tous les coefficients pour votre isolation thermique

Dans le forum Isolation - par spongebob le 5 Janvier 2008

  1. spongebob

    spongebob 39 ans, Hainaut

    Lambda : Coefficient de conductivité thermique
    Coefficient de plusieurs matériaux (plus le coefficient est faible, plus l'isolant est efficace) :

    Le polyuréthane0,025
    La laine de verre ou de roche (rouleau ou plaques)0,04
    Le polystyrène extrudé0,03
    Laine de verre ou de roche (flocons)0,045
    La laine de mouton0,032
    Le chanvre en vrac0,048
    Le lin0,037
    La perlite0,060
    Le liège0,037 à 0,040
    La vermiculite0,07
    Le polystyrène expansé0,038
    Le bois0,15
    Le chanvre en rouleau0,04
    Le béton cellulaire0,17
    La cellulose0,04
    Le béton standard2
    La laine de bois0,04
    Le cuivre380

    du site http://www.changimmo.com/index.php?page=isolations
     
    spongebob , 5 Janvier 2008
    #1
  2. Em_Biau

    Em_Biau 51 ans, Hainaut

    1) A propos, quand on calcule "l'indice K" d'une maison pour évaluer la performance énergétique d'une habitation, est-ce qu'il s'agit du K de mes anciens cours de thermique, qui était le coefficient de transfert (global) qui intervient, si je me rappelle bien, dans une formule du style W= K (T2-T1) ???

    2) Si oui, est ce qu'on travaille uniquement en conductivité (rayonnement = 0, convection = 0) pour faire le calcul du K ? Mais alors on ne tient pas compte de l'effet de serre d'une veranda et on obtient une valeur de K qui n'est plus représentative des performances énergétiques de l'habitation ...

    3) Si on ne travaille qu'en tenant compte que de la conductivité, on aurait donc
    1/K = somme des 1/Ki en parallèle,
    avec chaque Ki = (lambda)i x (surface d'échange)i ?
     
    Em_Biau , 5 Janvier 2008
    #2
  3. spongebob

    spongebob 39 ans, Hainaut

    spongebob , 5 Janvier 2008
    #3
  4. Em_Biau

    Em_Biau 51 ans, Hainaut

    Merci !!! C'est génial, il y a même un tableau excel pour aider à calculer le K ...
     
    Em_Biau , 6 Janvier 2008
    #4
  5. intègre

    intègre 70 ans, Namur

    Bravo pour ce renseignement SpongeBob. Il met en évidence le réalisme et la justesse du choix que nous avons fait pour nos clients.

    Alors il me vient une question philosophique quant à l'écologie:
    Est il préférable :
    de choisir un matériau ecologique qui isole moins bien (plus grande consommation énergétiques à long terme), mais qui est plus naturel et moins polluant à fabriquer,
    ou de choisir un matériau pas trop écologique, (plus polluant à fabriquer), mais qui isole mieux dans le temps et permettra d'économiser l'énergie (action écologique importante) à long terme ??

     
    intègre , 6 Janvier 2008
    #5
  6. spongebob

    spongebob 39 ans, Hainaut

    en v'la une question philosophique (euh c'est dimanche soir hein ;-) )
    moi je dirais : il faut trouver un compromis entre les 2! (je sais, j'ai choisi la facilité :grinning: )
    en fait, il faut savoir si un BON matériau pollue + ou - pour sa fabrication ou son utilisation à long terme. et là, on saura quoi... euh, je suis clair??:blush:
     
    spongebob , 6 Janvier 2008
    #6
  7. Em_Biau

    Em_Biau 51 ans, Hainaut

    Oui ... je crois qu'avec le temps, la baisse des coûts, la commercialisation plus étendue, l'augmentation des allergies et les normes plus strictes, on en viendra de plus en plus à employer des des matériaux peu polluants à produire et peu polluants dans leur utilisation. Je pense au chanvre, à la laine, ...

    Bein quoi ? Vous aviez bien parlé de philosopher, non ?
     
