Rénovation en profondeur d'une maison occupée

Dans le forum Rénover - par BigJoke le 7 Janvier 2020

  1. BigJoke

    BigJoke Hainaut

    Bonjour à tous,

    Comme c'est ma première intervention (même si je consulte ce forum depuis quelques temps déjà), un mot d'introduction.

    Voilà maintenant bientôt 3 ans que ma compagne et moi cherchons la solution qui nous convient le mieux pour notre habitation. Je suis propriétaire (et nous habitons) une maison construite dans les années 1920 et rénovée pour la dernière fois à la fin des années 60 (hors petites réparations et changement de moquette/papier peint). Au départ, nous avons envisagé la construction sur un petit terrain que je possède ; pour plusieurs raisons (notamment professionnelles, à cause de la localisation du terrain) cela ne s'est pas fait. Nous avons ensuite cherché à acheter ; là encore, cela n'a pas abouti. D'abord de notre faute, parce que nous n'avons pas réussi à chercher autre chose que du "parfait pour nous", ce que nous n'avons évidemment jamais trouvé, et ensuite parce que notre budget sans la vente de la maison que nous occupons actuellement était un peu trop juste. Et grosses crainte à l'idée d'un couac dans la "synchronisation" de la vente de la maison actuelle avec l'achat d'une éventuelle nouvelle.

    Nous en sommes donc maintenant à l'idée de la rénovation en profondeur de notre maison actuelle. Pour ce faire, nous avons déjà pris contact avec plusieurs architectes, nous avons décidé de travailler avec l'un d'eux, qui nous a déjà remis une esquisse des transformations qu'il envisage. Et ô surprise, sa proposition nous a bien plu ! Le projet avance et l'architecte est occupé à travailler au dossier pour introduire la demande à l'urbanisme.

    Nous avons une grosse crainte, et bien que j'ai utilisé la fonction recherche, je n'ai pas trouvé de messages évoquant la situation. D'où ce message.

    Le problème est le suivant : nous ne voyons pas d'autre possibilité que de continuer à habiter la maison pendant les travaux. Pas de famille ou d'amis chez qui on pourrait loger, et pas vraiment le budget pour louer (et de toute façon, qui nous louerait un bien pour seulement quelques mois ?), et encore pour une chambre d'hôtel.

    Notre maison est relativement carrée. Environ 55 m^2 au sol, avec un étage (4 pièces en bas, 4 pièces à l'étage). Un grenier sur toute la surface, et une cave sous une moitié de la maison. Un grand "garage" attenant de plus ou moins 60 m^2 a été construit par mes parents sur le côté de la maison en 1985 (avec accès depuis l'intérieur de la maison), d'où on accède à la cave. Outre la fonction garage, il remplit également les fonctions d'atelier, de garde-manger (réserves, conserves,...), de buanderie, et de "parking à brols". Ce garage n'est pas du tout isolé, mais est carrelé. Il y a de l'électricité et un point d'eau.

    La rénovation envisagée impliquerait la mise à nu de TOUTES les surfaces (sols, murs, plafonds) de la cave au grenier, le remplacement de la couverture du toit, la remise à neuf de l'électricité (c'est sans doute le poste le plus "nickel" actuellement, mais j'imagine qu'il y aura cependant du travail à effectuer), du chauffage (au moins la chaudière à remplacer et peut-être à changer de place, de la cave au garage), de la plomberie, le remplacement de la cuisine équipée et une nouvelle salle de bain. L'actuel salon et une partie du hall d'entrée actuels deviendraient un cabinet paramédical et une petite salle d'attente, raison pour laquelle on construirait également une annexe de +- 25 m2 à construire à la place de la terrasse existante). Ce même actuel salon est, en bas, la seule pièce actuellement sur un plancher bois, qui deviendra probablement "en dur" (poutrains et claveaux). L'étage restera probablement (pour une question de budget) en plancher bois (remplacé, après remise en ordre des poutres).

