Bruit dans les canalisations d'eau (bis)

Dans le forum Plomberie générale - par Stanley le 17 Juin 2010

  1. Stanley

    Stanley 42 ans, Bruxelles

    avec tout ce qu'il nous reste à faire, je n'oserai pas d'autant plus que ça serait nouveau pour moi, je n'ai jamais "fais" de plomberie...
     
    Stanley , 24 Juin 2010
    #21
  2. MDe

    MDe 58 ans, Liège

    Mais ce n'est pas chinois ;-)
    On place un limiteur en amont des adoucisseurs parce qu'ils ne supportent pas plus de 3 ou 4 bar de pression. Mais à partir du moment où il n'y a plus d'adoucisseur.. même temporairement, alors autant enlever ces limiteurs. Ne fut-ce que pour essayer.

    J'ai quelque-part le sentiment qu'il se produit une vibration en rapport avec la pression dans la conduite en fonction d'un certain débit.
     
    MDe , 25 Juin 2010
    #22
  3. Stanley

    Stanley 42 ans, Bruxelles

    Bon ok, ça ne doit pas être plus difficile que de débrancher des radiateurs, mais ici, je vais faire comment pour "remplir" les trous une fois les limiteurs enlevés ?

    Je suppose qu'un tuyau flexible pour relier les deux parties sera le plus facile...

    comme ceci

    [​IMG]
     
    Dernière édition par un modérateur: 25 Juin 2010
    Stanley , 25 Juin 2010
    #23
  4. MDe

    MDe 58 ans, Liège

    Tu réouvres la vanne principale, ouvre quelques robinets dans la maison et le tour est joué.
    Ce que je ferais, ce serait d'en profiter pour mettre un manomètre à la place d'un de ces limiteurs. Pour connaître la pression de la ville à cet endroit. On trouve facilement ces manomètres, ça ne coûte pas cher. Pour le reste, dans un bon brico tu auras tous les flexibles et les raccords qu'il faut, si nécessaire ce n'est qu'une question de passer d'un diamètre à l'autre 1/2 pouce à 5/8 ou l'inverse, parfois 3/4 pouce ou 1 pouce. En mâle ou en femelle d'un côté ou de l'autre, il y a tout ce qu'on veut comme manchons et raccords. Puis tu achètes un peu de chanvre et de la pâte. Tu mets la pâte sur les filets puis tu entoures avec du chanvre. Si tu en mets trop, ça ne se vissera pas. Si tu en mets trop peu, ça fuira :)
    Puis une pince comme celle-là:

    [​IMG]

    et le tour est joué :)

    Quelle est la hauteur du bâtiment ?
    Ce qu'il faudrait savoir plus précisément, c'est la hauteur entre la position du manomètre et le robinet le plus haut dans la maison (on perd 1 bar par 10m de colonne d'eau statique et plus en dynamique selon les pertes de charges dans le coudes, rétrécissements,etc.)

    Go !
     
    Dernière édition par un modérateur: 25 Juin 2010
    MDe , 25 Juin 2010
    #24
  5. Stanley

    Stanley 42 ans, Bruxelles

    Merci pour tes conseils MDe !

    Le bâtiment à trois étages de 2,5 mètres de haut. Le robinet le plus haut doit se trouver +/- 6 mètres plus haut que le compteur.

    Quand je remettrai l'adoucisseur sur le circuit, quel sera le meilleur ordre à suivre pour les différents éléments ?

    Vanne / Limiteur / Manomètre / Adoucisseur / Vanne ?

    Y-a-t'il un désavantage à avoir une forte pression ?
    peut-être un consommation d'eau un peu plus élevée et un risque de fuite accru ?
    Sinon, c'est quand même plus confortable d'avoir une bonne pression
     
    Stanley , 25 Juin 2010
    #25
  6. MDe

    MDe 58 ans, Liège

    Je mettrais le manomètre en aval de l'adoucisseur, c'est là qu'on doit avoir 3 ou 4 bars dynamiques.

    Non, sur le plan du principe, plus la pression est forte, plus le débit sera important, donc confort accru. Les raccords tiennent facilement 15 ou 20 bar mais la pression de ville ne devrait pas en dépasser 8 ou 9. Mais à éviter dans les adoucisseurs et les boilers sinon ils pètent :grinning:
    Chaque appareil a sa pression limite, généralement indiquée dessus ou dans la notice.
     
    MDe , 25 Juin 2010
    #26
  7. Stanley

    Stanley 42 ans, Bruxelles


    Donc au-delà l'adoucisseur ? Ouch ! o_O les amonts et les avals me retombent dessus comme à l'école primaire, je ne sais plus qui est qui o_O... bon en aval c'est avant, non ?... en aval vers la source...

