Accepter
BricoZone utilise des cookies pour vous proposer du contenu personnalisé. En cliquant sur « Accepter », vous acceptez l’utilisation de tous les cookies. Plus d'informations sur nos cookies.

Nouvelles dalle-isolation-chape dans bâtiment existant

Dans le forum Maçonnerie, Chape - par Nustu le 26 Septembre 2019

  1. Nustu

    Nustu 32 ans, Luxembourg

    Bonjour la BricoZone :grinning:

    J'arrive au bout de la rénovation de la maison, durant laquelle j'ai d'ailleurs pu trouver les réponses à mes questions dans les postes existants. Je profite de ce post pour remercier tous ceux qui contribuent à ce forum :cool:.

    Je vais maintenant m'attaquer à la rénovation en profondeur du bâtiment annexe, initialement un garage et transformé à la va-vite en appartement par l'ancien proprio (pratique pour vivre à côté des travaux plutôt que dedans).

    Devant toucher à la dalle et à la charpente (ce qui fera l'objet d'un autre poste), une situation n'étant l'autre, je préfère créer mes propres postes.

    Situation actuelle :
    - Bâtiment ossature bois de 8,5x6,5,
    - Deux murs contigus sont sur 4 lignes de bloc béton contre terres, non isolés,
    - Dalle sur terre plein non isolée,
    - Semelle filante hors gel,
    - Sol rocheux.

    Ci-dessous les plans du bâtiment existant :

    Vue sous sol.png Vue du rez.png Vue en coupe.png


    Situation projetée :

    Afin de garder le même niveau fini, je compte démolir la dalle existante et décaisser le nécessaire pour refaire dalle-isolation-chape-carrelage.

    Je ne garderais que les murs extérieurs et la toiture.
    Pas de chauffage sol.

    Niveau épaisseur des différents éléments, je pensais partir sur :
    - Dalle : 10cm
    - Isolation : 8cm
    - Chape traditionnelle (techniques incorporées): 7cm
    - Carrelage+colle : 1,5cm

    1) Des remarques ?



    Pouvez-vous également me donner votre avis sur les étapes suivantes :

    Démolition de la dalle :
    Je pensais tronçonner au préalable la dalle au plus près des murs, et ensuite la démolir en une fois.
    Il ne resterait alors qu'une ceinture de béton sous les murs extérieurs.
    Vu l'ajout d'une isolation et d'une chape, je devrais décaisser moins de 20cm, donc je ne devrais pas creuser sous le niveau des fondations .

    2) Y-a-t'il un risque pour la stabilité du bâtiment en procédant ainsi ?

    Nouvelle dalle :
    Je prévois de couler la nouvelle dalle entre la ceinture restante, en faisant remonter le visqueen le long de celle-ci.

    3) Cela vous semble correcte, ou est-ce nécessaire/préférable de liaisonner la nouvelle dalle avec la ceinture sous les murs extérieurs ?

    Futures charges au sol :
    Le plancher de l'étage fera l'objet d'un autre post (modification de l'entrait, faux-entrait et dimensionnement solivage), mais je pense que la seule charge qui reviendra sur la nouvelle dalle serait un poteau soutenant l'entrait.

    Niveau cloisons, je diviserais la surface en 3 (pièce de vie, sdb, buanderie).
    Les cloisons seront faites avec des montant style 38x140 - OSB 18 - Gyproc 12,5.
    A priori elles ne reprendraient pas les charges du plancher de l'étage.

    4) Y a-t'il des dispositions à prendre aux futurs emplacements de ces éléments (poteau, cloisons) ?
    5) Une épaisseur de 10cm reste suffisante ?
    6) Pour l'armature de la dalle, du 5 ou du 8mm ?



    Isolation et techniques :
    Je compte isoler avec des panneaux PUR (je ne suis pas fan de PUR projetée, et je veux faire un max moi-même).

    Je pense faire passer les quelques techniques directement sur l'isolation, et les noyer dans la chape. Celle-ci sera faite par un professionnel.

    7) Des remarques ? Quid de l'alpex pour les radiateurs, simple gaine ou isolé ?