    Les contraintes que j'identifie durant les travaux :
    - il faut qu'au moins une toilette reste accessible ;
    - il faut qu'au moins un point d'eau reste accessible (on peut se passer d'eau chaude un petit temps, mais l'eau froide, j'imagine pas plus d'un jours ou deux) ;
    - il faut que l'endroit où l'on (sur)vit pendant les travaux soit fermé de manière fiable, en raison des trois chats (les vrais propriétaires de la maison :) ) avec qui nous vivons et qui ne sortent pas ;
    - il faut qu'on puisse entreposer les affaires qui nous resteront après avoir trié/jeté/revendu tout ce qui est actuellement dans la maison ;
    - il faut que notre environnement reste sain. Amiante et/ou autres joyeusetés ? Mon beau-père étant décédé l'année passée d'un mésothéliome (lié à l'exposition à l'amiante), j'y pense beaucoup. Je n'ai pas de problème à respirer des crasses, tant que ce sont des crasses qu'on peut tousser et qui ne vont pas nous tuer.

    Auriez-vous un avis par rapport à tout cela ? Un vécu à partager ? Est-ce une situation vraiment particulière qui posera des problèmes ou bien au contraire est-ce quelque chose de fréquent qui se règlera "tout seul" (parce que les différents intervenants seraient habitués à ce genre de situations ?) ? A moins qu'il existe une possibilité de relogement temporaire à laquelle nous n'avons pas pensé ?

    Notre architecte a évoqué la possibilité de "phasage des travaux", mais sans encore entrer dans les détails (ce n'est pas un reproche, nous n'en sommes pas encore là). J'imagine que l'idée serait de faire le toit et le grenier en premier pendant qu'on vit au rez, puis d'habiter dans le grenier nouvellement rénové pendant que les travaux se poursuivent plus bas. Ou l'inverse, selon le plus approprié. Est-ce une solution fréquente ? Et pour quelles conséquences (j'imagine principalement financières ?) ?

    Merci d'avance pour les idées que vous partagerez !
     
    BigJoke , 7 Janvier 2020
    #1
  2. adrika

    adrika 44 ans, Liège

    Pourquoi pas une petite caravane dans le jardin que vous revendriez une fois le tout terminé ?
    Adrika
     
    adrika , 7 Janvier 2020
    #2
  3. dexter236

    dexter236 35 ans, Luxembourg

    Réaliser un abri permettant de se loger pendant les travaux puis de l'utiliser comme abri normal ? Du coup, la caravane est plus pratique alors. :D
     
    dexter236 , 7 Janvier 2020
    #3
  4. loiseaubleu

    loiseaubleu 32 ans,

    Réponse : "oubliez cela tout de suite". Ce genre de travaux finissent sur la rubrique "maison divorce en travaux" de Immoweb. Après 6 mois de camping dans l'insalubrité la plus totale, additionné au stress de la conduite d'une rénovation, vous serez sur les nerfs.
    Et dans le calcule financier, vous pouvez prendre en compte le surcoût considérable de la gestion des phases du chantier, de faire revenir 4 fois l'électricien, le chauffagiste (etc), de l'augmentation féroce des devis des professionnels qui n'aiment absolument pas travailler sur ce genre de chantier.
    Si vous ficelez bien votre projet avant de démarrer avec tous les corps de métier, vous déménagez avant le début de la rénovation et en 6-9 mois, vous avez une maison neuve.
    Si vous restez dedans, vous êtes parti pour minimum un an.
    9 mois de loyer pour un appartement deux personnes, ça revient à quoi? 5000€? Vu tout ce que vous allez gagner en déménageant, je ne me poserais même pas la question. Le poste "location" doit entrer dans votre budget travaux tout simplement. En cherchant modérément, on trouve des propriétaires qui cherchent des locataires court terme.
     
    loiseaubleu , 7 Janvier 2020
    #4
  5. Quentin78

    Quentin78 29 ans, Namur

    Bonjour,

    La maison de base n'est pas très grande pour delimiter une partie vie et une partie travaux.. Si vous ne voulez pas que ce soit un cauchemar, louer un gite sur cette période et continuer de vivre le temps des travaux..
     