    ça pète à la longue ou si jamais il y avait trop de pression, ne serait-ce qu'une seule fois, c'est bon pour le parc à conteneur ? je préfère savoir quel degré de vigilance je dois garder... si c'est comme l'électricité ou si je peux descendre d'un cran...
     
    Stanley , 25 Juin 2010
    #27
  8. MDe

    MDe 58 ans, Liège

    Lire ici ;-)

    Non, tout de suite.
    As-tu un boiler ?
    Sinon le reste ça ira.
     
    MDe , 25 Juin 2010
    #28
  9. jack333

    jack333 67 ans, Namur

    bonjour MDE
    Je voudrais bien trouver un lien à mettre sur BZone pour expliquer une bonne fois pour toutes la différence entre pression et débit ainsi que la relation qui existe entre eux, et avec la vitesse de circulation dans les tuyaux....
    Ce serait aussi utile pour le courant et la tension.

    ( la hauteur de la chute d'eau, la largeur du fleuve, le tonneau qui éclate avec un tuyau d'arrosage de 15 m de haut etc.......) cf émission "C'est pas Sorcier"


     
    Dernière édition par un modérateur: 25 Juin 2010
    jack333 , 25 Juin 2010
    #29
  10. Stanley

    Stanley 42 ans, Bruxelles

    ah oui... j'ai retrouvé le nord !merci

    :smiley39: très bon à savoir.

    Je n'ai pas de boiler, juste l'adoucisseur. Le reste passe par la chaudière à mazout.

    Si je place le limiteur en aval, la pression en amont :grinning: sera t-elle ajustée aussi ?
     
    Stanley , 25 Juin 2010
    #30
  11. jack333

    jack333 67 ans, Namur

    la pression sera uniquement régulée en aval du limiteur de pression.

    des heures de lectures passionnantes ici, et notamment un article sur les limiteurs de pression


    http://lokistagnepas.canalblog.com/

    :p
     
    Dernière édition par un modérateur: 25 Juin 2010
    jack333 , 25 Juin 2010
    #31
  12. MDe

    MDe 58 ans, Liège

    Bonjour Jack333,
    Oui effectivement, le Béaba de la mécanique des fluide fait défaut souvent. J'ai souvent constaté qu'on mélange joyeusement masse, volume, vitesse, débit, pression.
    Pour comprendre tout cela il faut évidemment faire appel à quelques notions de bases de physique et savoir un peu manipuler les formules au-delà du simple "feeling" exact ou inexact qu'un homme de terrain peut développer.

    En deux mots comme ça vient:

    Le volume, c'est une quantité d'eau (dans le cadre chauffage/sanitaire) qui s'exprime en "litres". Un litre est aussi égal à 1 dm³ (décimètre cube, c'est-à-dure un cube de 10cm de côté). C'est important à savoir car la notion de débit se rattache à celle de volume via les m³ (mètres cubes). C'est-à-dire qu'on se réfère alors à un cube de 1m de côté. Ce m³ correspond aussi à 1000 litres.

    Le volume c'est donc essentiellement une certaine "quantité qui prend de la place". Par exemple une citerne a un certain volume.
    L'ensemble d'une installation de chauffage a aussi un certain volume, celui de la chaudière, des radiateurs et des conduites.
    Une conduite en elle-même a un certain volume, fonction de son diamètre et de sa longueur. Plus une conduite a un diamètre important et plus elle est longue et plus elle pourra contenir un volume d'eau important. Que cette eau soit statique ou qu'elle circule ne change rien, si elle circule, c'est simplement un volume instantané (constant)

    Facile jusque là j'espère.

    Ensuite, le débit.
    Il existe deux notions de débit:
    Le débit massique et le débit volumique.
    Zappons le débit massique.

    Le débit volumique c'est "un volume par unité de temps"

    Donc, par exemple, on va dire que dans une conduite il passe "600 l/h", ça veut dire que en 1 heure il sera passé dans cette conduite 600l d'eau (chiffre pris au hasard)

    Alors ici évidemment, on peut s'amuser avec les unités. J'ai exprimé dans cet exemple le débit en l/h mais on peut aussi l'exprimer en l/min ou en m³/h, ou en m³/an, tout ce qu'on veut.

    J'observe ici (dans mon entourage) deux difficultés:
    * D'une par souvent, les gens expriment le débit en "l" ou en "m³', ce qui ne veut rien dire. Souvent j'entend "dans ce radiateur il passe 25 litres". Cela ne veut rien dire. Il faut aussi dire en combien de temps passe ces 25 litres.