    Em_Biau , 6 Janvier 2008
    #7
  8. manu1976

    manu1976 41 ans, Namur

    Integre, il est preferable pour isoler de ne pas utiliser que des isolants leger il faut aussi travailler la convection et l'inertie dans les batis actuels la convection est bien pensée .
    Ce n'est pas methaphysique mais bien de la physique des materiaux ce qui m'etonne c'est que l'on laisse la terre de coté et aussi la paille, dans ces coeficients il y a aussi ceci a remarquer c'est ecrit sur le paquet oui mais en bref si nous pauvres particuliers et pauvres professionels nous savons que le plus bas est le mieux, ce n'est pas suffisant pour la communication de la chaleur il y a trois grandes regles qui doivent etre pris en compte la premiere est la communication de la chaleur par l'air (convection) par la matiere (conductibilité par contact ou l'inertie) et par rayonnement (diffusion des R I)

    Si une matiere repont en partie a une de ces regles c'est un isolant a usage bien specifié, utilisé a un endroit inaproprié c'est caduc il ne sert a rien ou pas grand chose ce qui crée une depense d'energie.

    donc la question a poser c'est quel est l'isolant qui repond au deux principes contact et rayonnement.

    Puis puisque la convection est un prombleme pour la plupart bien resolu qu'en est-il du principe de deperdition de chaleur due au phenomene d'evaporation de l'eau.

    Nous avons ce pnenomene de refroidissement sur nous lorsque nous avons trop chaud notre corps transpire, cette fine pelicule d'eau s'evapore regularisant notre temperature (pour nous c'est assez simple un essuis et notre temperature ne chute pas trop violament, ou alors pendant cette sudation nous pouvons continuer a chauffer l'interieur par une activité physique mais si nous changeons de lieu et que nous nous reposons en plein courant d'air nous tombons malade...

    Qu'en est t'il pour une maison arrosée de pluie et puis rafraichie par le vent?

    manu
     
    Dernière édition par un modérateur: 7 Janvier 2008
    manu1976 , 7 Janvier 2008
    #8
  9. Fredconstruct

    Fredconstruct Hainaut

    Question de densité de l'isolant: le confort estival sera meilleur car le déphasage estbeaucoup plus grand sur des isolants comme la cellulose ou fibres de bois ou chanvre..
     
    Fredconstruct , 7 Janvier 2008
    #9
  10. chriwautier

    chriwautier 44 ans, Hainaut

    Super , mais une petite question, que me dit un scientifique, le Coefficient de conductivité thermique se dégrade dans le temps, et il n'est repris nul part
    la durée dans le temps ??
     
    chriwautier , 7 Juin 2008
    #10
  11. ordynas

    ordynas 68 ans, Bruxelles

    :grinning: Nous les humains nous nous dégradons aussi dans le temps :grinning: et pourtant il n'y a pas de tableau comparatifs a ce sujet
     
    ordynas , 7 Juin 2008
    #11
  12. Loriot

    Loriot 35 ans, Hainaut

    Le lambda se dégrade si le matériaux se dégrade mais s'il ne "bouge" pas il ne change pas...

    Si tu veux tout savoir, le lambda varie aussi en fonction de la température du matériaux mais cette variation est très faible au température rencontrée dans le bâtiment donc on accepte l'idée qu'ils sont constant! :grinning:

    Et enfin, Isover fait de la laine de verre et annonce pour certain produit du 0.035 W/m².K alors que l'on prend traditionnellement du 0.044 W/m².K (Cf : Normes) pour ce genre de produit!

    Te voilà mieux renseigné ;-)
     
    Loriot , 7 Juin 2008
    #12
  13. PC1407 , 22 Août 2008
    #13
  14. Géronimo

    Géronimo 49 ans, Brabant Wallon

    Je suis frappé de constater que le calcul région wallonne ne tient pas du tout compte de l'ensoleillement. Une maison orientée plein sud avec des vitrages a le même coéfficient K que la même maison orientée nord.

    Je dirais même plus: étant donné que le vitrage laisse passer plus d'énergie (coefficient de perte très supérieur) il vaut mieux une maison sans fenêtre. Il vaut mieux murer ses fenêtres plein sud, cela améliore le K... mais en réalité, cela augmente la conso énergie et diminue le confort.

    C'était juste ma râlerie du soir...
     
    Géronimo , 29 Août 2008
    #14
  15. intègre

    intègre 70 ans, Namur

    Le problème, c'est que la majorité des fonctionnaires, où que ce soit, (et je ne suis pas ici en train de villipender les fonctionnaires) sont des gens de bureau, d'études théoriques et qu'ils ne sont pas souvent sur le terrain, ni confrontés à la pratique. Ils sont chacun responsable d'un petit morceau de l'étude, mais ne communiquent pas les résultats entre eux. Et c'est ainsi qu'on se retrouve avec des recommandations diamétralement opposées d'un bureau à l'autre.