    Quentin78 , 7 Janvier 2020
    #5
    intègre, mimapont et jack333 aiment ça.
  6. wspboy

    wspboy Brabant Wallon

    Oui il faut oublier de vivre dans un chantier de telle envergure.
    Cela sera l’enfer pour vous et pour les ouvriers aussi.
    Un mobilhome ou une caravane dans le jardin me semble une bonne solution.
    Je pense que cela peut se louer pour plusieurs mois et reviendra bien moins cher que l’hotel.
     
    wspboy , 7 Janvier 2020
    #6
  7. BigJoke

    BigJoke Hainaut

    Merci pour vos réponses. On peut dire que vous êtes jusqu'à présent tous d'accord... :)

    Par rapport à la location, nous allons y réfléchir et nous renseigner. A priori, je ne pense pas qu'il soit si simple de trouver à louer pour quelques mois, d'autant plus sans savoir exactement la date de fin. Mais peut-être que je me trompe. Je n'imaginais pas non plus que le surcoût des travaux "maison occupée" se monterait à 5000 euros. Cela me paraît énorme, mais là aussi je peux me tromper. Il est vrai que plus le surcoût est important, plus la location devient intéressante, mais d'un autre côté un déménagement n'est pas gratuit non plus (ne serait-ce que le coût du transport et de la réservation du parking à la commune, à ajouter au loyer).

    J'ai du mal à imaginer que vivre à deux et 3 chats dans un mobil-home ou une caravane dans le jardin (qui ne peut être que petite car je n'ai pas un accès au jardin suffisamment large et haut pour y faire passer un gros bahut) serait moins l'enfer que de vivre dans le chantier. Plus précisément, ce que j'imaginais c'est de vivre _sous_ le chantier (au rez pendant que le haut est en cours de travaux) puis inverser et vivre _au-dessus_ du chantier pendant qu'on fait le bas.

    Tout en reconnaissant que le type de travaux n'est pas de la même nature, quand en 1985 mes parents ont fait construire le garage attenant, ils ont également refait à neuf les façades avant et arrière, avec des nouveaux châssis partout, percée d'un mur pour accès au garage... tout en continuant à vivre dans la maison. J'avais 11 ans, et si je me souviens effectivement qu'on croquait occasionnellement un grain de sable en dînant, je ne me souviens pas qu'on en soit sorti traumatisés...

    En dehors des poussières et du bruit, est-il à ce point inimaginable que le toit, le grenier et l'étage soient rénovés complètement sans toucher au rez-de-chaussée, et puis d'inverser lieu de vie et chantier ? Je conçois bien que ça complique un peu les parties chauffage/plomberie/électricité (plus exactement ça demande sans doute de bien planifier les choses). Mais de là à rendre les choses techniquement inenvisageables ? En tout cas, j'ai présenté cette contrainte de devoir habiter dans la maison pendant les travaux aux 4 architectes que j'ai contactés, et tous m'ont dit "pas de problème". Évidemment, aucun d'entre eux ne vivra dans la maison pendant les travaux, ni n'en supporteront le surcoût.

    Peut-être aurais-je dû mentionner qu'à part une porte rebouchée et une ouverture pratiquée 1m plus loin en bas (au niveau de la nouvelle annexe), les murs restent à leur place... rien ne change ni dans les dimensions ni dans la destination des pièces. Cela change-t-il quelque chose ?

    C'est sûr qu'humainement, pour nous, c'est à réfléchir ! Par contre, par rapport aux remarques sur les ouvriers "qui n'aimeraient pas travailler comme ça", j'avoue qu'à chaud, là tout de suite, j'aurais tendance à penser que face à des ouvriers qui me diraient ne pas vouloir travailler "dans des conditions pareilles", ma première réaction serait de me dire "bon débarras, c'est qu'ils ont quelque chose à cacher". Parce que finalement, quelles sont ces "conditions pareilles", si ce n'est que de devoir travailler en la présence du propriétaire ? Or même si je logeais à distance du chantier, je ferais mon maximum pour passer y passer le plus de temps possible sur le chantier. N'est-ce pas naturel ?

