Tassement PUR projeté ?

Dans le forum Isolation - par beeb le 7 Novembre 2008

  1. nebunu

    nebunu 62 ans, Autre pays

    "Si c'était le secteur de la construction qui était en charge de construire des avions, le mieux qu'on aurait eu serait des ponts"

    Les artisans sont adaptés à servir des nantis en petits nombres, et sont par nature "conservateurs" car en défensive de par le privilège de la protection de l'accès à la profession (les guildes du moyen-age). L'organisation du secteur de la construction ne correspond plus en rien aux besoins des populations grandissantes, permis par les gains de productivité dans tous les domaines ...sauf le bâtiment. C'est le seul secteur qui a perdu 10 à 15% de productivité ces 50 dernières années, or que tous les autres ont gagné 300 à 400%. Cela veut aussi dire que les acteurs de ce secteur arrivent de moins en moins à se payer le produit qu'ils fabriquent, et ont besoin de la "richesse" des autres secteurs pour acheter ce qu'ils construisent.
    C'est dans ce contexte totalement inadapté que nous nous débattons, camarades...
     
    nebunu , 6 Août 2015
    #61
  2. baziles18

    baziles18 29 ans, Liège

    J'ai choisis en connaissance de cause de projeter 18 à 20cm de PU, en doublant le treillis de la chape ensuite. J'ai attendu 1 an avant de poser les plaintes et j'ai pu constater un tassement globalement uniforme de 3mm.

    Le tassement du PU n'est pas une légende et même un projeteur chevronné ainsi que le respect des règles de l'art ne permettent d'y couper.

    (j'ai d'ailleurs du gratter 5m de joint de silicone sous ma GU ...)
     
    baziles18 , 6 Août 2015
    #62
  3. intègre

    intègre 70 ans, Namur

    Je n'ai jamais dit que c'était une légende, mais avec 10 cm nous n'avons jamais eu de problèmes sur 80 bâtiments. C'est avec de trop grandes quantités ( 18-20 cm) qu'on a des affaissements.
     
    intègre , 6 Août 2015
    #63
  4. dd1

    dd1 Liège

    20 cm placé chez mon frère il y 5 ans ça n'a pas bougé de 1mm :) Chez moi c' est 10 cm
     
    dd1 , 6 Août 2015
    #64
  5. intègre

    intègre 70 ans, Namur

    Tant mieux, c'est qu'il a choisi une société sérieuse et vous aussi.
     
    intègre , 6 Août 2015
    #65
  6. baziles18

    baziles18 29 ans, Liège

    La société qui est venue chez moi s'est aussi occupée du stade de Lille. Et le produit utilisé répond parfaitement aux normes du TÜV. Et j'ai veillé scrupuleusement au respect des préconisations du fabricant (18cm en 3 passes).

    il y a eu tassement donc la société n'est pas sérieuse, ce qu'il ne faut pas lire comme âneries des fois ...
     
    baziles18 , 6 Août 2015
    #66
  7. dd1

    dd1 Liège

    C' est pas la même on fait pas construire dans les mêmes régions :grinning: Les déplacements ça coutent de l' argent j' essaie de travailler local:-'

     
    dd1 , 7 Août 2015
    #67
  8. nebunu

    nebunu 62 ans, Autre pays


    J'ai un avis différent, avec une maison passive construite en 1984, entièrement construite sur 30cm de mousse PUR. Pas une seule fissure, pas d'affaissement. Soyez logique, un matériau change pas par magie: si il y a affaissement, c'est que quelque chose est sorti du cadre dans lequel on sait qu'il y a pas de problèmes. Notamment la plupart des PUR projetés ont une densité trop proche - à mon humble avis qui en ai fait des centaines de milliers de m2 - des minima au-delà desquels les cellules deviennent ouvertes et la résistance à la compression est très fortement diminuée. Dès que le processus s'écarte un peu de l'idéal (méthode, détails, procédures, machine, préparation, humidité, contrôle, etc, etc.) il y a le risque de s'écarter suffisamment de la densité prévue et de tomber dans les densités aux moindres résistances.

    Il faut savoir que le prix de la matière est au Kg, et que une densité plus forte = un prix plus élevé.