    Un circulateur par exemple, la donnée intéressante, c'est aussi le débit: Combien de litres par heures fait-il passer dans le circuit ? Cela détermine immédiatement la puissance qu'il peut communiquer aux radiateurs, à la température près.

    Deuxième difficulté, les changements d'unités.........................o_O

    Ce n'est pas possible d'expliquer ça ici, non pas que c'est compliqué mais ça a besoin d'être montré sur un bout de papier.
    Je vais néanmoins tenter de prendre un exemple: Ici plus haut, nous avions donc parlé d'un débit de 600 l/h.
    Combien cela fait-il en l/min ?
    C'est facile: 1h=60min.
    Donc j'écris: 600l/h=600l/60min
    Facile hein ça ? (je remplace le p'tit symbole "h" par le symbole "60min" :)

    Et donc, il n'y a plus qu'à diviser 600/60 ce qui donne 10l/min :):)

    Ensuite la vitesse du liquide dans les conduites.

    La vitesse tout le monde connait (j'espère), c'est la distance parcourue pendant un certain temps. Par exemple en voiture, 120km/h signifie qu'en 1 heure nous aurons parcourus 120km.
    De nouveau la vitesse peut s'exprimer dans diverses unités. EN chauffage/sanitaire on va plutôt parler en m/s (mètres par seconde)

    Donc la vitesse de l'eau dans les conduites, c'est par exemple 0.33 m/s. Voulant dire que l'eau coure dans les tuyaux à 33 cm pendant chaque seconde.

    Alors la vitesse est évidemment fonction du débit. On se rend bien compte que plus le débit est important plus l'eau devra courir vite. C'est en fait fonction de la section de la conduite.

    Alors, avant d'aller plus loin, parlons section: La section c'est une "aire" (erronément appelée "surface". L'aire s'exprime en m² ou en cm² ou en mm², etc..

    Exemple, prenons un tuyau de 1 pouce gaz (voulant dire que son diamètre intérieur = 25.4mm = 2.54 cm = 0.254 dm).

    Connaissant son diamètre on peut calculer sa section. Pour ça il y a une formule, probablement oubliée: S=pi D²/4. Soit ici : S = 3.14 x 0.254² / 4 = 0.0506 dm².
    On remarquera ici que j'ai utilisé pour le calcul le diamètre exprimé en dm, ce qui donne alors une section en dm². On va voir plus loin pourquoi, c'est pour se raccrocher plus facilement aux litres.

    Donc, la question est : Connaissant le débit (10 l/min) et la section de la conduite, quelle est la vitesse ? Facile, on divise simplement le débit par la section, en restant dans les mêmes unités. Ainsi nous avons 10l/min c'est-à-dire 10dm³/min pour le débit et nous avons aussi la section en dm², donc on peut diviser l'un par l'autre de telle sorte qu'il restera la vitesse exprimée en dm/min :)
    Soit 10 dm³/ (0.0506 dm³ . min) = 197.6 dm/min.

    A ce débit et dans cette conduite de 1 pouce, l'eau va donc parcourir 197.6 dm en 1 minute. On peut aussi changer d'unités ici. Par exemple ramener en m/min. Facile, 1 m = 10 dm, donc la vitesse vaut 19.7 m/min. On peut ensuite la ramener en m/s, facile aussi, 1min=60s, donc la vitesse vaut 0.33 m/s.

    Tiens, c'est justement la vitesse que j'avais prise comme exemple :) Ben oui, c'est la tape, 10l/min c'est standard pour els robinets de douche etc.. 1 pouce aussi, le diamètre de la conduite à l'arrivée souvent Et là, l'eau coure à 33 cm/s.

    En quoi la vitesse est importante ?

    La perte de charge est fonction de la vitesse.
    (selon des formules très compliquées qu'il vaut mieux zapper)

    A retenir simplement qu'on a deux régimes d'écoulement.
    Le régime laminaire et le régime turbulent.


    Donc, vient la notion de "perte de charge".

    C'est lié à la pression :mad:

    La pression, c'est essentiellement un force par unité de surface.
    Pour faire avancer l'eau dans la conduite il faut bien la "pousser". Cela c'est le distributeur qui s'en charge. Il font cela avec des châteaux d'eau. Quand on élève l'eau à une certaine hauteur, à la base du château l'eau "appuie" alors très fort sur le sol et dans les conduites, cela jusque chez l'usager.

    Et cette pression se répercute jusque dans le robinet.