    Peut-être y aura-t-il l'un ou l'autre témoignage de gens qui ont rénové tout en habitant la maison... ? Que cela se soit bien passé ou non.

    Merci encore !
     
    BigJoke , 7 Janvier 2020
    #7
  8. antoine7850

    antoine7850 26 ans, Brabant Wallon

    Perso, travailler avec le client qui regarde au dessus de mon épaule, c'est bon débarras aussi!!

    Tu m'as l'air déjà décidé. 3 personnes te le déconseille. 4 avec moi.
    L'ayant vécu enfant, jamais je ne voudrais m'imposer ça, ni à ma compagne.
     
    antoine7850 , 7 Janvier 2020
    #8
    intègre et RobBZ aiment ça.
  9. null

    null Bruxelles

    Je pense que loiseaubleu cible plutôt que les ouvriers n'aiment pas trop travailler sur un chantier sur lequel il faut faire attention lorsqu'il faut couper l'électricité, l'eau ou le gaz ou de se voir imposer un ordre de travail séquencé pour ne pas salir une partir de l'habitation. C'est vrai que c'est quand même plus contraignant pour le professionnel comparé à la situation où il est libre de travailler comme il le veut.

    Concernant ma situation personnelle, nous continuons à louer pendant les travaux. C'est financièrement très difficile mais quand je vois l'état des mes vêtements (et de mon nez) lorsque je reviens du chantier, je suis vraiment ravi de ne pas y vivre.

    Un ami est occupé de rénover toute sa maison. Sa maison est sur 2 niveaux : le rez-de-chaussée (contenant une bonne partie de garage / locaux techniques) et le 1er étage. Il a commencé les travaux sans y habiter, le temps de vider une des pièces et de mettre le nouveau tableau électrique. Ensuite, il a déménagé sur place pour ne plus avoir les trajets. Cela s'est bien passé car il a pu avancer pièce par pièce. A chaque fois, qu'il finissait une pièce, il plaçait un plastique de protection avec une tirette pour empêcher la poussière d'entrer. Un petit frigo et une cuisinière au gaz de camping sur OSB faisait office de cuisine. Ils avaient de l'eau chaude sur place et les fois où ils ont été sans eau pendant plus longtemps, ils ont été prendre leur douche dans la famille qui n'habite pas trop loin. Je pense que la réussite a été basée sur le fait qu'il a été en mesure de faire des crasses pièce par pièce.

    Vivre sur un chantier où il faut tout refaire me semble également très compliqué et très difficile à vivre.
     
    null , 7 Janvier 2020
    #9
    intègre aime ça.
  10. BigJoke

    BigJoke Hainaut

    J'ai ma préférence _a priori_, c'est vrai, mais que je peux remettre en cause, c'est bien pour ça que j'en parle ici. Et de fait, jusqu'à présent les avis ne vont que dans un sens... si cela continue comme ça, c'est qu'effectivement je pars sur la mauvaise idée, mais il y à peine quelques heures que j'ai posé ma question. Peut-être y aura-t-il d'autres retours d'expérience, positifs ou négatifs.

    J'ai un peu de mal avec cette idée de ne pas vouloir de la présence du propriétaire du bien en rénovation (de la part des travailleurs, je veux dire). J'ai fait du dépannage, à une période, et je serais curieux de la réaction d'un client à qui j'aurais dit de sortir de la pièce pendant mon intervention... Peut-être est-ce différent, mais comme je n'ai pas l'expérience du travail en bâtiment, je ne comprends pas pourquoi.

    Null, si c'est effectivement ce qu'il fallait entendre par la remarque de loiseaubleu, alors je comprends. Cependant, certes c'est une contrainte en plus, qui entraîne logiquement un surcoût... mais au point de valoir une location durant des mois ?