    Donc, dans tous les cas de figure - donc depuis 1976... ceux qui ont plus d'expérience sont morts...;-) - dans tous les cas que j'ai vu, analysé, rencontré, réalisé, etc., y' pas d'affaissement quand on se met dans les conditions de ne pas en avoir: qualité partout, contrôle partout et tout le temps (notion surréaliste dans le monde du bâtiment), procédures, tests, échantillons, conception (y'a du taf et je peux en parler des jours entiers des déficiences de principe de ce que je vois faire tous les jours), conception, conception, information, etc. Et une bonne grosse marge de sécurité: mettre du 32-33 kg/m3 alors que à 28-26 kg la résistance tombe au cinquième, et qu'on est pas capable de justifier de tout ce qui évite le changement, c'est jouer avec le feu.

    La réalité est que, comme je l'ai vu y'a qqs semaines sur un chantier, pour un client professionnel et réellement un conseiller de haut niveau, le pistoleur faire une m.... que je ne me serais pas pardonnée le second mois de ma carrière, et il s'en satisfait. Ce qui veut dire que son patron ne "voit" pas que c'est une m... ce qui veut dire que les clients ne voient pas que c'est une m.... et que avec un simple mètre pliant je peux vous montrer que c'est une m... Ma conclusion est que tout le monde s'en fiche, pratiquement personne ne contrôle, et apparemment pour eux tous, si la couleur est jaune, le boulot est fait.

    Au risque de mettre un de plus de mauvais poil, excusez la remarque mais dire qu'on a scrupuleusement contrôle que c'était fait comme prévu en ayant controlé que le pistoleur a mis 3 couches pour faire 18 cm, c'est un peu naïf. Si la fabrication des avions était contrôlée ainsi, il pleuvrait des morts tous les jours.
    Pour contrôler, comme très expérimenté, un travail inconnu de ce type, il me faudrait au moins 1 journée pleine pour m'assurer que c'est 100% bon.

    J'ai vu des (bandits de grand chemins d')entreprises générales faire passer des milliers de m2 en 4cm comme étant du 6cm, et mentir pendant les 400 contrôles d'épaisseur faits avec 8 experts et témoins: il aurait suffit que une personne se penche pendant 5 secondes pour découvrir qu'on se f... de sa g.... sur une arnaque de qqs millions... Si on vous rend la monnaie de 1009 EUR sur 1500 EUR, vous contrôlez mieux j'espère!

    Allez voir les messages suivants:


    Le dernier sur la page
    https://www.bricozone.be/isolation/t-le-polyurethane-projete-40849.html
     
    nebunu , 7 Septembre 2015
    #68
  9. lepasserelle

    lepasserelle 47 ans, Hainaut

    Perso, j'ai 20 cm de PUR, dans une pièce ça a bougé pas mal (1 bon cm) et dans le reste moins de 1mm. C'est la première pièce qu'ils ont faite donc je suppose qu'ils ont déconné sur les réglages du mélange/de la pression aux buses/???.
    Tu parles de contrôles, malheureusement ils n'existent pas, le seul contrôle qui est fait c'est la hauteur....pas de contrôle à la compression (mais comment pourrait-on avoir une valeur qui peut être mesurée, à part carotter dans toute la couche de l'isolant?)
     
    lepasserelle , 7 Septembre 2015
    #69
  10. JuB

    JuB 34 ans,

    Pas top ça, 1 cm qui bouge...

    C'est arrivé après combien de temps ?

    Vous avez laissé le décalage, ou vous avez fait réparer ? Ou alors, vous avez fait revenir l'entreprise de PUR pour indemnisation ?

    Merci pour votre avis,

    JuB
     
    JuB , 7 Septembre 2015
    #70
  11. lepasserelle

    lepasserelle 47 ans, Hainaut

    J'ai décidé de laisser comme cela car je n'avais pas envie de faire tout réparer (casser le carrelage, la chape, + remettre du PUR)-on vit dans la maison depuis 4 ans. Le tassement s'est fait progressivement, je dirai sur +/-2 ans, maintenant je pense que c'est stabilisé. Cela ne se voit pas bcq car derrière un bureau et des étagères.
    J'ai songé à une indemnisation puis finalement j'ai laissé tomber (encore que je pourrais tjs essayer....)
     
    lepasserelle , 7 Septembre 2015
    #71
  12. JuB

    JuB 34 ans,

    Et juste casser le carrelage et égaliser avec de la chape et recarreler ? C'est toujours du boulot mais déjà un peu moins...

    Je dis ça car on est en train de mettre 15 cm de PUR et il y a eu un souci entre la première couche et la deuxième, apparement, à cause de l'humidité qui était trop présente et qui aurait empêché le bon collage entre les deux...