    Exemple : le bureau de l'énergie édicte des règles, dont l'urbanisme ne tient aucun compte.
    Chez nous, à Gesves, il est interdit d'avoir des vitrages sur plus d'un tiers de la surface d'une façade, même située à l'arrière du bâtiment, même situé plein sud.
    Il est interdit de mettre des panneaux solaires au sol, et toutes sortes de choses de ce genre.

    Il y a un an, il était question d'obliger les gens à mettre des panneaux solaires. Qu'en est-il alors des gens qui ont opté pour la géothermie ??
    Résultat: on n'en parle plus de ce projet.

    Beaucoup de décisions sont prises un peu trop rapidement, sans tenir compte de tous les tenants et tous les aboutissants. Et après il faut faire marche arrière.
    Autre exemple, la vignette automobile, il y a 3-4 ans. Où en est on ??
    Nulle part on n'en parle plus!

    On ne donne pas de primes pour les maisons chauffées à l'électricité; très bien, mais quasi toute la recherche va dans le sens de produire de l'électricité renouvellable. Alors, où est la logique dans tout cela??
     
    Dernière édition par un modérateur: 30 Août 2008
    intègre , 30 Août 2008
    #15
  16. Géronimo

    Géronimo 49 ans, Brabant Wallon

    Aurais-tu un lien vers l'apport d'énergie d'un vitrage plein sud, en kWh/m2 de vitrage?
    Le calcul du K donne un chiffre intéressant: la perte d'énergie en W/°C. Existe-t-il une table de conversion en fonction de la région et de paramètres de chauffe standard, et d'un climat standard en Belgique? J'imagine que oui... Mésoù?
     
    Géronimo , 30 Août 2008
    #16
  17. Loriot

    Loriot 35 ans, Hainaut

    On considère généralement que le soleil amène 1000kwh/m².an en Belgique.

    Le m² est celui perpendiculaire au rayon du soleil donc incliné d'environ 35°...à partir de là il suffit de convertir ce m² par le m² d'une fenêtre vertical et de multiplier le tout par le coefficient g du vitrage qui donne le pourcentage de ce que la vitre laisse passer (pour du double vitrage basse émissivité, le g tourne autour de 0.5)
     
    Loriot , 30 Août 2008
    #17
  18. Géronimo

    Géronimo 49 ans, Brabant Wallon

    Mouais... mais il faut tenir compte de l'orientation sud, nord ou ouest... sinon, le calcul donne la même chose quelque soit l'orientation.

    Pas évident - pas évident - pas évident... ;(
     
    Géronimo , 30 Août 2008
    #18
  19. Loriot

    Loriot 35 ans, Hainaut

    Désolé c'est plein sud les 1000 kWh/m².an ...c'est sur base de ça que l'on peut dire que 10m² de panneaux photovoltaïques ayant un rendement de 10% produise 1MWh
     
    Loriot , 30 Août 2008
    #19
  20. Géronimo

    Géronimo 49 ans, Brabant Wallon

    Géronimo , 30 Août 2008
    #20
Chargement...

Sujet similaires

Vous pouvez aussi lancer une recherche sur : coefficients isolation thermique

Similar Threads - coefficients isolation thermique
  1. empoter2

    Isoler ou ne pas isoler ...

    empoter2, +1 (lepasserelle), 12 Août 2017
    1
    Affichages:
    172
    lepasserelle
    12 Août 2017
  2. odie
    0
    Affichages:
    125
    odie
    11 Août 2017
  3. Adell

    Isoler au dessus du vide cage d'escalier

    Adell, +8 (Raph6900), 9 Août 2017
    8
    Affichages:
    176
    Raph6900
    9 Août 2017
  4. Brebus

    Double isolation toiture

    Brebus, +2 (Brebus), 7 Août 2017
    2
    Affichages:
    186
    Brebus
    8 Août 2017
  5. Jethor

    Comparaison entre 2 isolations - Ossature Bois

    Jethor, +11 (ironglove), 7 Août 2017
    11
    Affichages:
    320
    ironglove
    16 Août 2017
  6. bnj001

    coefficient d'un isolant si comprimé

    bnj001, +8 (lepasserelle), 17 Décembre 2014
    8
    Affichages:
    1 233
    lepasserelle
    19 Décembre 2014
  7. DomGil

    Coefficients thermiques

    DomGil, +2 (DomGil), 21 Avril 2008
    2
    Affichages:
    1 143
    DomGil
    22 Avril 2008