    Il est évident que si j'étais actuellement locataire quelque part (situation où je viendrais d'acheter la maison), je ne me poserais pas la question. Bien sûr que dans ce cas je continuerais à louer jusqu'à la fin des travaux ! Mais la maison (qui est la maison de mes parents, au départ, dans laquelle j'ai grandi), nous l'occupons maintenant depuis 7 ans.

    Et peut-être est-ce par manque d'expérience (ou du fait que l'expérience des travaux en 1985 n'était pas insupportable), mais je trouve plus compliqué et lourd de s'imposer en plus des travaux un double déménagement (d'abord vers l'habitation louée, puis de retour vers la maison) alors que tout pourrait rester à l'intérieur. Moins de risque de casse, moins de risque de blessure (dos fragile),... Sans parler de l'aspect financier, sauf s'il est vrai qu'un "phasage" entraîne un surcoût supérieur à la location. J'en parlerai avec l'architecte au prochain rendez-vous.

    Autre problème de la location (pas insurmontable, mais qui s'ajoute), il faut _en plus_ que 3 chats soient acceptés...

    La situation de ton ami est plus ou moins ce que j'imaginais. Une forme de camping dans une ou deux pièces préservées au mieux (j'ai bien conscience que cela ne pourra pas être parfait, bien loin de là !). Un bout de table, quelques prises de courant, un point d'eau, des toilettes, un matelas par terre... et le reste de nos affaires entassé dans le garage en attendant. Lave-vaisselle, cuisinière et frigo peuvent rejoindre machine à laver et séchoir dans le garage pendant quelques mois.

    Vu la direction on ne peut plus générale de vos réactions, je suis en train de réfléchir à comment nous installer complètement dans le garage. J'imagine que cela serait possible (peut-être difficile au plus chaud de l'été et/ou au plus froid de l'hiver), en virant la voiture, à partir du moment où on installe une grosse cloison avec une porte bricolée en travers du garage pas loin de la porte sectionnelle (côté rue donc), pour pouvoir isoler les chats d'un côté et malgré tout pouvoir ouvrir cette porte sectionnelle.
     
    BigJoke , 7 Janvier 2020
    #10
  11. wspboy

    wspboy Brabant Wallon

    Vous avez tous les éléments, maintenant c’est à vous de choisir...

    Bonne chance dans votre projet.
     
    wspboy , 8 Janvier 2020
    #11
  12. vété

    vété 39 ans, France

    Salut, le souci d'être sur place n'est pas tellement que tu sois la avec les ouvriers mais ca veut dire qu'a chaque fois tu vas bouger tes affaires qui vont prendre la poussière et qui seront toujours dans le chemin. Mais aussi qu'il va falloir procéder par pièce et donc chaque corps de métier va devoir revenir plein de fois et etre tip top niveau timing avec les autres. Et surtout ca veut dire que l'électricien, le chauffagiste et le plombier devront chaque fois s'arranger pour garder une partie de l'installation opérationnelle ce qui veut dire perdre son temps à réfléchir avant de couper une partie, rebrancher une partie le soir au lieu de couper, enlever tout ce qui est a changer et refaire tranquillement sans se soucier que ca reste fonctionnel pendant les travaux. Donc beaucoup plus compliqué et beaucoup plus long donc plus cher.

    Et puis a vivre pendant 1 an, quelle misère. Ça veut dire que tu vas passer ton temps a déménager tes affaires des dizaines de fois au lieu de les déplacer une fois au début et une fois a la fin.

    Pour la location, il y a moyen de trouver pour quelques mois. Regarde les gîtes, et appelle les proprios. Certains sont prêts à louer beaucoup moins cher que le tarif prévu a la semaine pour etre tranquille plusieurs mois.