    Au niveau des 2 murs en blocs contre terre, je pensais faire remonter l'isolation jusqu'à l'ossature en collant directement les panneaux contre les blocs.
    Pour la finition, je pensais simplement coller le gyproc directement sur l'isolant.

    8) Des remarques ?
    9) Quelle épaisseur d'isolant placeriez-vous ?



    Voilà je crois avoir fait le tour.

    D'ores et déjà merci d'avoir pris le temps de me lire :p
    Et merci d'avance à ceux qui prendront le temps de me répondre ;)

    N'hésitez pas si vous avez besoin d'informations complémentaires.
     
    Nustu , 26 Septembre 2019
    #1
  2. fradeco

    fradeco 77 ans, Flandre

    @Nustu, bonjour,

    Bonne réflexion.
     
    fradeco , 27 Septembre 2019
    #2
    intègre et Nustu aiment ça.
  3. CoCo13

    CoCo13 36 ans, Namur

    "Je pense faire passer les quelques techniques directement sur l'isolation, et les noyer dans la chape. Celle-ci sera faite par un professionnel.
    Compte tenu du fait que vous allez placer les tuyauteries sanitaire chauffage et autres câblages, perso je protégerais la surface des panneaux d'isolant par un bidim."

    Petite question liée à cette réponse, je suis dans mon cas à cette étape, mes panneaux de PUR sont posés et les cables/tuyaux fixés ou encastrés dessus. Cependant, avec le temps, certains panneaux sont usés sur le dessus, le film alu est parfois déchiré et plusieurs petits trous sont à déplorer (à cause de chutes d'outils, usures,etc...)
    Est-ce que cela peut impacter la solidité de la future chape à ces endroits?
     
    CoCo13 , 27 Septembre 2019
    #3
  4. Nustu

    Nustu 32 ans, Luxembourg

    Bonjour Fradeco,

    Merci pour vos réponses.
    Voici mes commentaires.

    Le long des murs enterrés, il y a au minimum un platon. Une petite portion à été déterrée lors des terrassements, je regarderais de plus prêt ce point.
    Mais pas de soucis d'humidité à signaler (le terrain est vraiment rocheux, une 25T avec un brise-roche de 2,5T à eu du mal a surfacer les abords de la maison).

    Je n'ai volontairement pas compter l'épaisseur de la nouvelle dalle car elle prendra la place que l'ancienne à démolir ;)

    Le joint qui sera donc au niveau du visqueen recoupé à raz de la nouvelle dalle ?
    On parle bien d'un joint mastic PU et non mousse expansive PU ?
    Quelle est l'utilité de ce joint souple ? Pour l'humidité ?

    Je comprends, et je vais tâcher de créer ce w-e ou début de semaine prochaine le post pour la modification de charpente et le dimensionnement du nouveau plancher.

    Mais en résumé, actuellement, l'entrait est composé de deux poutres de même longueur, assemblées par ce qui ressemble à un trait de Jupiter.
    Je dis "qui ressemble" car l'assemblage est moisé par 3 bastaing formant ainsi un poteau, et donc je ne vois que les extrémités de l'assemblage actuellement.

    Le poteau soutiendrait donc l'entrait qui supportera lui-même le nouveau plancher réalisé sur l'ensemble de la surface du bâtiment cette fois.

    Cette colonne me semble nécessaire, je ne pense pas pouvoir installé un entrait d'une seule pièce.

    Je ferais un plan quand la question du poteau sera réglée dans l'autre poste.

    Quelle est la fonction de ce bidim ? Limiter le poinçonnement ?
    Les techniques peuvent malgré cela être fixées mécaniquement à l'isolation ?

    Je n'ai aucun doute qu'isoler par l'extérieur est préférable.
    Malheureusement, il n'est donc pas envisageable de mettre à nu les murs de blocs enterrés.
    Comme dit dans mon premier commentaire, le sol est très dur, et en particulier autour de ce bâtiment.

    Dans ces conditions, est-ce que relier l'ossature bois reposant sur ces blocs, à l'isolation du sol, avec les mêmes panneaux utilisé pour l'isolation du sol est acceptable ?

