord Chape pex
  1. afrodiziak

    Raccordement égouttage dans le faux plafond

    afrodiziak, +12 (afrodiziak), 2 Janvier 2018
    12
    Affichages:
    221
    afrodiziak
    5 Janvier 2018
  2. Miguelito
    0
    Affichages:
    128
    Miguelito
    3 Décembre 2017
  3. belka

    Robinet de gaz et Raccord bicone, joint ou téflon

    belka, +4 (Da05), 26 Novembre 2017
    4
    Affichages:
    230
    Da05
    27 Novembre 2017
  4. yaci2

    Comment faire pour extraire un raccord excentré cassé

    yaci2, +7 (yaci2), 19 Novembre 2017
    7
    Affichages:
    353
    yaci2
    20 Novembre 2017
  5. promo

    Questions raccords tuyaux dans béton/chape

    promo, +27 (fafalili), 22 Mai 2016
    27
    Affichages:
    1 540
    fafalili
    26 Mai 2016
  6. pasidefix

    Tuyaux pour eau sanitaire : raccords en chape?

    pasidefix, +2 (ricky), 9 Septembre 2012
    2
    Affichages:
    2 540
    ricky
    9 Septembre 2012
  7. mrpoum

    Raccords alpex dans chape

    mrpoum, +2 (Samuele), 9 Janvier 2008
    2
    Affichages:
    5 283
    Samuele
    9 Janvier 2008