    Bref, ne reste pas dans la maison, tu vas le regretter.
     
    vété , 8 Janvier 2020
    #12
    intègre et jean_marc_cse aiment ça.
  13. déménagement +1 ... une rénovation partielle en habitant dedans c'est déjà la galère quand on est seul mais en famille ... ca sera mieux pour vous , pour la famille et pour les chats.
     
    benoki , 8 Janvier 2020
    #13
    intègre aime ça.
  14. bawigost

    bawigost 41 ans, Namur

    Vu la quantité de travaux déménagez, l'option du mobilhome me semble correcte, vous pourrez garder un œil sur votre chantier et peut être garder le garage pour vos chats!
     
    bawigost , 8 Janvier 2020
    #14
    intègre aime ça.
  15. phrq

    phrq 61 ans, Bruxelles

    Considérez aussi que si vous devez vivre dans des conditions précaires, mieux vaut que ce soit à la belle saison plutôt qu'en hiver.
     
    phrq , 8 Janvier 2020
    #15
    RobBZ aime ça.
  16. baziles18

    baziles18 Liège

    Si il y a des enfants je rejoins la meute, mais si vous êtes seulement 2 et que le couple regarde dans la même direction, foncez en aménageant le garage pour ces quelques mois.

    Un couple qui divorce après 1 an de travaux, c'est un couple déjà fébrile au départ, n'en déplaise aux quelques concernés du forum.

    on a rien sans rien, tant que les 2 en sont conscient … il y aura peut être quelques tensions, quelques engueulades, … mais au final on passe rapidement au dessus. Personnellement j'ai connu votre cas en 2011/2012 et plus récemment je suis depuis juillet en autoconstruction avec en plus un gamin de tout juste 1 an "dans les pattes". Oui c'est source de tensions, mais sérieusement si mon couple n'y résiste pas ce n'est pas les travaux que j'irais blâmer en premier.
     
    baziles18 , 8 Janvier 2020
    #16
    zaone, Nustu et kainkain aiment ça.
  17. philings

    philings 36 ans, Liège

    Et la location dans un camping ?
    Il faudra bien entendu faire les travaux durant la "bonne saison" mais je pense qu'il est possible de louer sur le mois. On voit souvent des reportages où des gens vivent X mois dans le "chalet".

    Sur place, surtout avec des chats qui risquent de vouloir filer a la première occasion (en plus des désagrément d'un chantier), ça risque d'être dur. Et oui, des surcout il y en a : si phase, tu vas devoir payer X déplacements et en espérant que les ouvriers soit vacants quand ils devront revenir (et n'auront pas de retards dans les chantiers intercalés)
     
    philings , 8 Janvier 2020
    #17
    intègre et benoki aiment ça.
  18. Zedicus_562

    Zedicus_562 47 ans, Liège

    Allez, j'y vais de mon intervention :laughing:

    Je le fais depuis 5 ans et à mon avis j'en ai encore pour au moins 1 an.
    Pour différences, pas d'étage (environ 50m² au sol de départ) ni de garage et comme vous une création d'annexe (environ 40 m²).

    Par contre, GROSSE différence, je suis célibataire :p.

    Le problème qui risque le plus de se poser c'est dans le cas ou les travaux s'éternisent… Si j'avais été en couple au moment de réaliser ces travaux je suis quasi certain que ma compagne se serait barrée :joy: ou aurait été sans arrêt sur mon dos pour que ça avance plus vite et la c'est moi qui l'aurait dégagée :joy:

    Concernant la location (mettons 700€ / mois)… Faut se rendre compte qu'en général un ou deux ouvriers qui viennent quelques heures vont vite vous coûter la même chose que ce loyer… Du coup effectivement ça peut être intéressant de louer pendant les travaux ne serrais-ce que pour préserver votre couple.
    Mais en même temps ça grève vos moyens durant les travaux donc je peux comprendre que vous envisagiez de rester dedans. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai opté pour rester dedans et aussi par facilité vu que je réalisais pas mal de postes et même en tant qu'homme j'avoue que vivre dans le b* et la poussière j'en ai plus que marre.

    Quitte à rester sur place durant les travaux, j'opterais pour le garage en planifiant les travaux pour 2021 et démarrant au printemps… 2021 car il va déjà falloir des mois pour obtenir le permis d'urbanisme. Dans mon cas il avait été introduit en janvier 2015, obtenu en juillet 2015 mais l'entrepreneur n'était plus dispo à ce moment là (ben oui, forcément on ne sait jamais quand on aura le permis et entre temps l'entrepreneur ne reste pas les bras croisés…). Bref, début des travaux en septembre 2015 (perso j'avais commencé en janvier à déjà faire des trucs ne nécessitant pas de permis).