    Qu'entendez-vous par doublage ?


    Merci pour vos conseils.
     
    Nustu , 27 Septembre 2019
    #4
  5. fradeco

    fradeco 77 ans, Flandre

    Bonjour CoCo13 et Nustu

    En préliminaire, je répondrai aux interrogations communes concernant le bidim sur l'isolation de sol.
    En fait le bidim est un feutre très résistant, utiliser pour la conception de drain.
    Ici il va protéger l'isolation contre l'usage sans précaution des différents participants aux travaux et éviter que l'isolation se dégrade. J'utilisais ce procédé + un revêtement plus rigide pour protéger les revêtements de marbre pendant que d'autres travaux étaient toujours en cours sur le chantier et ceci à l'entière satisfaction des maîtres d'ouvrages.
    Ce tissu feutre laisse respirer les ouvrages qu'il protège. Le bidim n'empêchera pas les fixations mécaniques des ouvrages. Le bidim peut également servir de géotextile, donc il n'altérera pas la chape de sol.
    Je ne suis pas actionnaire :p.

    Bonne réflexion.
     
    fradeco , 27 Septembre 2019
    #5
    Nustu aime ça.
  6. fradeco

    fradeco 77 ans, Flandre

    @Nustu, pour la suite :

    Le joint sera bien un mastique souple et non une mousse. Je l'ai conseillé pour l'étanchéité à l'air.
    Pour la colonne et les cloisons, on attendra la suite d'informations.
    Pour le bidim, voir poste #5
    Si l'isolation n'est pas possible par l'extérieur, voici ce j'appelle un doublage.

    ISOLATION INTER..jpg
     
    Dernière édition: 27 Septembre 2019
    fradeco , 27 Septembre 2019
    #6
    Nustu aime ça.
  7. Nustu

    Nustu 32 ans, Luxembourg

    Bonjour Fradeco,

    Voila j'ai créer le post pour la modification de la charpente (ici).
    J'ai revu ma copie, et je pense qu'une des cloisons (de la SDB) devra reprendre une partie du plancher.

    Pour les remontée d'humidité, j'ai regarder, il semble qu'il y ai un cimentage, un platon et ensuite un diba sur lequel reposerait l'ossature.
    71579601_2166208107004856_6063073502037016576_n.jpg

    Dans ces conditions, quels serait le(s) risque(s) d'appliquer une isolation type panneau PU directement sur les blocs, et ensuite coller directement du Gyproc sur ces panneaux ?
    Ce système en plus de la facilité de mise en oeuvre serait moitié moins épais.
    Ayant déjà un décalage avec l'ossature, je préférerais limiter les sur-épaisseurs.

    Merci.
    Bien à vous.
     
    Nustu , 2 Octobre 2019
    #7
  8. fradeco

    fradeco 77 ans, Flandre

    @Nustu, bonjour,

    Vous avez raison, je suis pas spécialiste en isolation et pensais qu'isoler par l'extérieur est toujours la meilleur solution. Mais parfois cela ne convient pas.

    Pour moi isoler par l'intérieur implique une attention particulière pour la mise en oeuvre (Pare vapeur) qui n'est pas à la portée de tout le monde, cela supprime aussi les effets d'inertie. :rolleyes:

    Quand on est conscient de tout cela pourquoi pas ! :pensive:
     
    fradeco , 3 Octobre 2019
    #8
  9. Nustu

    Nustu 32 ans, Luxembourg

    Bonjour Fradeco,

    Je ne remets nullement en doute vos avis, qui sont toujours une mine d'informations ;)

    Je ne suis moi-même pas spécialiste en isolation, et suis également convaincu que l'ITE est toujours plus performante.

    Je débats simplement et essaye de comprendre toutes les implications afin de pouvoir prendre les bonnes décisions.