    Bref, je vais prendre un peu de carrelage de réserve alors...Si jamais...
     
    JuB , 7 Septembre 2015
    #72
  13. lepasserelle

    lepasserelle 47 ans, Hainaut

    Oui je suppose que ça peut être une option, sauf si la chappe descend lentement mais continuellement, ce qui ne semble pas être le cas de la mienne ceci-dit.
     
    lepasserelle , 15 Septembre 2015
    #73
  14. chammy

    chammy 69 ans, Hainaut

    chammy , 13 Octobre 2015
    #74
  15. Philmare

    Philmare 39 ans,

    Pareil chez moi; après deux ans, je retrouve un espace de 3-4 mm à certains endroits entre les plinthes et le carrelage.
    Je n'ai pas envie de faire revenir l'entrepreneur pour cela mais ce qui me dérange le plus est cette sensation de marcher sur du flottant, comme si je marchais sur une ossature bois.
     
    Philmare , 28 Octobre 2015
    #75
  16. nebunu

    nebunu 62 ans, Autre pays

    Un membre demande:

    Mettez *vos* conditions dans la demande de prix, les foireux ne répondront pas...

    Je préconiserais 40 Kg/M3 de densité, ajoutez au contrat que'on fait X échantillons sur place en fin de travail et que le prix est recalculé au prorata si la densité moyenne est inférieure à par ex. 38, ou si une des mesures est sous 35. Précisez cela dans le bon de commande, et que vous choisissez l'endroit des échantillons...

    Pour mesurer la densité il suffit de se rappeler l'école (ben oui, l'ignorance rend esclave...), et avoir un seau d'eau et un moyen de mesurer le volume d'eau qu'on rajoute après avoir fait déborder le seau plein en y plongeant l'échantillon. Vous aurez le poids d'eau et/ou son volume... Une balance pour le poids de l'échantillon.

    Vérifiez qu'ils s'interdisent de travailler sous XX% d'humidité relative, et achetez-vous 2 hygromètres (à 1.2 EUR la pièce livraison inclue, Aliexpress.com).

    Vérifiez qu'ils s'interdisent de travailler si l'air est sous XX degrés et la chape sous YY degrés. Vous pouvez vérifier cela avec un thermomètre pour l'air, et le même sous un couvercle de casserole sous une triple couverture pour la dalle.

    L'application est rapide, 1 à 2 heures, donc restez sur place, et regardez la mousse pistolée: le jet est bien régulier, le bruit du jet aussi, la couleur et sa variation est régulière, la montée de la mousse est régulière, cela se passe sans doute bien.

    Cela crachotte, le produit gonfle tout à coup moins vite, ils démontent leur pistolet, alerte... les emmerdements arrivent..

    Chacune des caractéristiques peut être exigée et en partie vérifiée.

    - quel produit exactement, fabriqué par qui,
    - fiche technique du produit,
    - fiche sécurité du produit,
    - valeurs lambda suivant les reconnaissances du PEB officiel,
    - liste de références avec les noms, lieux, type de travail, No de téléphone... cela doit coller avec leur grandes capacités qu'ils vantent dans les pubs, non, et vous vérifiez..

    Prévenir que vous faites cela, cela éliminera sans doute une partie des jojos, mais le mieux est de choisir un applicateur qualitatif. > de 10 ans de métier, de préférence pas que des sols, etc.

    Assez souvent les bons ne baisseront pas leur prix n'importe comment, logique. Et les clients exigeants ne devraient pas les déranger.

    Vous voyez que vous pouvez faire beaucoup plus que juste prier...

    Nebunu

    PS: je fais encore de temps en temps des projets spéciaux pour financer des associations, mais les sols, y'a suffisamment de concurrence entre les bons pour servir tout le monde.

    PPS:
    Un des plus sérieux à mon sens est Isotrie. Il a commencé ce métier dans les années 1980 (comme moi), et s'est spécialisé en sols. Il utilise des produits BASF, sérieux. Je n'ai rien à gagner à dire cela, je le croise tous les 10 ans environ!

    Bon boulot!
     
    nebunu , 28 Octobre 2015
    #76
  17. chammy

    chammy 69 ans, Hainaut

    Nebunu
    Les XX valent combien dans ta démonstration ? (plus ou moins qu'un film X?)
    Et, tant qu'à faire, combien valent les YY ?