    L'idée de planifier au printemps c'est pour que le plus gros soit fait avant l'hiver 2021 et ne pas vous retrouver à avoir froid. S'il y a un point d'eau il y a forcément une évacuation et pour l'eau chaude, perso j'avais raccordé un tuyau souple sur mon mitigeur de douche et installé une douche dehors :joy:. Bref, installer une cabine de douche bas de gamme et un lavabo provisoire dans le garage doit être possible. Idem pour une petite cuisine basique. Restera juste les toilettes mais ça on n'y passe pas ses journées...

    En fait, la vraie question est de savoir si vous avez un gros budget ou s'il est plus modeste. Perso j'avais 100.000€ (emprunt - travaux estimés à 97.000€ tout finis et frais d'architecte compris) + un peu moins de 20.000€ de fond propres pour:

    - Gros oeuvre de l'annexe de 40m², terrassements, charpente et vide ventilé compris (+/- 32.000€ au 09/2015)
    - Toit de l'annexe + remplacement du toit de l'existant (117 m² en ardoise artificielles, soit +/- 20.000€ au 01/2016)
    - Pose de châssis pvc sur l'annexe + remplacement de ceux de l'existant (+/- 14.000€ au 02/2016)
    - Isolation ITE 16cm graphité + crépis (185m²) (20.000€ au 03/2016) sur l'ensemble
    - Dalle de 4,5x3,5m + construction d'un abris de jardin en dur avec toit en tôle isolée (+/- 6.000€)
    - Frais d'architecte 6.000€ (forfait)

    Et là mon crédit était atteint et les travaux loin d'êtres finis (électricité, isolation intérieure, plafonnage, menuiseries intérieures de l'annexe etc.) Bref, faut moyennement se fier aux estimations :p

    A la décharge de l'architecte, je n'avais pas parlé de changer les châssis de l'existant mais l'ai quand même fait par ce qu'une fois l'isolant posé ça n'aurait plus été possible. J'ai opté pour une charpente traditionnelle plutôt que préfabriquée mais lui de son côté avait oublié l'abris de jardin alors qu'il l'avait dessiné :joy:

    Sans compter qu'il y a TOUJOURS des surprises et des frais en plus, surtout en rénovation.

    Donc si vous avez un budget "large" et que vous planifiez un max et faite tout réaliser par des "pros" ça peut aller vite et en quelques mois les travaux sont pliés et vous réinvestissez la totalité de votre habitation. Soit vous avez un budget plus "serré" auquel cas vous vous retrouverez à devoir faire des trucs vous même et là ça va à coup sur s'éterniser… Bah oui par ce que ça vient en plus de votre boulot, que ça monopolise les Week-end et les vacances et que vivre dans la poussière et le bazar H24 ça use et que madame risque de ne plus le supporter au bout d'un temps (sans misogynie nos mères acceptaient -à tort peut être?- bien plus que les femmes d'aujourd'hui).

    En gros, j'aurais tendance à dire que si vous avez comme budget 150 à 200% de l'estimation de votre architecte ça devrait passer à l'aise. Si vous êtes plutôt dans les 100-120% ça sera serré et risque de trainer en longueur. Si tel est le cas et que vous optez quand même pour vivre sur place, veillez à constituer une cagnotte mensuelle à laquelle vous ne touchez pas pour les travaux et ménagez vous régulièrement des we en gîte ou à l'hôtel, de courtes vacances histoire de sortir votre couple des travaux, de la poussière et des tensions que ça implique car oui, gérer une rénovation ça stresse un max.

    Bonne réflexion et bon courage :grinning:
     
    Dernière édition: 8 Janvier 2020
    Zedicus_562 , 8 Janvier 2020
    #18
    jean_marc_cse et RobBZ aiment ça.
  19. A.L.