    Dans la solution que je propose, le point faible serait donc la migration de la vapeur d'eau ? Le PUR n'étant pas étanche à la vapeur.
    On pourrait alors avoir de la condensation a la jonction bloc-isolant.
    Le PUR n'en serait pas dégradé et d'éventuelles remontées d'humidité vers l'ossature seraient bloquées par le diba.
    Mais je comprends qu'un mur humide n'est pas sain, et il y a un risque que l'humidité reviennent vers le gyproc.
    J'ai bon ?

    Dans ce cas, toujours en considérant que l'on a pas d'humidité venant de l'extérieur, pourrait-on faire ceci :
    Mur blocs - Panneaux isolant PUR collés/fixés mécaniquement - Pare-vapeur collés - Gyproc collés.
    Quels seraient les risques ?

    Pour rappel, on parle de 4 lignes de blocs, donc env. 80cm de haut. Donc je pense que les risques mécaniques (décollement) sont limités.
    Il n'y aura pas d'autre contraintes mécaniques, sinon deux radiateurs pour lesquels j'irais rechercher les blocs directement.
     
    Nustu , 3 Octobre 2019
    #9
  10. fradeco

    fradeco 77 ans, Flandre

    Il existe dans le commerce, des panneaux de gyproc sur lesquels est collé un isolant PU. C'est ce qui m'a fait revenir sur mon approche de mise en oeuvre. Je ne me souvient plus du nom.

    Ceci étant, concernant l'isolant je m'orienterais plutôt vers un type EPS (Polystyrène expansé).
     
    fradeco , 3 Octobre 2019
    #10
  11. Nustu

    Nustu 32 ans, Luxembourg

    Effectivement l'EPS, et encore mieux l'XPS semblent être moins perméable à la vapeur d'eau.

    En recherchant un panneaux EPS/XPS avec finition plâtre, je suis tombé sur ceci : panneau PIR avec finition plâtre et pare-vapeur intégré (μ > 100 000). Cela conviendrait particulièrement à ma situation non ?
     
    Nustu , 3 Octobre 2019
    #11
  12. fradeco

    fradeco 77 ans, Flandre

    C'est le panneau que je cherchais, je ne l'ai pas trouvé sur enertherm. J'ai du mal chercher :p
     
    fradeco , 3 Octobre 2019
    #12
  13. Nustu

    Nustu 32 ans, Luxembourg

    J'ai également trouvé un panneau EPS+platre chez Knauf, mais la valeur μ est bien moins intéressante (60 pour la partie isolante).
    Sauf contre-indication, je m'orienterais donc sur le panneau PIR :)

    Bon je retourne sur l'autre post me creuser la tête pour cette histoire de tirant ...
     
    Nustu , 3 Octobre 2019
    #13
  14. Nustu

    Nustu 32 ans, Luxembourg

    Voilà, maintenant que les descentes de charges ont été déterminées ici par Maître @fradeco, je reviens ici pour le détails de fondations.

    Peut-on rester sur une dalle armée de 10cm en adaptant les fondations des éléments porteurs (mur le long de l'escalier et colonnes)?

    Pour les fondations, quelle hauteur est nécessaire ?

    Largeur des fondations = double de l'élément porteur, celui-ci centré sur la fondation ?

    Niveau ferraillage, j'ai un peu de mal à imaginer... deux parallèles suffisent ? Les liaisonner avec un ferraillage vertical ?

    Pour le mur porteur, la lisse basse sera ancrée dans la dalle à travers un dîna.
    Pour les colonnes par contre, quels fixations privilégier ? Posées à même la dalle et fixéed à l'aide d'équerres ?
    Ou utiliser un pied de colonne de ce style ? Adapté pour les charges dont on parle ? La surface d'appui (120x120) n'est pas trop petite pour les colonnes (200x200 ou 220x220)?

    Encore merci à @fradeco pour l'aide déjà apportée.
    On arrive tout doucement au bout :grinning:
    Restera plus qu'à... :laughing:
     
    Nustu , 14 Octobre 2019
    #14
    fradeco aime ça.
  15. Nustu

    Nustu 32 ans, Luxembourg

    Petit up :D
    Des conseils pour les fondations des colonnes et murs porteurs ? :)
     
    Nustu , 22 Octobre 2019
    #15
  16. Nustu

    Nustu 32 ans, Luxembourg

    Petite précision : pas de problème de portance du sol, on est sur des veines de schiste bien compactes (ca va être la croix et la bannière pour descendre).