    Il faut donc veiller à ne pas trop perdre de la pression en cours de route.
    Sinon, la force ne sera plus suffisante pour pousser l'eau hors du robinet.
    Il faut pour cela veiller à plusieurs choses:
    - Ne pas tenter de faire monter l'eau dans un building aussi haut que le château d'eau lui-même ! Sinon, ça fera simplement "vase communiquant") :)
    - Limiter au maximum les coudes et rétrécissements car à chacun de ceux-ci il se crée des turbulences et la pression baisse.
    - Mettre des conduites de section suffisante. On a vu ici plus haut que la vitesse est le quotient du débit par la section. Donc, si on augmente la section, on diminue la vitesse, et donc on diminue les pertes de charge.
    - Ne pas mettre (trop) de limiteurs de pressions.. objet du présent fil, parce qu'on s'écarte vachement-là ;-)

    -- Sans relecture --
    --

    Liens sur Internet:
    Dans Google: taper "Débit wiki", "volume wiki, "vitesse wiki", "écoulement laminaire wiki", "écoulement turbulent wiki", "pression wiki", pertes charge wiki", "équation de bernouilli wiki", et chaque-fois on tombe sur des articles bien fait dans wikipédia.

    --
     
    Dernière édition par un modérateur: 26 Juin 2010
    MDe , 25 Juin 2010
    #32
  13. Stanley

    Stanley 42 ans, Bruxelles

    Intéressant tout cela...

    Je suppose que les limiteurs de pression causent beaucoup de turbulence. exact ?
     
    Dernière édition par un modérateur: 25 Juin 2010
    Stanley , 25 Juin 2010
    #33
  14. MDe

    MDe 58 ans, Liège

    C'est le moyen le plus efficace de dissiper de l'énergie donc à débit donné de faire chuter la pression.
     
    MDe , 25 Juin 2010
    #34
  15. Stanley

    Stanley 42 ans, Bruxelles

    Pour en revenir au montage, est-ce-que tout est dans le bon ordre comme ceci ?

    [​IMG]
     
    Stanley , 25 Juin 2010
    #35
  16. MDe

    MDe 58 ans, Liège

    Yes :)
    La dernière vanne à droite est à mon avis superflue.
    Il faut n'en mettre que le strict nécessaire, toujours dans l'optique de limiter les chutes de pression.
     
    MDe , 25 Juin 2010
    #36
  17. Stanley

    Stanley 42 ans, Bruxelles

    ce sera fait ;-)

    merci
     
    Stanley , 25 Juin 2010
    #37
  18. jack333

    jack333 67 ans, Namur

    et on ajoute un clapet anti-retour juste après le compteur.....
     
    jack333 , 25 Juin 2010
    #38
  19. Jped

    Jped 57 ans, Bruxelles

    robinets Grohe : maximum 6 bar, lire la notice...
     
    Jped , 25 Juin 2010
    #39
  20. Jped

    Jped 57 ans, Bruxelles

     
    Jped , 25 Juin 2010
    #40
Chargement...

Sujet similaires

Vous pouvez aussi lancer une recherche sur : Bruit canalisations eau

Similar Threads - Bruit canalisations eau
  1. Hadri_en

    Bruits après avoir tiré la chasse d'eau

    Hadri_en, +14 (etpaf), 3 Février 2018
    14
    Affichages:
    445
    etpaf
    5 Février 2018
  2. debade

    Bruit dans canalisation

    debade, +2 (debade), 1 Juin 2017
    2
    Affichages:
    331
    debade
    12 Juin 2017
  3. chris8210

    bruit bizarre dans une tuyauterie sanitaire d'eau de ville...

    chris8210, +2 (chris8210), 16 Février 2017
    2
    Affichages:
    407
    chris8210
    1 Mars 2017
  4. Craik

    Bruit au niveau de la vanne du radiateur

    Craik, +6 (Craik), 27 Novembre 2016
    6
    Affichages:
    705
    Craik
    19 Décembre 2016
  5. kiffpit

    Bruit demmarage pompe hydro 100/25

    kiffpit, +3 (fgalette), 6 Juin 2016
    3
    Affichages:
    528
    fgalette
    7 Juin 2016
  6. Ballauf

    Bruit de canalisation sanitaire

    Ballauf, 30 Janvier 2012
    0
    Affichages:
    966
    Ballauf
    30 Janvier 2012
  7. Zébrion

    Bruit dans mes canalisations

    Zébrion, +6 (omega.067), 18 Février 2011
    6
    Affichages:
    2 821
    omega.067
    22 Février 2011