    A.L. 59 ans, Liège

    Je rejoins presque tous les autres avis : ne restez pas sur le chantier durant les travaux.
    Il y a trois ans, nous avons fait une transformation assez lourde qui ne touchait pas toutes pièces de la maison mais comportait quelques démolitions (extension sur l'arrière, création d'une douche-dressing et changement de la chaudière).
    Les travaux ont duré, en tout, quatre mois.
    Nous sommes partis en vacances un mois, les autres mois ont été, non pas épouvantables, mais éprouvants.
    De la poussière partout, des ouvriers dans la maison à tout moment, pas "d'intimité", et surtout l'impression de ne pas être "chez soi" et de gêner.
    De plus, en étant sur place, on a la sensation que les travaux n'avancent pas ou sont à l'arrêt, alors que tout est normal et respecte le planning (en gros).
    Un membre de ma famille (couple avec deux ados) qui est dans le même cas (démolition de cloisons, reconstruction, déplacement de chambres, extension) envisage la location d'un container d'habitation à poser sur son terrain.
    Vous avez aussi la possibilité de louer un gîte de vacance pour un plus longue période en dehors des périodes de congés.
     
    Dernière édition: 8 Janvier 2020
    A.L. , 8 Janvier 2020
    #19
    intègre aime ça.
  20. NicoW

    NicoW 29 ans, Luxembourg

    J'ai construit et nous avons dû emménager plus vite que prévu dans la maison suite à la vente (trop) rapide de notre bien précédent. A l'étage, nous étions sur la chape, sans plafonds, avec juste la baignoire dans la SDB, le système de chauffage qui n'était pas au point suite à quelques soucis que nous avons découverts lors de l'utilisation, pas de portes, pas de ventilation, électricité non finie, ....

    Il faut bien se rendre compte que vivre dans des travaux c'est:

    - Déprimant
    - Fatiguant (faut toujours déplacer quelque chose, ranger pour bosser, ranger quand on a fini,... et nettoyer, encore et encore et encore!)
    - Stressant car les travaux sont omniprésents vu que l'on a toujours le nez dessus
    - Encore plus stressant si il faut laisser des ouvriers dans la maison habitée si personne n'y est. Garanti qu'on ne pense qu'à ça sur sa journée.
    - Si vous faites un peu vous même, il est beaucoup plus dur de bosser dans la maison quand elle est habitée pour les raisons évoquée plus haut + le fait qu'il y a toujours madame ou un enfant pas loin pour distraire ou pousser à faire autre chose qu'avancer.

    On avait hésité pour un gîte. On a préféré garder ces sous là pour les travaux. A refaire, on y va :)

    Location, gîte, airbnb, ...
     
    NicoW , 8 Janvier 2020
    #20
    intègre aime ça.
Chargement...

Sujet similaires

Vous pouvez aussi lancer une recherche sur : profondeur maison occupée

Similar Threads - profondeur maison occupée
  1. Faegiss

    Pose d'osb dans l'étage de ma maison

    Faegiss, +6 (Faegiss), 3 Juin 2020
    6
    Affichages:
    451
    Faegiss
    10 Juin 2020
  2. nicolas rucquoy
    24
    Affichages:
    1 295
    intègre
    6 Juin 2020
  3. Dyk

    Plancher maison

    Dyk, +15 (Dyk), 15 Mai 2020
    15
    Affichages:
    372
    Dyk
    16 Mai 2020
  4. minaluma
    45
    Affichages:
    1 625
    vété
    13 Mars 2020
  5. Tobi

    Amiante maison rénovation

    Tobi, +32 (Tobi), 16 Juin 2019
    32
    Affichages:
    2 792
    Tobi
    13 Août 2019
  6. 2koixe

    Maison à rénover à enghien

    2koixe, +4 (A.L.), 26 Avril 2019
    4
    Affichages:
    560
    A.L.
    2 Mai 2019
  7. Raf
    14
    Affichages:
    4 091
    intègre
    7 Juin 2009