    XY c'est le caractère d'un bon spermatozoïde... et apparemment d'un bon PUR.:laughing:
    N'as-tu d'ailleurs pas précisé que si ça crachote...

    P.S. La question est sérieuse, même sous cette forme.
     
    chammy , 28 Octobre 2015
    #77
  18. lepasserelle

    lepasserelle 47 ans, Hainaut

    @ Nebunu, je serai franchement curieux de savoir quelle société va accepter de faire les mesures que tu préconises.
    Perso, j'ai assisté aux 3 projections que j'ai fait faire, rien à redire la 1ère fois et 2ème fois, très bon travail, et ce n'est que la 3ème fois que la dalle s'est affaissée UNIQUEMENT dans une pièce. Pour dire que ce n'est franchement pas évident de surveiller la qualité d'un travail dont on va se rendre compte seulement très longtemps après de la mauvaise application.
     
    lepasserelle , 28 Octobre 2015
    #78
  19. Hiboux

    Hiboux 37 ans, Hainaut

    Merci nebunu pour tes conseils, grâce a toutes ces infos, je pourrai avoir un regard plus critiques sur ce que l'on me vend et mieux contrôler ce que l on me livre.
    Heureusement que des personnes comme toi ( et d autres sur ce forum ) partage leurs expériences
     
    Hiboux , 28 Octobre 2015
    #79
  20. nebunu

    nebunu 62 ans, Autre pays

    Quelle excellente remarque... (sans rire). La réponse est dramatiquement simple: les firmes habituées à travailler dans l'industrie ont *toujours* ce genre de conditions, et pratiquement jamais en "construction".

    Parce que la construction à l'habitude de se fier aux artisans, qui, il y a quelques dizaines d'années gagnaient bien leur vie, avaient peu de concurrence, et surtout avaient passé 5 à 15 ans à apprendre leur métier. Et que, comparé à des technologies industrielles, précises, pointues, concurrentielles et rigoureuses, basées sur les sciences, le calcul, etc., le bâtiment c'est presque aussi simple que du Lego... Le monde change, mais le secteur bâtiment est toujours calibré sur le modèle de l'artisan très qualifié, régional, le bouche à oreille, la réputation, et le peu de changement.
    Pour le meilleur, quand on peut se le payer, et pour le pire pour les autres.

    Et si les clients l'exigent pas, systématiquement, rigoureusement, la qualité descend... On a ce qu'on est capable d'obtenir. C'est comme si vous n'exigez pas de vos élus qu'ils vous rendent des comptes, faut pas s'étonner qu'ils travaillent pour eux et pas pour vous.

    La bonne nouvelle est que dans ce monde trop peu "industriel" du bâtiment, càd pas en mesure de faire des choses reproductibles, mesurables, définies, etc., y'a de la place, beaucoup, pour faire mieux!
     
    Dernière édition par un modérateur: 29 Octobre 2015
    nebunu , 29 Octobre 2015
    #80
Chargement...

Sujet similaires

Vous pouvez aussi lancer une recherche sur : Tassement PUR projeté

Similar Threads - Tassement PUR projeté
  1. panda02

    garder le PUR ou passer à une alternative

    panda02, +28 (vété), 15 Août 2017, à 18:31
    28
    Affichages:
    475
    vété
    17 Août 2017, à 16:54
  2. dafra
    2
    Affichages:
    154
    dafra
    7 Mai 2017
  3. kwixbit

    Isolation PIR/PUR rigide entre chevrons?

    kwixbit, +30 (fcmiette), 6 Mars 2017
    30
    Affichages:
    680
    fcmiette
    9 Mars 2017
  4. yakitori

    PUR sous dalle béton (rénovation) faut-il drainer?

    yakitori, +19 (jack333), 12 Août 2016
    19
    Affichages:
    1 029
    jack333
    28 Septembre 2016
  5. ninick53

    Isolation en cellulose : problème de tassement ?

    ninick53, +35 (lepasserelle), 3 Juin 2014
    35
    Affichages:
    3 668
    lepasserelle
    11 Juin 2014
  6. Cubitus39

    comment empêcher l'isolant de se tasser

    Cubitus39, +4 (vanma), 18 Mai 2011
    4
    Affichages:
    1 195
    vanma
    18 Mai 2011
  7. mensouille

    Isolation sol grenier: tasser rouleau de LDR?

    mensouille, +12 (A_v), 30 Décembre 2008
    12
    Affichages:
    8 292
    A_v
    6 Janvier 2009