    Dans ces conditions, est-ce que 20cm de profond est suffisant pour les fondations des éléments porteurs ?
    Simplement une armature dans le fond, et l'armature "traversante" de la dalle dans la partie supérieur ? Ou un ferraillage vertical est également nécessaire ?

    Merci d'avance pour vos avis ;)
     
    Nustu , 23 Octobre 2019
    #16
  17. fradeco

    fradeco 77 ans, Flandre

    @Nustu bonjour,
    Je ne sais plus où mais je pense avoir déjà donné un avis sur cette question. :rolleyes: Je pense que des 60 x 60 x 15 cm avec un treillis de 100 x 100 x 10 mm devrait être OK.
     
    fradeco , 23 Octobre 2019
    #17
  18. Nustu

    Nustu 32 ans, Luxembourg

    Bonsoir @fradeco,

    J'ai du louper l'information, si c'est le cas je m'en excuse.

    Dernières questions (promis o_O) :

    - Quand vous parlez d'une hauteur de 15cm , c'est dalle de 10cm compris ou en plus de celle-ci (et donc 25cm en tout)?
    D'ailleurs au besoin je peux augmenter l'épaisseur de dalle.

    - Pour les treillis, le 150x150x8 de la dalle dans la partie supérieur, et un 100x100x10 dans le fond de fondation, sans liaison entre ces deux armatures c'est bien ça ?

    Merci à vous.
    Bonne soirée.
     
    Nustu , 23 Octobre 2019
    #18
  19. fradeco

    fradeco 77 ans, Flandre

    Pour l'épais. c'est 10 de dalle + 5 cm
    Le treillis de la dalle 150 x 150 x 8 mm
    Le treillis de la semelle 100 x 100 x 10 mm plié en U sur 10 cm.
     
    fradeco , 23 Octobre 2019
    #19
  20. Nustu

    Nustu 32 ans, Luxembourg

    Y'a plus qu'à... :grinning:

    Mille fois merci @fradeco, pour vos conseils et votre disponibilité :blush:.

    Je ne manquerais pas de faire un suivi des travaux :)
     
    Nustu , 23 Octobre 2019
    #20
Chargement...

Sujet similaires

Vous pouvez aussi lancer une recherche sur : Nouvelles dalle isolation

Similar Threads - Nouvelles dalle isolation
  1. kershin

    Nouvelle dalle en rénovation: quelle technique ?

    kershin, +6 (kershin), 19 Juillet 2021
    6
    Affichages:
    371
    kershin
    20 Juillet 2021
  2. DinoBrico

    Avis pour dalle de béton dans nouvelle extension

    DinoBrico, +8 (Spin2405), 26 Mai 2020
    8
    Affichages:
    572
    Spin2405
    28 Mai 2020
  3. NicoW

    Mauvaise nouvelle - Coulage de dalle à la place des hourdis

    NicoW, +7 (lepasserelle), 10 Octobre 2016
    7
    Affichages:
    1 360
    lepasserelle
    11 Octobre 2016
  4. Ivecoceg

    Fissures nouvelle dalle

    Ivecoceg, +25 (Ivecoceg), 16 Août 2016
    25
    Affichages:
    3 967
    Ivecoceg
    20 Août 2016
  5. raggadudavan

    traité infiltration d'une nouvelle dalle ??

    raggadudavan, +4 (raggadudavan), 2 Mars 2015
    4
    Affichages:
    1 322
    raggadudavan
    4 Mai 2015
  6. FritztheKatz

    Humidité ascensionnelle dalle nouvelle construction

    FritztheKatz, +7 (FritztheKatz), 16 Décembre 2014
    7
    Affichages:
    1 455
    FritztheKatz
    22 Décembre 2014
  7. julien1549

    problème d'une nouvelle dalle béton

    julien1549, +4 (fradeco), 22 Avril 2010
    4
    Affichages:
    2 779
    fradeco
    23 Avril 2010